Guéké (Yomou) : un conflit autour d’un téléphone fait un mort

13 novembre 2016 à 19 07 46 114611

Yomou.10Dans la sous-préfecture de Guéké, située à 50 kilomètres de la préfecture de Yomou, un jeune connu sous le pseudonyme de Taribo West a tué un autre jeune du nom de Mamadou Saliou Diallo, âgé seulement de 22 ans, à l’aide d’un couteau. Cet assassinat a été commis la nuit du vendredi au samedi 12 novembre 2016, a appris Guineematin.com à travers son correspondant local basé à N’zérékoré.

Lire

Lancement de la « semaine de la citoyenneté » à N’zérékoré : le préfet dénonce les « méfaits » de la démocratie

2 novembre 2016 à 8 08 56 115611

A l’instar des autres préfectures de la Guinée, les autorités de la préfecture de N’zérékoré ont procédé au lancement de la semaine nationale de la Citoyenneté hier, lundi 1er novembre 2016. La cérémonie officielle s’est déroulée à la maison des jeunes de N’zérékoré, a constaté le correspondant de Guineematin.com à N’zérékoré.

Lire

Fête de l’armée à N’zérékoré : voici le discours du Gouverneur Lancei Condé

1 novembre 2016 à 18 06 59 115911

lancei-conde-gouverneur-de-nzerekore-feteL’armée guinéenne a fêté ses 58 ans ce mardi 01 septembre sur toute l’étendue du territoire nationale. A N’zérékoré, c’est dans l’enceinte du camp Béhanzin, la quatrième région militaire du pays, que cette fête a été célébrée, en présence de toutes les autorités régionales, préfectorales et communales, a constaté sur place Guineematin.com, via son correspondant local.

Lire

N’zérékoré : lancement du projet de reforme et de modernisation de l’état civil par Boureima Condé

22 octobre 2016 à 11 11 18 101810

nzerekoreHier, vendredi 21 octobre 2016, une importante délégation gouvernementale, conduite par le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, le général Bourema Condé a été accueillie à la maison des jeunes de N’zérékoré. Cette délégation composée également de l’ambassadeur, chef de délégation l’Union européenne en Guinée, la représentante du système des nations et le directeur pays de l’Unicef, avait pour objectif le lancement du projet de reforme et de la modernisation de l’état civil dans les cinq préfectures de la région administrative de N’zérékoré.

Lire

Assassinat à Lola : « il a pris la machette, a coupé le bras de la femme, puis la tête, le cou… »

20 septembre 2016 à 18 06 50 09509

lolaLa scène s’est passée dans un champ à Kéoulenta, dans la sous-préfecture de Kokota, un district situé à 18 kilomètres de la préfecture de Lola. Un certain vié Monémou a tué sa marâtre, la femme de son père, Pauline KPÖGÖLAMOU, le dimanche 19 septembre 2016, aux environs de 16 heures, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Lola.

Lire

Cherté des prix à la veille des la fête de Tabaski au marché de Lola : témoignages

11 septembre 2016 à 16 04 46 09469

lolaA la veille de la fête de Tabaski, la population de Lola se plaint des prix trop élevés de bétails sur le marché. Interrogés par Guineematin.com au marché de Lola, certains fidèles musulmans estiment que les prix sont exhaustifs par rapport à l’année dernière. Des béliers qui coutaient cinq cent mille l’année dernière sont aujourd’hui à plus de huit cent mille francs guinéens, nous-t-on expliqué.

