Alpha Oumar Taran Diallo : « la nomination de Mohamed Béavogui est une très bonne chose »

7 octobre 2021 à 0 12 19 101910
Alpha Oumar Taran Diallo, président du parti ADR

Le président de l’ADR, parti politique membre de l’ANAD, trouve très positif la nomination de Mohamed Béavogui au poste de Premier ministre de la transition. Alpha Oumar Taran Diallo estime que le colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition, a choisi l’homme qu’il faut pour le mettre à la place qu’il faut. Ce leader politique souhaite maintenant que tous les acteurs concernés s’unissent pour accompagner le Premier ministre afin de réussir la transition qui s’amorce dans le pays. Il l’a dit dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, juste après l’annonce du décret nommant Mohamed Béavogui.

« Cette nomination est une très bonne chose. C’est un autre pas vers le démarrage effectif de la transition et je pense que la personnalité choisie a fait l’objet de plusieurs sollicitations de par le passé. On se rappelle qu’en 2007, il il était sur la liste qui avait été présentée au feu président Lansana Conté. Nous savons qu’en 2010 aussi, il avait été pressenti et même tout récemment, il y a des rumeurs qui disaient qu’il pouvait être nommé par le président Alpha Condé. Donc, si son nom a persisté pendant tout ce temps, c’est que sa personnalité peut être celle qu’il faut pour sortir la Guinée de la crise.

Mais, encore une fois, ce n’est pas à lui seul de résoudre le problème. Il faut nécessairement que tous ceux qui se sont battus pour la défense de l’Etat de droit et de la démocratie dans notre pays se donnent la main pour régler définitivement le problème de crises devenues répétitives dans notre pays. Cela passe par une transition réussie. Il faudrait que tous ceux qui se sont battus se retrouvent pour élaborer une feuille de route et décider de la durée de la transition, mais aussi les différentes activités à mener pendant la transition. C’est en cela seulement que nous réussirons à atteindre les objectifs fixés », a dit Alpha Oumar Taran Diallo.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Lire

Saïkou Yaya sur la nomination de Mohamed Béavogui : « je pense que c’est un bon choix »

6 octobre 2021 à 23 11 59 105910
Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR, n’a pas tardé à réagir à la nomination de Mohamed Béavogui au poste de Premier ministre de la transition. L’ancien député s’est prononcé sur le sujet dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, juste après la publication du décret. Même s’il dit ne pas bien connaître le chef du gouvernement choisi par le colonel Mamadi Doumbouya, il est séduit par son parcours de l’homme et tout ce qu’il a appris jusque-là sur lui.

« Je ne le connais pas trop, mais j’ai entendu beaucoup le présenter comme étant un bon cadre. Et nous avons vu son parcours au niveau international, qui est très élogieux. Nous pensons qu’avec la pondération qui lui a permis d’évoluer au niveau international, il saura utiliser les tacts et les manœuvres nécessaires pour sortir grand dans cette nouvelle mission.

Nous savons que ce n’est pas facile, parce que c’est quelqu’un qui a travaillé beaucoup plus hors du territoire et qui peut avoir des difficultés à partir des personnes malintentionnées, des petits malins. Mais, avec son background et le fait qu’il peut être consensuel, nous pensons qu’il pourra réussir la mission et qu’il ne se laissera pas faire. Donc, je pense que c’est un bon choix », a déclaré ce cadre du parti de Sidya Touré.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Lire

Mamadou Sylla parle de Mohamed Béavogui : « il a un grand bagage intellectuel »

6 octobre 2021 à 23 11 32 103210
Elhadj Mamadou Sylla, président de l’UDG

Le président du parti UDG, Elhadj Mamadou Sylla, a de l’estime pour le nouveau Premier ministre guinéen. Il pense que Mohamed Béavogui a la qualification nécessaire pour diriger le gouvernement de transition qui sera bientôt mis en place.

« J’ai rencontré Mohamed Béavogui il y a plusieurs années, à Rome, Italie. J’étais en compagnie du président, Général Lansana Conté, dans une mission. Et lui, il travaillait au compte de la FAO. Il a un grand bagage intellectuel », a déclaré le leader de l’UDG, joint au téléphone par un journaliste de Guineematin.com, juste après la publication du décret nommant Mohamed Béavogui. Il invite le nouveau Premier ministre à se mettre rapidement au travail pour répondre aux attentes des Guinéens.

« On avait longtemps attendu ce décret. Maintenant que le Premier ministre est nommé, il doit rapidement mettre en place le gouvernement et commencer à travailler. Je demande au Premier ministre de travailler pour le peuple de Guinée. Les gens ne peuvent pas attendre longtemps sans crier. Donc, il faut se mettre au travail », conseille Elhadj Mamadou Sylla, ancien chef de file de l’opposition guinéenne.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél: 628089845

Lire

Bogola Haba : « Mohamed Béavogui a tout mon soutien »

6 octobre 2021 à 23 11 12 101210
Keamou Bogola HABA, président d’honneur de l’UGDD

Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com juste après la publication du décret à la télévision nationale, Kéamou Bogola Haba a réagi à la nomination de Mohamed Béavogui au poste de Premier ministre de la transition. Le président d’honneur du parti UGDD et président de la commission communication de l’ANAD a félicité le chef du gouvernement choisi par le colonel Mamadi Doumbouya, avant de lui exprimer tout son soutien.

