Gestion des fonds pour la lutte contre Ebola : l’opacité totale !

20 septembre 2014 à 11 11 42 09429

Kadiatou DialloLe malheur des uns fait le bonheur des autres, dit-on. Ce dicton pourrait parfaitement se coller aujourd’hui aux gestionnaires des fonds qui affluent de partout pour la riposte contre Ebola. On ne parle même plus de fonds alloués au gouvernement pour faire face aux victimes d’Ebola. Tout se gère dans la plus grande opacité.

Lire

Un Dakar- Conakry difficile pour le jeune guinéen guéri d’Ebola…

20 septembre 2014 à 11 11 10 09109

Déposé par avion à Kédougou hier, notre compatriote peine à traverser les frontières pour rejoindre sa Guinée natale, a appris Guineematin.com, ce samedi. Selon nos informations, le préfet de Mali, informé de la présence du désormais célèbre jeune guéri d’Ebola par le gouverneur de Guédougou, a voulu le faire ramener par un véhicule officiel, mais les autorités sénégalaises auraient opposé un niet catégorique, invoquant la fermeture des frontières…

Lire

Nomination des cadres au ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction : suspension des commissions foncières et domaniales…

19 septembre 2014 à 20 08 30 09309

Le foncier guinéen aura-t-il son ‘’changement’’ ? Un décret du chef de l’Etat, lu ce vendredi soir à la radio nationale, vient de suspendre « jusqu’à nouvel ordre, sur toute l’étendue du territoire national, les commissions foncières et domaniales ou toutes structures assimilées, crées au niveau des préfectures et des communes »…

Lire

Tuerie d’une équipe anti-Ebola en Guinée : une rescapée témoigne: « J’ai vu des gens arriver au loin avec des machettes et des lance-pierres »

19 septembre 2014 à 18 06 23 09239

Manifestants N'zérékoréUne action de sensibilisation contre le virus Ebola a tourné au drame mardi 16 septembre dans le petit village de Womé, en Guinée forestière. Médecins, politiques et journalistes ont été lynchés par des habitants qui refusaient d’admettre l’existence du virus. Une rescapée témoigne…

Lire

Sept des victimes de Womey enterrés dans une fosse commune dans la forêt du 1er mai : à l’entrée de la ville de N’zérékoré

19 septembre 2014 à 18 06 07 09079

NC’est à 17 heures que les ‘’martyrs d’Ebola’’ ont fini leur dernier voyage de ce bas monde ! Atrocement tués, certains mutilés et d’autres brûlés, ces corps déterrés de la fosse commune de leurs bourreaux de Womey ne pouvaient trop attendre à l’hôpital préfectoral, ni ne pouvaient être remis aux familles, déjà suffisamment éprouvées à la fois pour ces pertes cruelles et surprenantes qu’à la bestialité par laquelle leurs vies ont été abrégées ! Seul le corps du pasteur aurait été retiré et remis à son église…   

Lire

Synergie des radios contre Ebola : les radios publiques dament le pion aux radios privées

19 septembre 2014 à 13 01 50 09509

Yacine Diallo, président de l'URTELGUI, Kaba Condé, radio nationale, Hawa Camille Camara, radios ruralesEn marchant tous positivement sur la direction indiquée par le chef de l’Etat, l’ensemble des radios guinéennes sont en synergie contre Ebola ; les radios privées sous l’impulsion de l’URTELGUI, la radio nationale, les radios rurales et communautaires disent agir sous le « haut patronage » des ministères de la Communication et de la Santé, ainsi que du comité national de riposte.

Lire

Massacre du 28 septembre 2009 : Nos compatriotes de Paris manifesteront le 28 septembre prochain contre l’impunité chronique en Guinée…

19 septembre 2014 à 11 11 51 09519

anniversaire du 28 septembre 209 en GuinéeGrande Manifestation des guinéens à Paris le dimanche 28 septembre 2014 pour dénoncer l’impunité chronique et la mauvaise gestion de notre pays. 

Les Organisations guinéennes des Droits de l’Homme de Paris appellent à une très grande mobilisation dans le cadre d’une manifestation pour réclamer JUSTICE aux victimes des crimes du 28 septembre 2009 commis dans le Stade du même nom.

Lire

Matinée de vendredi calme à N’zérékoré : sécurité renforcée sur les grands axes routiers et l’entrée de l’hôpital

19 septembre 2014 à 9 09 22 09229

IMG_20140829_161410Les ministres de la Santé et de la Communication, présents dans la région, conduisent depuis 8 heures une délégation de présentation des condoléances, a appris Guineematin.com d’un habitant de N’zérékoré joint au téléphone. « Ils ont commencé par la famille du directeur préfectoral de la Santé », a dit un des nos contacts.

Lire

‘’Massacre’’ de Waumey : que fera le gouvernement ?

19 septembre 2014 à 2 02 33 09339
Notre regretté Facely Camara, journaliste à Liberté Fm N'zérékoré

Notre regretté Facely Camara, journaliste à Liberté Fm N’zérékoré, paix à son âme, amen !