Lire

Lutte contre l’excision et les mariages précoces à Lola : les conseils de madame Luopou Micheline Traoré

10 septembre 2016 à 18 06 16 09169

lolaA l’instar des autres préfectures de la région forestière de la Guinée, les femmes de la commune urbaine de Lola se sont réunies, dans la matinée de ce samedi 10 septembre 2016, dans l’une des salles de classe de l’école primaire du centre 8, au quartier Woroyapo pour  la célébration de la déclaration publique de l’abandon de  l’excision et des mariages précoces et forcés dans la préfecture. Plus d’une cinquantaine de femmes et filles, ainsi qu’une dizaine d’hommes, venus de tous les horizons de la commune ont pris part à cette cérémonie, a constaté sur place Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Lire

Nzérékoré : accusé d’avoir libéré un condamné, le régisseur de la prison civile réagit

1 septembre 2016 à 14 02 41 09419

TPI de N'zérékoréComme annoncé précédemment sur Guineematin.com, une affaire de « libération » d’un voleur de moto défraie la chronique actuellement dans la  capitale de la région forestière. Et, c’est le régisseur de la prison civile, le capitaine Auguste Onivogui, qui est accusé par un certain Henry Delamou, d’avoir libéré celui qui l’a agressé et emporté sa moto.

Lire

Vol de moto à Nzérékoré : le régisseur de la prison civile accusé de corruption

1 septembre 2016 à 13 01 57 09579

IMG_20140829_160931-768x1024Les agressions contre les conducteurs de mototaxis sont devenues monnaie courante à l’intérieur du pays. La région de Nzérékoré n’échappe pas à cette triste réalité où les malfaiteurs emportent souvent les engins de leurs victimes. Mais une fois mis aux arrêts, les mêmes bourreaux se retrouvent dans la nature sans avoir purgé leur peine de prison, a appris Guineematin.com, d’un conducteur de mototaxis qui a nous a joint au téléphone.

Lire

Lola : les notables et les femmes exigent le départ du préfet, Saa Youla Tolno

24 août 2016 à 19 07 11 08118

LolaSuite à l’assassinat de la fillette Denise Sagno, le lundi 15 août 2016, au quartier Thiéta, la population de Lola, en particulier les jeunes et les femmes, s’est révoltée contre certains cadres face aux multiples meurtres qui se sont déroulés dans la préfecture.  C’est pourquoi, une rencontre a eu lieu, hier, mardi 23 août 2016, entre les femmes et les notables à Gbrérémin,  au domicile du notable Nougo Doré, a constaté Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Lire

Assassinat d’une fillette à Lola : la jeunesse de Thiété révoltée contre la police

17 août 2016 à 21 09 28 08288

Une fille de 12 ans, vendeuse de maïs, a été retrouvée morte dans la soirée d’avant-hier, lundi 15 août 2016, aux environs de 17 heures dans la rivière Tighen. Venue en vacance chez son homonyme à Thiété, l’un des quartiers de la commune, Dénise SAGNO aidait son homonyme Dénise LAMAH dans la vente de maïs, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Lire

Mission des ressortissants perturbée par RPG-Lola : « Nous allons porter plainte »

12 août 2016 à 12 12 57 08578
Gopouna Fangamou, président des ressortissants de Lola à Conakry et membre de la délégation

Gopouna Fangamou, président des ressortissants de Lola à Conakry et membre de la délégation

Après une semaine mouvementée passée à Lola, marquée par des menaces de mort contre leurs personnes et des intimidations par la section locale du RPG-Arc-en-ciel, la délégation des ressortissants de cette préfecture de la Guinée forestière est rentrée à Conakry, a appris Guineematin.com, du président des ressortissants.

Lire

Domani Doré: « la jeunesse responsable de Lola ne s’est pas révoltée… » (Interview)

9 août 2016 à 18 06 27 08278

Domani DoréUne délégation du RPG-AEC, conduite par Domani Doré, ancienne ministre des Sports, est actuellement en séjour dans la préfecture de Lola. La démarche vise à remercier les populations et les partis alliés suite à la victoire du professeur Alpha Condé à la présidentielle du 11 octobre 2015, a constaté Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Mais, la délégation a eu des difficultés, notamment des menaces, avec la section du RPG-AEC de Lola. Cette dernière exige que la délégation lui montre un ordre de mission signé par le Bureau Politique National du RPG arc-en-ciel. Rencontrée à Lola par le correspondant local de Guineematin.com, l’ancienne ministre des Sport, Domani Doré, a accepté d’accorder une interview à notre correspondant local.

Décryptage !

