Labé : l’inspecteur du travail dénonce « la mauvaise foi des fondateurs d’écoles privées »

5 juin 2020 à 13 01 11 06116

Mamadou Dian Diallo, inspecteur du travail de la Région Administrative de Labé

Se faisant écho de la crise qui secoue actuellement le secteur de l’enseignement privé en Guinée, l’inspecteur du travail près le gouvernorat de la Région Administrative (RA) de Labé, Mamadou Dian Diallo dénonce « la mauvaise foi des fondateurs d’écoles privées » qui, selon lui, restent devoirs aux chargés de cours évoluant au sein de leurs établissements scolaires et universitaires respectifs.

Au cours d’un entretien qu’il a accordé à la rédaction régionale de Guineematin.com dans la matinée de ce vendredi, 05 juin 2020, l’inspecteur du travail près le gouvernorat de la Région Administrative (RA) de Labé, Mamadou Dian Diallo s’est montré catégorique.

« Il faut reconnaître que les fondateurs d’écoles privées ne sont pas de bonne foi. A mon arrivée à Labé, en 2015, j’avais fait un recensement de toutes les écoles privées de la préfecture. J’ai convoqué une réunion qui a été tenue dans le bureau de monsieur Sadou Keïta, alors gouverneur de Labé. Tous étaient pratiquement représentés à cette rencontre. On s’était convenu, en ce moment, qu’au début de chaque année scolaire, il devait y avoir 2 types de contrats. Un contrat à durée déterminée (CDD) et un contrat à durée indéterminée (CDI). A l’issu du contrat à durée déterminée, le travailleur doit bénéficier de 5% du montant total perçu au cours de l’exécution du contrat » a-t-il expliqué.

Au cours de cette-même rencontre, l’inspecteur du travail dit avoir émis une autre idée pour permettre aux enseignants du privé de bénéficier de salaires de vacances. Celle de considérer que les intéressés sont en congé technique pour une période de 3 mois.

« Dans ces conditions, ils doivent payer 30% de salaires mensuels pour une période de 3 mois. Cette idée ne constitue pas une inspiration personnelle. C’est le code du travail. Moi, je me base toujours sur ce que le législateur guinéen a dit par rapport au monde du travail pour impliquer ceux qui sont concernés » a-t-il ajouté.

A date, aucune des parties n’a sollicité l’arbitrage de l’Inspection Régionale du travail. Mais, les fondateurs d’écoles privées se réfugient l’argument selon lequel ils utilisent des enseignants du public qui n’auraient pas le droit d’avoir d’autres contrats en dehors de celui qui les lie à l’Etat guinéen.

« Cet argument ne tient pas la route. Ce n’est pas leur affaire. Si quelqu’un a eu le temps de venir donner des cours dans ton école pendant 18 heures, 7 heures ou 5 heures, tu ne peux pas dire que ce n’est pas un employé à plein temps » insiste-t-il.

Pour notre interlocuteur, ce problème prend sa source ailleurs : « généralement, avant que le département ne délivre une autorisation d’ouverture d’une école, on demande le relevé bancaire du fondateur de l’établissement. C’est pour dire qu’on n’attend pas que les parents d’élèves payent pour faire fonctionner l’école. C’est une entreprise et il faut que l’entreprise tourne. Avant que l’entreprise ne réussisse à s’autofinancer, le fondateur doit mettre la main à la poche » précise-t-il.

La seconde raison serait liée au manque de contrat entre les fondateurs et ces enseignants du secteur privé.

« Je ne sais pas si ces enseignants savent qu’ils ne sont pas de la fonction publique. Ils sont privés et le privé est géré par l’Inspection du travail » a-t-il conclu notre entretien.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Contacts : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Lire

Patrimoine en ruine : plongée dans l’usine de parfum de Labé

5 juin 2020 à 9 09 49 06496

Construite pendant la colonisation et nationalisée après l’accession de la Guinée à l’indépendance, l’usine de parfum de Labé faisait partie du riche patrimoine industriel du pays. Mais, comme la plupart des unités industrielles laissées par le premier régime guinéen, celle-ci a été fermée sous le régime de Lansana Conté, arrivé au pouvoir après la mort de Sékou Touré. Aujourd’hui, les installations de l’usine complètement en ruine, a constaté un correspondant de Guineematin.com à Labé.