« Nous félicitons le nouveau Premier ministre pour ce choix qui est quand même important. Nous lui apportons tout le soutien, comme nous avons aussi décidé d’apporter tout le soutien au CNRD. Mohamed et moi, nous nous connaissons depuis très longtemps. Et à son arrivée aussi, nous avions échangé sur les enjeux de cette transition, donc il a tout mon soutien. Je suis sûr et certain qu’il a toutes les compétences nécessaires pour accomplir cette mission et parachever la lutte que nous avons commencée », a dit Bogola Haba.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Lire

Primature : Dr Diao Baldé salue la nomination de Mohamed Béavogui, « un excellent cadre »

6 octobre 2021 à 22 10 51 105110
Dr Diao Baldé, président du parti UGN

Dr Diao Baldé, président de l’Union pour une Guinée nouvelle (UGN) accueille favorablement la nomination de Mohamed Béavogui au poste de Premier ministre de la transition. Ce leader politique apprécie beaucoup le choix du colonel Mamadi Doumbouya, le président de la transition guinéenne. Car, il est convaincu que l’ancien fonctionnaire international a toutes les qualités requises pour réussir la mission qui lui est confiée.

« Je l’avais déjà dit, qu’il est potentiel Premier ministre depuis la première transition avec Dadis. Monsieur Béavogui est un excellent cadre. Il a travaillé en Guinée et après il a gravi tous les échelons au niveau des institutions internationales. Notamment, au niveau du FIDA, de la FAO. Il a d’ailleurs été chargé de programmes au niveau du FIDA pour toute l’Afrique de l’Ouest. Après, il est allé dans l’institution bancaire.

C’est un excellent cadre et puis un patriote. Il est à tout temps présent en Guinée. Je pense qu’il pourrait être un excellent Premier ministre », a déclaré le président de l’UGN dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, juste après la publication du décret nommant le Premier ministre de la transition. Ce responsable de l’ANAD (Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie) souhaite maintenant que Mohamed Béavogui ait la main libre pour pouvoir assumer pleinement ses fonctions de chef du gouvernement de la transition.

Seulement, il faut qu’on lui donne l’opportunité de se prévaloir, de faire valoir sa capacité relationnelle et technique. Il connaît aussi le secteur rural parce qu’il a mis en place beaucoup de projets du FIDA en Afrique de l’Ouest et surtout en Guinée. Le financement du FIDA en Guinée était d’ailleurs particulier grâce à son pragmatisme et son nationalisme. Je suis vraiment content qu’il soit nommé comme Premier ministre », a dit Dr Diao Baldé, président de l’UGN.

 Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Lire

Mohamed Béavogui, Premier ministre de transition : une satisfaction pour Dr Zoutomou Kpoghomou

6 octobre 2021 à 22 10 28 102810
Dr Edouard Zoutomou Kpogomou, président de l’UDRP (Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès)

C’est avec un sentiment de satisfaction que Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou a accueilli la nomination de Mohamed Béavogui au poste de Premier ministre de la transition. Le président de l’UDRP, parti politique membre de l’ANAD, estime que le chef du gouvernement choisi par le colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition, a les qualités nécessaires pour réussir sa mission.

« Je crois que c’est une bonne chose. Je pense que c’est quelqu’un qui ne va pas tarder à apporter toute sa contribution de bon gestionnaire et d’homme rigoureux à l’élaboration d’un programme de transition qu’il suivra. On connait sa rigueur e sa compétence. Moi, je ne peux accueillir cela qu’avec un sentiment de satisfaction », a réagi Edouard Zoutomou Kpoghomou, joint au téléphone par un journaliste de Guineematin.

Il a profité de l’occasion pour interpeller la junte militaire au pouvoir sur la nécessité d’associer pleinement les partis politiques dans la conduite de la transition. « L’autre chose à ajouter, c’est par rapport au quota qui a été donné par la junte aux partis politiques. Que ça soit au niveau du CNT ou alors même au niveau de l’équipe gouvernementale.

Nous, à l’UDRP, nous pensons que la crise pour laquelle la junte est venue intervenir est une crise politique qui avait des ramifications sur la société civile, sur la vie publique, sur les vies privées et sur l’ensemble des conditions d’existence en Guinée. D’ailleurs, l’équipe de la junte a justifié leur intervention par rapport à cette crise politique. Alors, nous nous disons que les politiques devraient être une partie intégrante des solutions.

