Laxisme des autorités guinéennes sur la gestions du virus Ebola : Sénégal Airlines suspend Conakry

19 août 2014 à 15 03 50 08508
La compagnie aérienne Sénégalairlines décide, elle aussi, de fuir le ciel guinéen pour cause d'Ebola

La compagnie aérienne Sénégalairlines décide, elle aussi, de fuir le ciel guinéen pour cause d’Ebola

Après plusieurs autres compagnies comme Amirates, Air Ivoir, Asky, Sénégalairlines fuit Ebola à Conakry ! « A partir de la soirée de ce mardi 19 août 2014, Sénégal Airlines suspendra ses vols en provenance et à destination de Conakry. Et, cela, jusqu’à nouvel ordre ! », a appris Guineematin.com, d’une source généralement bien informée.

Lire

Le président de l’AGUB accuse la SGBG de voler l’argent des usagers guinéens

18 août 2014 à 9 09 27 08278
  Lansana Diawara Président de l'AGUB

Lansana Diawara
Président de l’AGUB

Le président de l’Association Guinéenne des Usagers des Banques n’est pas content de la société générale des banques en Guinée (SGBG). Lansana Diawara, reproche à cette banque de retarder les transactions en débitant l’émetteur et ne créditant le receveur que cinq (5) à dix (10) jours plus tard. Guineematin.com vous propose, ci-dessous, le coup de gueule du président de l’AGUB contre la SGBG.

Lire

Afrique de l’Ouest: l’UE augmente son aide pour contenir l’épidémie d’Ebola

8 août 2014 à 21 09 48 08488

image EbolaL’Union Européenne apporte une allocation supplémentaire de 8 millions d’euros. Ce qui porte à 11,9 millions d’euros le montant total de l’aide de la Commission en 2014 pour lutter contre l’épidémie d’Ebola, déclarée «urgence de santé publique de portée internationale» par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Lire

La conférence de presse des commerçants, membre du GOHA, Den vidéo

5 août 2014 à 8 08 58 08588
Les responsables du GOHA à leur siège, à Cosa

Les responsables du GOHA à leur siège, à Cosa

A l’occasion des manifestations politiques enregistrées depuis 2011, il y a 442 commerçants qui ont été victimes de pillages. Au total, ces victimes cumulent plus de 46 milliards 740 millions de perte, a appris Guineematin.com auprès du groupe organisé des hommes d’affaires de Guinée.

Lire

Des navires de Sonit pêche et de Sabou Guinée qui doivent des milliards à l’Etat : le ministre Loucény Camara indexe les pêcheurs illégaux de la Guinée

1 août 2014 à 14 02 35 08358
Ali Saadi, le PDG de Sonit Pêche

Ali Saadi, le PDG de Sonit Pêche, accusé ce vendredi 1er août de devoir deux milliards GNF à l’Etat

Le ministre de la pêche et de l’aquaculture a déploré le fait que certains navires continuent de violer l’arrêté ministériel portant sur l’interdiction de la pêche industrielle et semi-industrielle pendant deux mois sur les eaux guinéennes. C’était au cours d’une conférence de presse animée ce vendredi 1er  août 2014 à Coleah.

Le  03 juillet dernier, le ministre de la Pêche et de l’aquaculture, Loucény Camara, avait annoncé la fermeture de la pêche industrielle et semi industrielle pendant deux mois (allant du 01 juillet au 31 août prochain) sur les eaux de Guinée. Une fermeture qui vise à permettre la régénération de certaines espèces marines en voie de disparition de nos eaux.

Seulement, dans les faits, certains navires ne se sont pas pliés à cet arrêté du ministre. Selon le ministre lui-même, Louceny Camara, « Depuis le 01 juillet, sept navires ont été arraisonnés pour violation du repos biologique  par les autorités de la pêche », a annoncé le ministre, avant de préciser : Le premier navire appartenant à la société Sonit pêche a été arraisonné en mi-juillet, soit deux semaine après l’interdiction. Ce navire qui- devrait payer 1 milliard de frans guinéens d’amende- doit désormais payer  2 milliards de nos francs.1 milliard pour la violation et 1 autre milliard pour l’absence de licence par le navire » dit-il

Quant aux six autres navires, tous appartenant  à la société Sabou-Guinée, poursuit le ministre Loucény Camara, ils vont subir, comme le premier, le même sort, en fonction de la gravité des infractions commises.

Pour Loucény Camara, si cette campagne a été une réussite, après un mois, le chemin est encore long  pour annoncer une victoire contre la pêche illégale. « Ça ne fait que commencer » promet-il.

Aïssatou Diallo

 

 

Lire

Le patron des diamants et minéraux du groupe Rio Tinto chez Alpha Condé : la mobilisation des ressources en question !

31 juillet 2014 à 20 08 05 07057
Le chef de l'Etat guinéen, Alpha Condé, reçoit Alan Davies, chef de la Direction du Groupe Diamants et Minéraux de Rio Tinto

Le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, reçoit Alan Davies, chef de la Direction du Groupe Diamants et Minéraux de Rio Tinto

Le président guinéen, Alpha Condé et Alan Davies de Rio Tinto ont échangé sur la faisabilité du projet Simandou-sud et le compte rendu sur la mobilisation des financements, apprend Guineematin.com de Sékoutouréah. 