Guineematin.com : Bonjour madame Domani Doré, vous êtes à la tête d’une délégation pour une mission de votre parti ici à Lola. Dites-nous de quoi s’agit-il réellement ?

Domani Doré : vous vous souvenez que la campagne électorale de 2015, s’agissant de la présidentielle, avait mobilisé toutes les personnes et les entités qui estimaient que le président de la République méritait une réélection. A ce titre naturellement, le RPG a compris très vite qu’il fallait associer toutes les entités sociales. D’abord, à Conakry, ensuite qu’elle se reflète sur le terrain. C’est à ce titre que les missions de coordination ont été constituées. Et, pour la Guinée forestière, on a confié la gestion de la campagne à l’ancien ministre Mohamed DIARRE, qui était coordinateur régional de campagne, et qui s’est également appuyé sur des responsables que nous sommes. Il a confié chaque préfecture à un ministre qu’on a appelé des ministres parrains. Pour la préfecture de Lola, ça a été ma modeste personne qui était en charge de conduire cette coordination préfectorale. Dans la coordination régionale de campagne, j’étais également en charge de la communication.

Donc, aujourd’hui par devoir, du moment où nous avons réussi à fédérer les coordinations des ressortissants de Lola à Conakry ensuite nous avons la coordination des sages à Conakry qui ont accepté de nous accorder leur soutien pendant ces élections présidentielles, ainsi que les cadres, nous sommes arrivés sur le terrain. Une campagne a été menée et comme vous le savez les résultats ont été éclatants vu que Lola s’est classé deuxième en région forestière. Et, comme je le disais tantôt, par devoir, cette même coordination de campagne régionale a estimé qu’il fallait venir remercier ces  populations et non des militants, puisque comme vous le savez, si on devrait seulement s’en tenir à des militants d’un parti comme électeurs, aucun parti politique ne pouvait souffler en terme d’élection. Il a fallu donc que les coordinations des ressortissants, les fils et filles  de Lola à Conakry se joignent  à cette délégation, vu que c’est ensemble que nous sommes venus demander aux populations de voter pour le projet de société de notre candidat  et donc ces derniers ont constitué une grande délégation d’une douzaine de personnes. Chaque sous-préfecture a un représentant dans la délégation, ainsi que le président lui-même des ressortissants de Lola à Conakry et tout ce fruit est dirigé par ma modeste personne en tant que responsable de campagne qui aujourd’hui vient remercier tous ceux et toutes celles qui ont accompagné la réélection du président de la République. Il ne faut pas omettre aussi  la participation très effective des partis alliés, vous vous rappelez que l’UPG est un allié de taille dans la campagne de 2015 et a accompagné  efficacement le RPG arc-en-ciel à Lola. Donc, également à ce niveau, notre Honorable Docteur Christian, qui est le député de l’UPG, était de la délégation ; malheureusement, il a eu un empêchement qui n’a pas permis sa présence. Mais, sur le terrain nous avons les représentants de l’UPG qui sont également représentés dans cette délégation. Aujourd’hui, c’est avec beaucoup d’amertume que lorsque nous sommes arrivés,  la section RPG arc-en-ciel de Lola centre a estimé que les ressortissants doivent avoir un ordre de mission du bureau politique, qui selon lui aurait demandé à ce que cette mission ne soit pas reçue au nom du RPG arc-en-ciel, s’il n’y avait pas d’ordre de mission.