Sans ces partis politiques qui ont en fait formé l’ossature de ce mouvement, on ne serait pas à ce niveau. Peut-être qu’il n’y aurait même pas d’intervention. C’est pourquoi, nous nous pensons que la junte et le colonel Doumbouya peuvent penser justement à ce recadrage pour faire en sorte que les politiques jouent leur rôle dans cette équipe », a dit le leader de l’UDRP.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41 

Lire

Mohamed Béavogui à la primature : « c’est un cadre compétent et expérimenté » (Bah Ousmane)

6 octobre 2021 à 21 09 54 105410
Bah Ousmane

C’est sans surprise que Mohamed Béavogui, dont le nom circulait depuis plusieurs semaines, a été nommé ce mercredi soir, 06 octobre 2021, Premier ministre de la transition en Guinée. Et cette décision du président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, ne laisse pas indifférent Elhadj Bah Ousmane. Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com juste après la publication du décret, le président de l’UPR a salué la nomination d’un cadre dont les compétences et l’expérience ne sont pas à démontrer.

« Je le connais bien. Nous avons travaillé ensemble au ministère de l’énergie et de l’industrie. Il était au centre pilote d’Entag où de nombreux outils étaient fabriqués à l’époque. C’est de là qu’il est allé au Nigeria et depuis lors, il s’est forgé une carrière internationale sûre et efficace. Je souhaite que M. Béavogui réussisse à accomplir la mission qu’on lui a confiée. Je sais qu’il a les compétences et il a de l’expérience », a réagi l’ancien ministre des travaux publics et ancien conseiller du président Alpha Condé.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél: 628089845

Lire

Présidence de la République : le colonel Amara Camara nommé ministre secrétaire général

6 octobre 2021 à 21 09 05 100510
Colonel Amara Camara, ministre secrétaire général à la présidence

Porte-parole du CNRD (la junte militaire qui a renversé le président Alpha Condé), le colonel Amara Camara devient ministre secrétaire général de la présidence de la République.

Le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, l’a nommé à ce poste dans un décret publié ce mercredi soir (06 octobre 2021) à la télévision nationale.

Homme de confiance du colonel Mamadi Doumbouya, le colonel Amara Camara était jusque-là le directeur l’école militaire interarmées (EMIA).

Guineematin.com

Lire

Urgent : Mohamed Béavogui nommé Premier ministre de la transition

6 octobre 2021 à 20 08 40 104010
Mohamed Béavogui

Mohamed Béavogui, c’est le nom du Premier ministre de la transition en Guinée. Le décret annonçant sa nomination à ce poste a été publié ce mercredi soir, 06 octobre 2021, à la télévision nationale. Le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, a choisi ce grand fonctionnaire international au parcours très élogieux pour diriger le gouvernement de transition.

Guineematin.com vous propose ci-dessous sa biographie :

Né le 15 août 1953, à Porédaka (Mamou), Mohamed Béavogui est le neveu de Diallo Telli (premier secrétaire général de l’OUA, devenue aujourd’hui l’Union africaine). Diplômé en construction mécanique et engins de mines de l’Université Polytechnique de Leningrad (actuellement Saint Petersburg, Russie) et de la prestigieuse Kennedy School of Governement de l’Université Harvard, aux États-Unis, il a travaillé pendant quelques années au compte de la fonction publique guinéenne, avant d’entamer sa longue et riche carrière internationale.

De 1982 à 1986, il a servi à Ibadan, au Nigeria, après avoir remporté un concours des Nations unies pour le poste d’ingénieur au centre africain régional de design et d’ingénierie. En 1986, il est recruté par la FAO comme conseiller technique puis senior chargé de programme, basé à Bujumbura, Burundi. En 1992, il est muté au siège de la FAO à Rome où il devient chargé de programme senior au siège social.

En1994, Mohamed Béavogui devient gestionnaire senior d’un portefeuille de projets du Bureau de l’ONU pour les services d’appui aux projets. Grâce à son travail satisfaisant, il est bombardé directeur régional de l’Agence en 1998 avec siège à Abidjan. Il coordonne les projets dans la sous-région et s’assure qu’ils sont délivrés à temps et dans les normes. En 2001, c’est le Fonds International de Développement de l’Agriculture (FIDA) qui le recrute comme directeur régional des opérations de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, puis directeur du partenariat et de la mobilisation des ressources en même temps conseiller du président de la FIDA.