Jusqu’au soir d’hier, jeudi 18 septembre, ce n’étaient que des rumeurs. Mais, à 19 heures 45’ et à 20 heures, le ministre de la Communication et le Premier ministre ont rendu ces rumeurs ‘’officielles’’ ! Les ‘’otages’’ de Waumey ne sont plus en vie ! En plus des six noms déjà connus, le premier ministre, Mohamed Saïd Fofana, a ajouté le sous préfet de Waumey sur sa liste des victimes (et le fils de ce dernier sur la liste des deux portés disparus)…

Lire

Le PM, Mohamed Saïd Fofana sur le drame de Waumey (vidéo) : la déclaration du chef du gouvernement

19 septembre 2014 à 0 12 07 09079

Le PM, Mohamed Saïd Fofana sur le drame de Waumey : la déclaration du chef du gouvernement

Dans la journée du mardi 16 septembre 2014, une délégation des autorités administratives de la région administrative de N’Zérékoré et la de la Sous-préfecture de Waumey s’est rendue dans la localité de Waumey. Cette délégation était composée du gouverneur de la région administrative de N’zrékoré, du préfet de N’zérékoré, du Directeur préfectoral de la Santé, du Directeur Général adjoint de l’hôpital de N’zérékoré, du pasteur évangéliste de la Sous-préfecture de Zao, deux techniciens de la Radio Rurale de N’zérékoré et d’un journaliste de la radio Fm Liberté.

En compagnie du sous-préfet de Waumey, de son fils et du chef du centre de Waumey, la mission s’est employée à sensibiliser la population locale sur la lutte contre l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola. Il s’en est suivie une réaction hostile des habitants de la localité, qui, à l’instar de certaines populations continue à être intoxiquée par des informations tendant à faire croire soit, que cette maladie n’existe pas, soit qu’elle a été créée pour les éliminer.

Devant les jets de pierres et de violences physiques, les membres de la délégation n’ont eu d’autres choix que de s’en fuir. Si certains ont pu rejoindre N’zérékoré, neuf membres de la délégation étaient porté-disparus jusqu’à ce jour.

Une mission de recherche composée des autorités administratives et sécuritaires, accompagnant le Procureur de la République et le médecin légiste a été dépêchée sur les lieux. A cette heure-ci, il a été déjà découvert sept corps sur les neuf disparus.

Le gouvernement condamne avec la plus ferme énergie l’assassinat de citoyens guinéens dont des représentants de l’Etat dans l’exercice de leur fonction. Cet acte témoigne d’une cruauté intolérable et injustifiable quelque soit les circonstances. Cela est d’autant plus regrettable que cet événement intervient à un moment où la communauté internationale se mobilise pour accompagner les pays affectés dans leur lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Le gouvernement assure que ces crimes ne resteront pas impunis et recevront la réponse judiciaire appropriée. Déjà une enquête judiciaire a été ouverte. Toutes les personnes impliquées dans ces assassinats crapuleux seront traquées et traduites devant les juridictions pour recevoir la sanction prévue par la loi.

A ce jour, six personnes ont été déjà interpellées. Les forces de sécurité restent déployées pour appuyer l’enquête en cours.

A cette occasion, le gouvernement présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes. Il appelle les braves populations guinéennes à rester soudées face à l’épreuve qui nous ait imposée par l’épidémie. Ce combat doit être l’occasion pour les guinéens de taire leur différence et de rester soudés dans cet effort national.
Nous rassurons les guinéens et ceux qui nous aident que l’Etat ne se laissera pas distraire par des actes irraisonnés et irresponsables. Le gouvernement et les forces vives de la nation restent mobilisés derrière le leadership du président de la République, le Pr Alpha Condé dans sa mission de préservation de la paix et l’unité nationale, de la santé et de la sécurité des populations.

Le PM

Lire

Assassinat de Waumey : des associations de presse publient une déclaration conjointe

18 septembre 2014 à 23 11 05 09059

Feu Facely Camara de la radio Liberté fm N'zérékoré

Feu Facely Camara de la radio Liberté fm N’zérékoré

L’Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée( URTELGUI), l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante( AGEPI), l’Association guinéenne de la presse en ligne( AGUIPEL) ont appris avec une grande consternation le kidnapping et l’assassinat sauvage d’un journaliste et de deux techniciens, le 16 septembre 2014 à Womey dans la préfecture de N’Zérékoré : Facély Camara, journaliste à Liberté FM N’Zérékoré, Molou Chérif et Sidiki Sidibé, techniciens de la radio rurale de N’Zérékoré.

Lire

De nouvelles inondations font plusieurs dégâts à Tougué : 656 personnes dont 358 femmes sont sans logement ni nourriture…

18 septembre 2014 à 16 04 41 09419

Guineematin.comDes pluies diluviennes qui se sont abattues le 14 septembre dernier à la Commune Rurale de Tangaly (préfecture de Tougué) ont  entrainé pas moins de 190 cases écroulées, 7 ovins, 8 caprins et 7 bœufs emportés. A cela s’ajoutent 4 machines à coudre, 11 lits cassés, près de 14 tonnes de denrées alimentaires et un champ de pomme de terre entièrement dévasté, appris Guineematin.com

Lire

Le DG de ‘’Liberté Communication’’ sur les évènements de N’zérékoré : «Comment peut-on s’attaquer aussi banalement aux journalistes » 

18 septembre 2014 à 16 04 37 09379

IbrahimIbrahima Diallo est le Directeur Général du groupe ‘’Liberté Communication’’, propriétaire de ‘’Liberté N’zaly Fm’’ de N’zérékoré qui a un de ses journalistes (Facely Camara) parmi les personnes dont attend toujours la confirmation officielle de la vie ou de la mort…

Lire

Déclaration conjointe des ONG Internationales aux dirigeants du monde : la crise de la fièvre Ebola pourrait réduire à néant dix ans de progrès réalisés au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone…

18 septembre 2014 à 15 03 06 09069

Virus EbolaAlors que le Conseil de Sécurité des Nations Unies se réunit aujourd’hui à New York pour la seconde fois de son histoire autour d’une urgence sanitaire mondiale, la crise de la fièvre Ebola continue de dévaster les communautés au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone.

Lire