Je ne pense pas et je continue à douter que le bureau politique, qui est la représentativité normale, de  l’idéologie du parti, qui se veut un parti rassembleur, puisse estimer qu’hier on a eu besoin des coordinations des ressortissants pour demander la réélection du chef de l’Etat et que cela a pu se faire et qu’il puisse demander à ce que  ces coordinations ne puissent pas être reçues sur le terrain pour remercier les populations. Mieux, la section estime qu’on n’est pas en train de venir remercier la population ; mais, qu’il faut remercier les militants, c’est le comble ! Les militants ne sont pas à remercier, à Lola il n’y a pas de militants, à Lola il y a des fils et des filles qui ont cru en un projet de société et ont permis la réélection du chef de l’Etat. Sinon, il y avait beaucoup de partis politiques, mais ces ressortissants ont préféré accompagner le président de la République pour avoir fait ses preuves dans son premier mandat. Et, donc, c’est dans cette logique que justement je lance un appel au bureau politique pour que, sincèrement, il revoie ses structures à la base. Je ne dis pas toute ; mais, à Lola centre, il y a un sérieux problème de coordination idéologique qui, parfois, emmène les responsables qu’un parti politique, surtout au pouvoir, doit être rassembleur. Et, c’est ce que le bureau politique, le comité central et toutes les entités responsables du RPG arc-en-ciel, démontrent au jour le jour sur le terrain.

Bref, aujourd’hui, nous sommes en train de poursuivre la mission, le préfet nous a reçus en tant que responsable de la préfecture afin qu’il sache que nous sommes là, les sages nous ont également reçus avec beaucoup d’enthousiasme et je répète leurs termes : ce  serait incongru, incompréhensible à la population que vous ne reveniez pas par rapport à ce qu’ils ont pu faire pour les élections. Nous les remercions vraiment et nous poursuivrons la mission sur les sous-préfectures. Aujourd’hui, si vous appelez dans les sous-préfectures, les représentants venus de Conakry sont déjà là-bas en attente de la délégation dirigeante afin que nous passions remercier ces populations de la manière la plus traditionnelle.

Guineematin.com : Donc, les sous-préfectures sont concernées  dans cette mission ?

Lola, commune urbaineDomani Doré : Oui les sous-préfectures sont concernées, vu que les électeurs ne se limitent pas à la commune urbaine. Dans toute la préfecture vous avez des circonscriptions qui ont été  massivement mobilisées pour voter  et donc je vous rappelle que lors des élections présidentielles, nous avons fait une tournée dans toutes les sous-préfectures, pour aller demander aux populations de se rappeler qui  a réussi au moins dans son premier mandat, à nous donner des impressions de développement possibles dans nos régions. Et donc, ces  populations sont à remercier encore de la même façon, si nous avons eu le temps d’aller leur demander leur vote pendant les présidentielles, on a le temps d’aller leur présenter les remerciements et leur demander de continuer à soutenir le RPG arc-en-ciel, vu que soutenir le RPG arc-en-ciel, c’est soutenir un développement et je crois que çà, c’est une préoccupation partagée, c’est une responsabilité partagée, aucune population, sur tout le territoire national, ne voudrait pas qu’il ait de développement et çà on est heureux que Lola est dans cette logique sans tenir compte d’un parti politique. Je le disais aussi tout à l’heure que les ressortissants qui sont venus, au nom des fils et filles de Lola, remercier leurs concitoyens, ne sont pas des militants d’un parti politique, il ne serait pas à eux de demander un ordre de mission à un parti, c’est le parti qui devrait s’estimer heureux que des ressortissants accompagnent leur parti, puisque si je ne vous informe pas, on a au moins une centaine de partis qui se promènent à Conakry. Si Lola a choisi le RPG arc-en-ciel, il faut être vraiment responsable et savoir gérer les personnes qui croient en nous.

Guineematin.com : Face à cette situation quel est l’avis du préfet ?

Domani Doré : Le préfet n’a aucun  avis à apporter, le préfet est le garant de la quiétude sociale, il a bien reçu la délégation. Il estime qu’aujourd’hui, en tant que responsable administratif, ce qui l’intéresse, c’est savoir ce qui se passe dans sa préfecture  et respectueusement nous avons fait part de notre mission à monsieur le préfet, nous avons également fait part de notre mission  à la section RPG arc-en-ciel du centre, nous nous apprêtons à aller rencontrer la section de Foumbadou, qui a appelé d’ailleurs et qui nous attend, parce que sincèrement, il faut reconnaitre que cette section a été très responsable pendant les élections présidentielles. Pour aller vers une façon de répondre à votre question, le préfet n’est pas politique, il n’est pas une entité sociale, c’est un administrateur. Donc, ce qui nous importe, c’est la poursuite de notre mission et nous sommes là-dessus de façon très intéressante, puisque là nous nous apprêtons à aller dans une sous-préfecture en passant par Kokota. Et je signale que Kokota est la sous-préfecture de celle qui m’a mise au monde et c’est encore avec beaucoup de plaisir que je me retrouve à Kokota pour remercier mes parents.