Lire

Curtis retombe sur ses « pattes » : retour sur un jeu de chaises musicales entre la SEMAFO et la New Dawn Mining

24 juillet 2014 à 0 12 43 07437

Sa suspension avait fait couler beaucoup d’encre et de salive dans l’affaire de la cession précipitée des actifs de la SEMAFO à la New Dawn Mining Corporation. L’ancien secrétaire général du ministère des Mines rebondit, alors qu’officiellement aucune clarification sérieuse n’a été apportée dans cette rocambolesque affaire qui l’a opposé à Kerfalla Yansané, son ancien ministre. Guillaume Curtis

Guillaume Curtis occupe désormais les fonctions de directeur des marchés publics pendant que plane encore sur lui un doute de corruption qu’on a rapidement voulu faire passer pour une insubordination afin d’éviter le scandale à quelques jours de la validation du processus d’adhésion de la Guinée à l’Initiative de Transparence dans les Industries Extractives (ITIE). Une validation qui aurait été compromise s’il avait été confirmé que celui qui présidait le comité de pilotage était une personne corrompue.

Ce qu’il faut cependant noter et qui est passé sous silence, c’est que la Guinée a perdu gros dans cette cession d’actifs de la SEMAFO, autorisée par M. Curtis dont les proches ont laissé entendre qu’il avait agi en suivant les instructions du ministre Kerfalla Yansané. La SEMAFO a déclaré que sa mine de Kiniéro n’était plus rentable mais cela n’a pourtant pas empêché certains de ses actionnaires et son directeur général, Mamadou Diallo, d’acquérir des actions dans la New Dawn Mining Corporation qui a racheté les actifs de la SEMAFO au détriment de la Guinée. En réalité, cette cession d’actifs aurifères conclue début mai 2014 est un jeu de passe-passe interne à la SEMAFO qui a simplement changé de nom en revenant en Guinée continuer sous le nom de New Dawn Mining Corporate l’exploitation de la mine de Kiniéro qu’elle avait précédemment déclaré sans intérêt, considérant ses réserves épuisées.

 

La convention minière accordée à la SEMAFO avait une durée de 25 ans. On peut estimer donc que si au départ  le minier canadien a consenti à s’engager  pour un quart de siècle, c’est qu’en principe, les études exploratoires prévoyaient des réserves d’or exploitables sur plus de trois décennies au moins. Sinon pourquoi investirait-on dans des installations dont on aurait tiré aucun bénéfice ? La SEMAFO avait-elle réalisé une mauvaise évaluation des réserves d’or disponible à Kiniéro au moment de l’exploration ? Comment comprendre qu’elle décide de se retirer de la Guinée au bout de 12 ans d’exploitation ? Pourquoi une société, La New Dawn Mining Corporate, rachèterait une mine qui a été déclarée improductive par une compagnie minière dans laquelle elle a des actionnaires et dont le directeur général (Mamadou Diallo), son principal actionnaire,  est aussi son directeur général ? Que cache cette cession d’actifs aurifères en réalité ?

 

A cette dernière question, une source indique que la SEMAFO a longtemps convoyé l’or qu’elle produisait à Kiniéro vers le Canada sans passer par les services de la banque centrale de la république de Guinée. Une opération rendue possible grâce à la complicité des cadres du ministère des mines et de la BCRG. Selon la même source, en douze ans d’exploitation, la Guinée n’avait aucun moyen de contrôle de la production de l’or dans cette mine. Notre source attribue donc cette cession rapide des actifs de la SEMAFO à un stratagème pour éviter d’être rattrapé par un éventuel audit qui pourrait la soumettre aux paiements de taxes et de redevances auxquelles elle se serait soustraite et payer des dommages et intérêts pour n’avoir pas respecté les termes de sa convention minière.

A l’arrêt de l’usine de Kiniéro, des investisseurs chinois ont posé un œil intéressé sur  les installations. Le temps pour eux d’exprimer leur volonté de reprise, et le tour de passe-passe effectué par la SEMAFO et la New Dawn Mining Corporate avait été conclu.

Guillaume Curtis s’en sort sans une explication plausible sur le rôle qu’il a joué dans ce tour de passe-passe. Le président de la République qui s’est montré colérique vis-à-vis de son neveu a laissé la tempête médiatique passer pour lui trouver un point de chute. Certaines sources indiquent que M. Curtis n’aurait pas été le seul à se mouiller pour permettre ce manège au détriment de la Guinée. Et que du côté du palais, bien des pontes du régime auraient goûté au fruit défendu.