En 2014, Mohamed Béavogui est choisi pour diriger l’organisme continental africain autonome dénommé Mutuelle panafricaine de gestion de risques. Depuis janvier 2015, le Guinéen est basé à Johannesbourg, Afrique du Sud, où il occupe les fonctions de directeur général de l’Agence africaine de renforcement des capacités. Après la grève générale de 2007, il était l’une des quatre personnalités proposées au président Lansana Conté pour occuper le poste de Premier ministre. Poste qui était revenu finalement à Lansana Kouyaté.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Lire

Construction de 4 chambres froides à Dixinn : Avis d’appel d’offres

6 octobre 2021 à 8 08 42 104210

MAIRIE DE Dixinn

Avis d’appel d’offres ouvert N° 0111/ CD / 2021

Dans le cadre de son développement Socio-économique, la Mairie de Dixinn a bénéficié d’un crédit pour la Construction de quatre chambres froides, sous sa gestion, pour les femmes mareyeuses dans les quartiers de Dixinn port et de l’Andrea, au titre de l’exercice budgétaire 2021.

A cet effet, elle lance un appel d’offre ouvert pour la Construction de chambres froides pour les femmes mareyeuses. 

Le dossier complet dudit appel d’offre peut être retiré contre le paiement d’une somme forfaitaire et non remboursable d’Un million de GNF à la commission économique et Financières de ladite Mairie.  

Les offres, présentées conformément aux instructions aux soumissionnaires et accompagnées d’un cautionnement provisoire de 1.5% devront parvenir ou être remises à la Mairie de Dixinn le 11 Octobre 2021 avant 12 Heures; l’ouverture des plis interviendra le même jour dans la salle de conférence de la Mairie.

Les travaux seront réalisés en entreprise générale. Le présent appel d’offres s’adresse aux personnes physiques et morales qui répondent aux conditions ci-après :

  • Etre inscrit au registre du commerce et en règle avec l’administration fiscale
  • Avoir réalisé des travaux similaires au cours des cinq (5) dernières années.

Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai de quatre-vingt dix (90) jours à compter de la date prévue pour le dépôt des offres. Le marché est traité à prix ferme (ou à prix unitaires fermes) et non révisable ; le candidat prendra soin de faire ressortir le montant total de son offre en TTC qui prendra en compte les prix unitaires et l’ensemble de toutes les taxes y afférentes. Les renseignements complémentaires peuvent être obtenus auprès de la commission économique et financière de la mairie.

Conakry le 29 Septembre 2021

Le Maire

Mamadou Samba DIALLO

Lire

Construction de 6 blocs de toilettes à Dixinn : Avis d’appel d’offres

6 octobre 2021 à 8 08 19 101910

MAIRIE DE Dixinn

Avis d’appel d’offres ouvert N° 0110/ CD / 2021

Dans le cadre de son développement socio-éducatif, la Mairie de Dixinn a bénéficié d’un crédit pour la construction d’un ensemble de toilettes scolaires (6 blocs de toilettes de 4 cabines) dans les écoles primaires de : Cameroun cité, Camayenne plage et Dixinn centre 2, au titre de l’exercice budgétaire 2021.

A cet effet, elle lance un appel d’offres ouvert pour la construction de six (6) blocs de toilettes.

Le dossier complet dudit appel d’offres peut être retiré contre le paiement d’une somme forfaitaire et non remboursable d’Un million de GNF à la commission économique et Financières de ladite Mairie.

Les offres, présentées conformément aux instructions aux soumissionnaires et accompagnées d’un cautionnement provisoire de 1.5% devront parvenir ou être remises à la Mairie de Dixinn le 11 Octobre 2021 avant 12 Heures ; l’ouverture des plis interviendra le même jour dans la salle de conférence de la Mairie.

Les travaux seront réalisés en entreprise générale. Le présent appel d’offre s’adresse aux personnes physiques et morales qui répondent aux conditions ci-après :

Être inscrit au registre du commerce et en règle avec l’administration fiscale

Avoir réalisé des travaux similaires au cours des cinq (5) dernières années.

Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai de quatre-vingt-dix (90) jours à compter de la date prévue pour le dépôt des offres. Le marché est traité à prix ferme (ou à prix unitaires fermes) et non révisable ; le candidat prendra soin de faire ressortir le montant total de son offre en TTC qui prendra en compte les prix unitaires et l’ensemble de toutes les taxes y afférentes. Les renseignements complémentaires peuvent être obtenus auprès de la commission économique et Financière de la mairie.

Conakry le 29 Septembre 2021

Le Maire

Mamadou Samba DIALLO     

Mairie de Dixinn : appel d’offres

Lire

Palais Mohamed V : le colonel Mamadi Doumbouya rencontre les DAF des ministères

5 octobre 2021 à 11 11 33 103310
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition

C’est la première rencontre officielle qu’il organise depuis sa prestation de serment et son installation dans ses fonctions de présidents de la transition en Guinée.

Le colonel Mamadi Doumbouya, à la tête de la junte militaire qui a renversé le président Alpha Condé, reçoit ce mardi, 05 octobre 2021, les responsables des divisions administratives et financières (DAF) des ministères et des régies financières, au Palais Mohamed V de Conakry.