Guineematin.com : il semble que vous avez eu un antagonisme avec un des membres de la section RPG qui vous a injurié, est ce que vous confirmez cela ?

Domani Doré: Oui pas seulement injurié, il s’est permis de menacer la délégation en se disant qu’il ne pense pas que nous sommes ceux qui ont fait campagne. Mais vous savez,  accorder de l’importance à des propos de quelqu’un qui est en perdition c’est vraiment perdre du temps. Nous, nous estimons qu’en tant que responsable  de la jeunesse du RPG arc-en-ciel à Lola, c’est ce que je disais plus haut, il faut qu’on soit en mesure, en tant que structure responsable du bureau politique, il faut que les bureaux politiques prennent la peine de s’organiser pour que les structures à la base reflète l’idéologie du parti. Un responsable du parti doit être l’exemple, un responsable du parti doit être un miroir pour les jeunes indécis qui doivent se sentir protégés, sécurisés au sein d’une entité telle que le RPG arc-en-ciel, mais c’est vraiment dommage pour un responsable du RPG arc-en-ciel et de jeunesse, c’est-à-dire de la couche la plus grande sinon celle qui égale celle des femmes. C’est un responsable pareil, je me demande si le mot responsable tient à sa cause mais, je continue à croire au fait que  le RPG arc-en-ciel prendra ses  responsabilités pour que désormais, comme ça a toujours été le cas, reflète une responsabilité  que nous appelons une responsabilité guinéenne et citoyenne.

Guineematin.com : Il semble que la jeunesse de Lola, face à cette menace, veut se révolter, qu’est-ce que vous en dites ?

Domani DoréDomani Doré : Non, la jeunesse responsable de Lola ne s’est pas révoltée, je préfère le terme offusquée. Ils sont offusqués de constater qu’un responsable de jeunesse du RPG arc-en-ciel, de surcroît le parti au pouvoir, puisse tenir des propos au point de menacer, d’apporter des menaces de mort, et donc à ce niveau ils ont une démarche tellement sage qu’il faut que je rappelle, se lever faire une délégation pour aller voir les sages pour interpeller les sages du comportement indécent de ce responsable du parti. C’est pour vous prouver que cette jeunesse n’est pas une jeunesse révoltée mais une jeunesse tellement responsable qu’elle s’offusque de ce qu’elle voit sur le terrain. Aujourd’hui, cette jeunesse est décidée résolument à ramener ce que nous appelons leur dû à nos parents, c’est-à-dire que des gens qui ont demandé aux populations de voter, soit en mesure d’aller remercier ces populations.

Guineematin.com : Aujourd’hui, ce problème est au niveau des sages, est-ce qu’ils vous ont convoqué ? Qu’est-ce qu’ils ont dit ?

Domani Doré : Ces sages ont été très clairs. Pour eux , le plus important, c’est que si on n’avait pas été en mesure de nous rappeler qu’on doit des remerciements aux populations, ça allait être inquiétant mais, constaté que le parti au pouvoir, toutes les entités qui ont constitué la coordination de campagne en 2015 qu’il faut venir maintenant remercier, ils saluent la démarche et la soutiennent. Ils comprennent cette structure du RPG arc-en-ciel, cette structure a toujours été celle qu’il faut accompagner parce que cette structure n’a jamais été capable de pouvoir fédérer les gens, malheureusement le bureau politique a fait beaucoup de missions ici, que nous mêmes nous avons accompagné dans l’espoir que cette section comprenne qu’elle a obligation de mobiliser et non démobiliser. Mais c’est un exercice, l’exercice démocratique, on ne nait pas avec, il s’acquiert. Donc, nous espérons que la démarche responsable des jeunes et des sages actuellement à Lola permettra aux responsables du parti, pour ceux qui sont en déperdition, que l’exercice voudrait qu’il ait une attitude contraire à celle que nous sommes en train de voir aujourd’hui sur le terrain. Mais le RPG arc-en-ciel est un parti structuré, le RPG arc-en-ciel est dirigé par des personnes responsables, ils sauront tirés les leçons de cette situation.