Manhim

 

 

Lire

Duel entre commerçants et Bantama Sow : « Ce ministre ne sera plus reçu à l’extérieur », avertit le président du GOHA

21 juillet 2014 à 19 07 27 07277
Une femme victime de pillage

Une femme victime de pillage

Après la publication faite par votre quotidien guineematin.com, en écrit et en son, de la sortie du ministre en chargé des Guinéens de l’étranger, Sanoussi Bantama Sow, au siège  du parti au pouvoir avant-hier, samedi, sur le refus catégorique du gouvernement de dédommager les victimes des pillages, les commerçants ne se sont pas faits prier pour réagir.

Lire

Les victimes de la BADAM à la Primature : « ce sont 36 milliards GNF sont perdus des radars », dixit Lansana Diawara

21 juillet 2014 à 16 04 32 07327
Lansana Diawara, président de l'AGUIB

Lansana Diawara, président de l’AGUIB

Apres des séries de meetings et de conférences de presse pour interpeler l’Etat à rembourser leurs argent, suite à la faillite de la BADAM en 2011, les victimes (qui sont les déposants de la BADAM) ont entamé, ce lundi 21 juillet 2014, en collaboration avec l’Association Guinéenne des Usagers des banques (AGUIB ), une nouvelle démarche auprès des autorités compétentes concernées par la faillite de cette Banque.

Lire

RUSAL a gagné devant le tribunal international de Paris le procès de l’usine d’alumine de Friguia (Communiqué de Rus

21 juillet 2014 à 4 04 59 07597
Rusal

Rusal

Moscou, le 21 juillet 2014 – UC RUSAL, l’un des plus grands producteurs de l’aluminium au monde, annonce que la Cour internationale d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale (ICC, Paris, France) a statué en faveur de la Compagnie sur la demande d’arbitrage de RUSAL à la République de Guinée concernant l’usine d’alumine de Friguia.

Lire

Les victimes de pillage s’unissent contre un ministre : « Nous allons boycotter BantamaSow », annonce le président du GOHA

20 juillet 2014 à 23 11 57 07577
Bantama Sow

Sanoussi Bantama Sow, ministre en charge des Guinéens de l’étranger

« Les opérateurs économiques de l’intérieur et de l’extérieur m’ont chargé de dire de ne plus soutenir ce ministre ‘que ça soit dans les baptêmes, les décès, etc. », annonce Chérif Abdallah, président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaire (GOHA), joint au téléphone dans la soirée de ce dimanche 20 juillet 2014.

Lire

AGUB : Lansana Diawara dénonce la complicité de la BCRG sur la faillite de la BADAM…

19 juillet 2014 à 1 01 49 07497
image

Lansana Diawara, président de l’AGUB

Dans un entretien réalisé ce vendredi 17 juillet 2014 dans les locaux de Guineematin.com, le président de l’Association Guinéenne des Usagers des Banques (AGUB) a dénoncé une complicité de la banque centrale de la République de Guinée (BCRG) sur la création de la BADAM, une banque privée qui a été créée en 2010 et qui est vite tombée en faillite (2012).

Lire

Le jackpot de MTN Areeba sur les candidats : « Nous n’avons pas reçu les résultats de 2014 », répond la société téléphonique

18 juillet 2014 à 12 12 00 07007
MTN

MTN

«Avec le réseau MTN (Areeba) introduire son PV, espace, sa région et envoyer ce SMS au 8103 à partir de zéro heure pour connaitre son résultat » ! Voilà, à peu près, le message que les candidats s’échangeaient toute la soirée d’hier et jusqu’à tard la nuit. Le Ramadan aidant, la nuit d’hier n’a pas été d’un profond sommeil dans la plupart de familles des candidats…

Lire

Admission de la Guinée à l’ITIE : voici la déclaration du ministre des Mines

15 juillet 2014 à 12 12 24 07247

imageComme on le sait, le 2 juillet dernier, le conseil d’administration international de l’initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) avait décidé d’accepter notre pays avec le statut de « pays conforme à l’ITIE ». Dans le concert de réactions, Guineematin.com vous propose ici la déclaration du ministre guinéen des Mines et de la géologie, Kerfala Yansané.

Lire

« Disparition ? » de 240 millions GNF à Mamou : les autorités locales mises en cause

13 juillet 2014 à 20 08 02 07027

imageÀ Mamou, on parle de deux cent quarante millions de francs guinéens qui auraient disparu de la direction préfectorale des impôts. Les autorités locales sont pointées du doigt, à commencer par le directeur préfectoral des impôts, Saa Victor Ouendouno. D’autres personnes parlent du directeur adjoint des impôts, Michel Kamano et de personnalités ayant des responsabilités encore plus élevées.

Lire

Nana Kouroumah : « le ministre de la Jeunesse veut s’accaparer de mon terrain qu’il veut donner à la jeunesse de Kipé »

11 juillet 2014 à 0 12 07 07077

image« Aujourd’hui, nous sommes très inquiets dans notre propre pays. Dans tous les pays du monde, quand vous avez un titre foncier, même quand l’État veut de votre terrain, la loi dit qu’il négocie avec le propriétaire et s’ils tombent d’accord, l’Etat dédommage le propriétaire avant d’occuper ce terrain », a fait remarquer l’opérateur économique, avant d’introduire son sujet.

Lire