Très tôt, les invités ont rallié les lieux pour répondre à l’appel du président du comité national du rassemblement pour le développement (CNRD). Car, le communiqué publié hier soir à la télévision nationale pour annoncer cette rencontre, avait prévenu que « le président de la transition attache du prix à ce rendez-vous et ne tolérera aucune absence ou retard ».

Pour l’heure, on ne connait pas les sujets qui sont abordés au cours de cette rencontre.

À suivre !

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com

Lire

Travaux de construction d’infrastructures et d’aménagement dans la commune de Ratoma : Avis d’appel d’offres

4 octobre 2021 à 13 01 53 105310

La Commune de Ratoma a obtenu un financement de l’Agence de Financement des Communes de Conakry (AFICCON) et du Fonds du développement des communes de Conakry (FODECCON) pour l’exécution du programme annuel d’investissement (PAI) de la commune de Ratoma exercice 2021. Il est prévu qu’une partie de ces fonds soit utilisée pour appuyer les efforts de développement local à la base dans le cadre de la lutte contre la pauvreté en milieu urbain. 

La Commune de Ratoma ayant bénéficié d’un financement de l’AFICCON, invite les entreprises éligibles à présenter des offres pour la réalisation des travaux de construction et d’aménagement repartis en 11 lots indivisibles comme suit :

Guineematin.com vous propose de cliquer sur les liens suivants pour visionner les dossiers d’appel d’offres :

DAO page 1

DAO page 2

DAO page 3

Lire

Fête du 02 octobre à Dubréka : le préfet Sékouba Sacko exhorte la population à la paix et au pardon

2 octobre 2021 à 21 09 36 103610

Comme annoncé précédemment, la Guinée a commémoré ce samedi, 02 octobre 2021, l’an 63 de son accession à la souveraineté nationale. Dans la préfecture de Dubréka, cette célébration a été modeste à la place des martyrs. Mais, elle a été mise à profit par les autorités pour lancer une opération d’assainissement des artères et places publiques de la ville, rapporte Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

A la place des martyrs où une poignée de citoyens étaient mobilisés, le préfet de Dubréka, colonel Sékouba Sacko, a procédé au dépôt de la gerbe de fleurs. Il était entouré du maire de la commune urbaine et des autorités religieuses locales.

Après ce geste en hommage à nos illustres disparus, l’autorité préfectorale s’est rendue à l’hôpital préfectoral où les populations de Dubréka étaient fortement mobilisées. Sur place, le colonel Sékouba Sacko a donné le coup d’envoi d’une vaste opération d’assainissement des lieux publics et des principales artères de la ville. Il a également mis cette occasion à profit pour prêcher la paix et le pardon entre les fils et filles de Dubréka.

Colonel Elhadj Sékouba Sacko, préfet de Dubréka

« J’invite la population de Dubreka à l’union. Que tout le monde se donne la main. Car, on ne peut rien faire sans la paix et l’union. Donc, je demande qu’on se donne la main, qu’on se pardonne entre nous. Parce que dès que tu travailles avec quelqu’un, il y aura des péchés entre vous… En ce qui concerne les priorités de Dubreka, vous allez demander au secrétaire général et au maire. Parce que moi j’étais au camp, je suis à la préfecture que depuis quelques semaines. C’est monsieur le maire et monsieur le secrétaire général qui pourront vous dire ce dont Dubréka à besoin pour le moment », a dit le colonel Sékouba Sacko.

Par ailleurs, le préfet de Dubréka a réaffirmé sa disponibilité à travailler avec toutes les couches de sa juridiction géopolitique.

« Aujourd’hui c’est nous qui sommes au pouvoir.  Nous vous tendons la main de venir travailler avec nous. On est habillé pour vous, pas contre vous. Alors, on vous tend la main pour que nous travaillons la main dans la main », a indiqué le colonel Sékouba Sacko.

A noter que le préfet, en compagnie du maire de la commune urbaine de Dubréka, a profité de cette journée commémorative pour procédé à la pose de la première pierre du marché de Ansoumaniyah-village. Cet a été suivi d’une visite au centre de santé moderne de Kagbelen plateaux.

De Dubreka, Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620 589 527/ 664 413 227

Lire

Fête de l’indépendance : la gouverneure de Conakry exprime sa fierté

2 octobre 2021 à 18 06 46 104610
Générale M’ma Hawa Bangoura, Gouverneure de Conakry

La Guinée a célébré ce 2 octobre 2021, le 63ème anniversaire de son accession à la souveraineté nationale. A Conakry, l’évènement a été marqué par le dépôt d’une gerbe de fleurs sur la place des martyrs par le nouvel homme fort de Guinée, le Colonel Mamadi Doumbouya, tombeur du professeur Alpha Condé, le 5 septembre dernier.

Parmi les personnalités ayant pris part à la cérémonie, la toute nouvelle Gouverneure de la ville de Conakry, la Générale de division M’ma Hawa Bangoura.