Guineematin.com : votre dernier mot

Domani Doré : Je continue à lancer un appel aux populations de Lola, qui ont fait preuve d’objectivité, dans le choix de leur candidat lors des élections de 2015. Choisir la continuité dans le développement, ou le progrès en marche est une responsabilité, celle de croire en ce qu’on a vu en termes de développement et de continuer à ce développement. Et, donc, par leur voix, je veux dire aujourd’hui au RPG arc-en-ciel, au chef de l’Etat, au gouvernement que le plus, c’est de poursuivre dans la lancée du développement. C’est vrai, les conditions sont très précaires, les attentes sont nombreuses, Ebola a frappé de plein fouet notre économie ; mais, ce n’est pas une excuse, un Etat reste un Etat, si nous avons continué à bénéficier du respect des citoyens, ça veut dire que nous avons obligation de continuer dans le sens du développement. Donc, que Lola s’en tienne sincèrement à ces genres de chose, toute décision prise par une entité haute qui n’est pas dans le sens du développement de Lola, Lola doit dire non. Toute décision prise dans le sens de respecter et de permettre le développement, Lola dit oui.

Propos recueillis et décryptés à Lola par Léopold Konté pour Guineematin.com

Lire

Mission des ressortissants à Lola : « des loubards armés de fusils et de machettes nous poursuivent… », dit Fangamou

8 août 2016 à 14 02 27 08278
Gopouna Fangamou, président des ressortissants de Lola à Conakry et membre de la délégation

Gopouna Fangamou, président des ressortissants de Lola à Conakry et membre de la délégation

Depuis quelques jours, une délégation des ressortissants de la préfecture de Lola vivant à Conakry, conduite par Domani Doré, ancienne ministre des Sports, est actuellement en séjour dans la région, a appris Guineematin.com, du président des ressortissants.

Lire

Lola : accusé de détournement, le président du district de Kokota livre sa part de vérité

1 août 2016 à 12 12 30 08308

Kokota, LolaC’est dans la journée d’hier, dimanche 31 juillet 2016 que monsieur Abraham Goumou a reçu Guineematin.com chez lui, dans la sous-préfecture de Kokota. Interrogé sur l’accusation de la jeunesse portant sur un détournement de douze millions de francs guinéens (12 000 000 GNF), le président du district de Kokota, monsieur Abraham Goumou, a tout nié avant d’expliquer au correspondant local de Guineematin.com l’utilisation de ces fonds.

Lire

Lola : l’opposition désigne un jeune à la cellule de suivi des élections

31 juillet 2016 à 10 10 16 07167

LolaDepuis l’installation des démembrements de la CENI, il y avait une divergence entre les responsables de l’opposition de la préfecture de Lola. C’est ainsi que le vendredi dernier, 29 juillet 2016, sous l’égide du préfet de Lola, cette opposition, en sa totalité, a été réconciliée enfin d’établir la cohésion qui existait anciennement entre les partis politiques de Lola (UFDG, GRUP, UPG, BL, PUP, UGDD, UFR…), a appris Guineematin.com à travers son correspondant local.

Lire

Lola : le président du District de Kokota accusé d’avoir détourné 12 millions

30 juillet 2016 à 18 06 23 07237

Les jeunes de la sous-préfecture de Kokota- située à 15 kilomètres de Lola centre- se sont mobilisent contre le président de leur district, monsieur Abraham Goumou, accusé d’avoir détourné 12 millions de francs guinéens payés par la société de téléphonie mobile Areeba, lors de l’implantation de leur antenne, a appris Guineematin.com d’un responsable local.

Lire