Aboubacar Biro Soumah, président du PPC

Les annonces faites ces derniers jours par le président Alpha Condé et son ministre des Hydrocarbures, relatives à une augmentation du prix du carburant après le mois de Ramadan, suscite une vague de réactions en Guinée. Aboubacar Biro Soumah, le président du Parti pour le Progrès et le Changement (PPC), s’est prononcé sur ce sujet dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, le samedi 27 mars 2021. Il a dénoncé une mauvaise décision qui aura de graves conséquences sur la vie de la population guinéenne.

« Annoncer une augmentation du prix du carburant dans la situation que nous vivons aujourd’hui en Guinée, cela démontre que le gouvernement n’a aucune considération à l’égard de sa population. Parce que si cela est fait, la situation va devenir encore pire. Un sac de riz se négocie aujourd’hui à 300 000 francs guinéens, comment vivra le pauvre Guinéen si on augmente le prix du carburant dans ces conditions ? Pourtant, lorsque le prix du baril de pétrole a baissé jusqu’à 20 dollars l’année dernière, le gouvernement guinéen avait refusé de diminuer le prix du carburant.

C’est pour vous dire que quand la mauvaise gouvernance s’installe dans un pays, c’est au peuple de payer les frais. Et à cela que les Guinéens sont en train d’assister. Le forcing imposé à la population pour aboutir à un 3ème mandat a coûté à la Guinée des milliards et des milliards. Donc les caisses de l’Etat sont vides et cela va se répercuter sur la population, à travers l’augmentation des prix de tous les produits », a déploré l’opposant, tout en annonçant que son camp ne restera pas les bras croisés face à cette situation.

Le leader du PPC annonce que si cette augmentation intervient, l’ANAD (l’alliance qui a accompagné la candidature de Cellou Dalein Diallo à la présidentielle du 18 octobre 2020) dont il est membre, va appeler à des manifestations de rue contre cette décision des autorités. « Depuis le 18 octobre 2020 jusqu’à nos jours, toutes les décisions prises par le président Alpha Condé et son clan sont des décisions unilatérales, des décisions qui impactent négativement à la vie des populations.

Cependant, face à cette éventuelle augmentation du prix du carburant, nous à l’ANAD, nous n’allons pas croiser les bras. Si le prix du carburant augmente, nous serons obligés de demander aux Guinéens de sortir pour défendre leur vie. C’est ça la vérité. Parce que la Constitution guinéenne a prévu des manifestations, on ne peut pas continuer à croiser les bras », a prévenu Aboubacar Biro Soumah.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620589527/664413227

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com