Au micro de la presse dont Guineematin.com, la Présidente du conseil de ville de la capitale a rappelé les valeurs incarnées par les héros de l’indépendance et appelé les Guinéens à en être fiers d’eux et de leur pays.

« Tout d’abord, j’ai un sentiment de joie et de fierté. Vous n’êtes pas sans savoir que la Guinée a été le premier pays d’Afrique francophone à avoir son indépendance. Le Guinéen ne doit pas oublier le contexte dans lequel le pays a obtenu son indépendance. Cela doit être une fierté pour tout Guinéen. Egalement, c’est l’occasion de saluer la mémoire de nos devanciers qui se sont battus pour l’accès de notre pays à la souveraineté nationale. Ils méritent notre respect et notre reconnaissance », a expliqué la première femme Gouverneure  de Conakry.

Cette année, malgré la sobriété de l’évènement, les populations de la Conakry ont activement participé à la célébration de la fête de l’indépendance nationale, en organisant partout des concerts et des festivals de danse et de chants à travers la capitale.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Lire

Forécariah : le 02 octobre célébré sous le signe de la renaissance et de l’espoir

2 octobre 2021 à 17 05 00 100010

L’espoir d’une Guinée nouvelle dans laquelle tous les fils du pays sont unis et tournés vers le développement, c’est le sentiment qui a caractérisé la célébration du 63ème anniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance, ce samedi 02 octobre 2021, à Forécariah. Une cérémonie festive a été organisée à la place des martyrs de la ville, où autorités administratives et communales, forces de défense et de sécurité et citoyens, se sont rassemblés pour célébrer cette fête nationale. L’occasion a été mise à profit pour rendre hommage aux pionniers de l’indépendance guinéenne, mais aussi pour aborder la situation actuelle du pays, a constaté un envoyé spécial de Guineematin.com sur place.

Colonel Alseny Camara, préfet de Forécariah

C’est vers 9h30 que le préfet de Forécariah, le colonel Alsény Camara, en compagnie des secrétaires généraux de la préfecture, est arrivé à la place des martyrs de la ville, où étaient visibles plusieurs effigies du président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya. Après la parade des hommes en uniforme, l’autorité préfectorale a déposé une gerbe de fleurs à la mémoire des Guinéens qui ont combattu en faveur de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale. « Le 2 octobre 1958, après avoir courageusement voté Non au référendum du 28 septembre, le peuple de Guinée a mis fin à plus d’un demi-siècle de joug colonial français, pour devenir maître de son destin devant l’histoire », a rappelé avec fierté le colonel Alsény Camara.

Le préfet de Forécariah s’est également réjoui de constater que la Guinée a toujours su résister aux dures épreuves qu’elle a connues, notamment l’agression portugaise du 22 novembre 1970, les incursions rebelles de 2000, l’épidémie d’Ebola et la pandémie de Covid-19. « Après 63 ans d’indépendance, la maturité politique du peuple de Guinée n’est plus à démontrer. Mais force est de reconnaître que la pauvreté, le régionalisme, les détournements des deniers publics, la corruption, constituent encore de sérieux problèmes qui empêchent le développement de la Guinée », a-t-il regretté.

Toutefois, le colonel Alsény Camara estime qu’avec l’arrivée du CNRD au pouvoir, il y a un grand espoir que la Guinée puisse se débarrasser de tous ces maux. « Il y a 27 jours que le CNRD dirige notre pays, avec à sa tête le colonel Mamadi Doumbouya, président de la République. Depuis cette date, le CNRD a posé des actes majeurs qui sont en adéquation avec les aspirations de la population, à savoir : la rectification institutionnelle, la refondation de l’État, le rassemblement, le redressement et le repositionnement. Avec l’élan amorcé par le CNRD, l’espoir est permis, nous devons tous mettre en tête que l’affaire de la Guinée est l’affaire de tous les Guinéens », a dit le préfet de Forécariah.

Après cette cérémonie, le préfet et sa suite se sont rendus au grand marché de Forécariah, où une activité d’assainissement était organisée. Civils et militaires ont conjugué les efforts pour dégager un tas d’ordures qui était sur les lieux depuis plusieurs années.

De Forécariah, Amadou Lama Diallo, envoyé spécial pour Guineematin.com

Tel. 669681561

Lire

Fête du 02 octobre à Boké : le gouverneur, Sékouba Trésor Camara, prêche la paix et l’entente

2 octobre 2021 à 14 02 42 104210

Comme annoncé précédemment, la Guinée a célébré ce samedi, 02 octobre 2021, le 63ème anniversaire de son accession à la souveraineté nationale. Mais, dans la préfecture de Boké (tout comme à Conakry), cette fête a été très modeste. Elle s’est quasiment résumée au simple dépôt de la gerbe de fleurs à la place des martyrs. Et, le gouverneur de région, le colonel Sékouba Trésor Camara, a mis l’occasion à profit pour prêcher la paix et l’union entre les fils et filles de Boké, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans cette ville minière.

« Dépôt de la gerbe de fleurs, montée des couleurs et le discours du gouverneur de région. » Voilà ce à quoi s’est résumée la célébration de la fête de l’indépendance nationale à Boké. Cette petite sobre commémoration s’est déroulée en présence de plusieurs cadres de l’administration et des forces de défense et de sécurité de Boké.

Dans son discours de circonstance, le gouverneur-colonel Sékouba Trésor Camara a appelé à l’union et à la tolérance pour converger vers des lendemains meilleurs, plus sûrs et pleins de bonheur pour tous.

Colonel Sekouba Trésor Camara, Gouverneur Boké

« Le 02 octobre est une date anniversaire. Et, qui dit anniversaire, dit aussi souvenir. Donc, on se souvient de ceux-là qui ont permis à notre pays d’accéder à la souveraineté nationale. En 1958, il y avait aussi des partis politiques. Mais, quand il s’agissait de la Guinée, ils (les partis politiques) parlaient tous d’une même voix. Il y avait beaucoup de leaders, mais ils se sont dit de mettre le président Sekou Touré devant tout le monde. Nous aussi, si nous voulons aller de l’avant, il faut que nous soyons unis, que nous soyons tolérant et que nous acceptions les autres », a dit le colonel Sékouba Trésor Camara.

Selon le gouverneur de Boké, l’avènement au pouvoir du CNRD (la junte militaire qui dirige actuellement la Guinée) a été motivé par les dérives de la gouvernance de la dernière décennie dans le pays.

« Depuis dix ans notre pays se trouve dans des problèmes. La corruption, l’ethnocentrisme et la gabegie avaient fini de prendre le pays en otage. C’est pour ça que vous avez soutenu le CNRD, pour que ça change. Nous vous remercions pour le soutien et nous vous disons que les portes de nos bureaux sont largement ouvertes à tout le monde. Si vous entendez autorité, c’est parce que les citoyens existent. Donc, que ça soit le maire, le préfet ou le gouverneur, nous sommes tous à votre disposition », a indiqué le colonel Sékouba Trésor Camara.

De Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel: 628 98 49 38

Lire

Guinée : le colonel Mamadi Doumbouya annonce un audit des comptes publics

1 octobre 2021 à 21 09 11 101110
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition

C’est une nouvelle qui fera des heureux mais aussi des malheureux en Guinée. Le comité national du rassemblement pour le développement (CNRD), la junte militaire qui a renversé le président Alpha Condé, compte mener des audits pour traquer et sanctionner les auteurs des détournements des deniers publics.

C’est le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, qui l’a annoncé dans son adresse à la nation, faite à l’occasion de la fête nationale marquant l’accession de la Guinée à l’indépendance, qui sera célébrée demain, samedi 2 octobre 2021. Cet audit s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la corruption, qui fait partie des actions fortes que les autorités militaires comptent mener pendant la transition qui s’amorce dans notre pays.

« L’état actuel du pays exige des mesures fortes que le CN-RD s’engage à prendre, en vue de redresser la situation avant la fin de la transition. Au titre de ces mesures, il y a la refondation de l’Etat, la lutte contre la corruption, la réforme du système électoral, la refonte du fichier, l’organisation d’élections libres, crédibles, inclusives et transparentes ainsi que la Réconciliation nationale.

A ces missions essentielles s’ajoute l’écriture d’une Nouvelle Constitution devant servir de socle à notre démocratie. La Nouvelle Constitution devra prendre en compte les légitimes aspirations du peuple souverain de Guinée, et sera adoptée par voie référendaire.

Au plan de la refondation de l’Etat, le CN-RD entend procéder à une réforme profonde de l’Administration pour un meilleur rendement du service public.

Concernant la lutte contre la corruption, un organe de contrôle et de moralisation de la gestion publique sera mis en place, et un audit des comptes publics sera effectué.

Au titre de la Réconciliation nationale, un mécanisme consensuel sera mis en place dans lequel les Guinéens pourront, dans la quête de vérité et de justice, se parler, se pardonner et définir ensemble les solutions permettant de bâtir une Nation plus unie et plus forte », a annoncé le colonel Mamadi Doumbouya.

Guineematin.com

Lire

Boké : le gouverneur de région rencontre les préfets de sa juridiction

1 octobre 2021 à 13 01 44 104410

Dans la journée du jeudi, 30 septembre 2021, le gouverneur de la région administrative de Boké a rencontré tous les préfets relevant de sa juridiction. La rencontre s’est tenue dans la salle de conférence du gouvernorat. Les discussions ont tourné autour de 5 points : la situation sécuritaire, l’évolution de la pandémie de Covid-19, l’adhésion de la population aux idéaux du CNRD, la situation sociale et administrative qui prévaut dans les localités et les problèmes que rencontre chaque autorité dans sa zone de juridiction, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Avant de donner la parole à ses invités, le gouverneur de Boké, a expliqué pourquoi il a convié les préfets de Boké, Boffa, Fria, Gaoual et Koundara à cette réunion. Selon le colonel Sékouba trésor Camara, l’objectif est de mettre tout le monde au même niveau d’information sur la situation qui prévaut dans toute la région. C’est ainsi que chaque a pris la parole pour aborder les questions à l’ordre du jour.

Colonel Ibrahima Barry, préfet de Boffa

« Dès l’avènement du comité national du rassemblement pour le développement, tous les citoyens ont adhéré et nous ont acceptés comme nouvelles autorités. Les gens se sont sentis libres et ont adhéré aux idéaux du président du CNRD. Sur le plan sécuritaire aussi, tout va bien. En ce qui concerne la situation sanitaire, nous avons les trois types de vaccin contre la Covid-19 et les gens continuent de prendre les doses », a dit le colonel Ibrahima Barry, préfet de Boffa, avant d’évoquer quelques problèmes rencontrés sur le terrain. « Monsieur le gouverneur, nos problèmes sont à plusieurs niveaux. Nous n’avons pas d’eau, pas de courant et les jeunes réclament de l’emploi. À cela s’ajoute le fait que tous les services déconcentrés n’ont pas de budget de fonctionnement », a-t-il souligné.

À ces problèmes qui sont communs à toutes les préfectures de la région, le préfet de Fria, Colonel Yaya Kalissa, a évoqué aussi la situation particulière des zones minières. « Monsieur le gouverneur, nous avons aussi trouvé que les société minières exploitent les Guinéens. À Fria par exemple, vous pouvez voir un travailleur qui est payé à 400.000 GNF. Pas de bulletin de salaire, on met l’argent dans une enveloppe et on la lui jette. Il n’y a pas de bureau de syndicat à l’usine de RUSAL/Friguia. Vous pouvez voir un ingénieur avec un salaire de 1.500.000 GNF.  Ils font ce qu’ils veulent et dès que quelqu’un parle, il est licencié et on lui dit d’aller voir à Sékhoutouréya (le palais présidentiel où vivait Alpha Condé jusqu’à son éviction de la présidence de la République », a déploré le préfet de Fria.

Colonel Sekouba Trésor Camara, gouverneur de Boké

Au terme des débats, le Sékouba trésor Camara, gouverneur de la région de Boké, a donné des instructions aux préfets. « Tenez-vous droits dans vos nouvelles tâches.  Priorisez la paix et la quiétude sociale. Par rapport à vos problèmes, gérez-les comme vous le pouvez en attendant. Nous allons écrire aux différents départements pour les alerter. Et après la nomination des membres du gouvernement, nous allons effectuer des déplacements et parler aux ministres en tête à tête. Mais je pense que d’ici-là, il va falloir que vous gérez les situations au cas par cas », a instruit l’autorité régionale. 

De Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel: 628-98-49-38

Lire

Investiture du colonel Mamadi Doumbouya : une délégation malienne à Conakry

1 octobre 2021 à 12 12 03 100310
La délégation malienne à l’aéroport de Conakry

Seul le Mali a répondu favorablement à l’invitation des autorités guinéennes, qui ont convié plusieurs chefs d’Etat africains à la cérémonie de prestation de serment du colonel Mamadi Doumbouya. Ce pays voisin de la Guinée, qui est aussi dirigé par une junte militaire, a envoyé une délégation pour participer à l’investiture du président de la transition guinéenne.

Conduite par le colonel Malick Diaw, président du conseil national de la transition du Mali, cette délégation est arrivée ce vendredi matin, 1er octobre 2021, à Conakry. De l’aéroport, elle s’est dirigée directement au Palais Mohamed V de Conakry, où se tient la cérémonie de prestation de serment du président du comité national du rassemblement pour le développement (CNRD), le chef de la junte militaire qui a renversé Alpha Condé.

D’autres pays se sont fait représenter à la cérémonie par leur ambassadeur accrédité en Guinée. Il s’agit entre autres de l’Arabie Saoudite, la Russie, la Corée du Nord, la Chine, la Palestine, du Liban, de Cuba. On note également la présence des chargés d’affaires des ambassades de Belgique, Allemagne, Espagne, France, de la délégation de l’Union européenne, des Etats-Unis, des Emirats Arabe Unis, du Japon, de la Libye, de la Suisse, l’Autriche, de l’Inde.

De son côté, la CEDEAO a décidé de bouder l’investiture du colonel Mamadi Doumbouya. L’organisation sous régionale refuse toujours de cautionner le coup d’Etat militaire en Guinée, surtout que la junte au pouvoir n’a pas accepté de se plier à ses exigences, dont la libération immédiate du président déchu, Alpha Condé, et l’organisation des élections dans un délai de six mois.

Malick Diakité pour Guineematin.com
Tel : 626-66-29-27

Lire