Lire

Reprise des cours dans une école privée à Labé : le fondateur du groupe scolaire rappelé à l’ordre

4 juin 2020 à 12 12 24 06246

Mamadou Saïdou Bah (maître) et Mamadou Oury Sow (le fondateur du groupe scolaire Tountouroun)

Comme annoncé précédemment, une école privée située dans la ville de Labé a rouvert récemment ses portes à certains de ses élèves. Mais, cela n’a pas duré longtemps. Les autorités éducatives ont ordonné l’arrêt immédiat des cours qui avaient repris dans ce groupe scolaire, a appris Guineematin.com à travers un de ses correspondants à Labé.

Lire

Coupe abusive de 500 madriers à Bhoundou Bori (Tougué) : le directeur de l’environnement sommé de déposer son rapport chez le juge de paix

3 juin 2020 à 19 07 21 06216

Mamadou Malal Baldé, directeur préfectoral de l’Environnement de Tougué

Le Juge de Paix de Tougué, Souleymane Kouyaté, a invité son directeur préfectoral de l’Environnement, Mamadou Malal Baldé à déposer son rapport circonstancié sur la coupe abusive des 500 madriers à Bhoubdou Bori, relevant de la commune rurale de Kouratongo, demain, jeudi, 4 juin 2020, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Des enseignants de Tougué en colère : « pourquoi nos salaires viennent toujours en retard ? »

3 juin 2020 à 18 06 45 06456

Plusieurs enseignants en service dans la préfecture de Tougué se plaignent du retard du payement de leurs salaires. Selon certains d’entre eux, qui ont contacté la rédaction de Guineematin.com ce mercredi, 3 juin 2020, tous ceux qui dont les salaires ne sont pas virés à la banque ne reçoivent que tardivement leur argent. La Situation durerait depuis un long moment et ils ont décidé de se faire entendre pour réclamer le payement à temps de leur dû.

Lire

Labé : préparatifs d’une campagne de collecte de fonds pour la rénovation de l’école primaire de Boureneté

3 juin 2020 à 9 09 19 06196

A l’issue de deux réunions de concertation avec les populations à la base organisées depuis la fin du mois de ramadan 2020 par le conseil du quartier de Madina, relevant de la commune urbaine de Labé, les autorités locales, l’association des parents d’élèves de la localité, les responsables des jeunes et des femmes, des acteurs de la société civile et d’autres personnes ressources ont retenu la nécessité de mettre en place deux commissions pour préparer une campagne de collecte de fonds en vue de financer les travaux de rénovation de l’école primaire de Boureneté, complètement détruites par une violente tornade, il y a quelques jours, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Tueries de manifestants à Labé : le FNDC dans le collimateur du père de la première victime

2 juin 2020 à 18 06 26 06266


Maître Abdourahmane Diallo, père de la première victime des manifestations contre la modification de la constitution et le projet de 3ème mandat pour le président Alpha Condé, feu Alhassane Diallo, tombée, le 13 janvier 2020, devant le Tribunal de Première Instance (TPI) de Labé, est monté au créneau ce mardi, 2 juin 2020, sur les antennes de la radio Espace Foutah pour dénoncer « le silence coupable » du FNDC, rapporte un correspondant de Guineematin.com, en Moyenne Guinée.

Lire

Labé : les enseignants du privé tournent le dos au SLECG d’Aboubacar Soumah et créent un nouveau syndicat

2 juin 2020 à 18 06 20 06206


Les enseignants n’évoluant que dans le secteur privé ont décidé de rompre avec le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), version Aboubacar pour mettre en place une nouvelle organisation syndicale qu’ils ont appelée « Union des Enseignants du Privé de Labé », rapporte un correspondant de Guineematin.com, en Moyenne Guinée.

Lire

Covid-19 à Labé : 3 contacts directs de la femme positive mis en quatorzaine, le poste de santé de Konkoren fermé

2 juin 2020 à 16 04 38 06386

Dr. Mamadou Hady Diallo, DPS Labé

Après la découverte d’une femme positive au coronavirus dans le district de Konkoren, sous-préfecture de Taran, en provenance de Conakry, les autorités sanitaires avaient engagé une opération de recherche de contacts. C’est dans cette dynamique que trois (3) contacts étroits de la dame ont été mis en quatorzaine alors que le centre de santé de Konkoren a été fermé. L’information a été confirmée dans la journée de ce mardi, 2 juin 2020, par le directeur préfectoral de la santé de Labé, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Labé : 19 mineurs dont une nourrice en prison

2 juin 2020 à 14 02 06 06066

Le mois de juin, dédié à l’enfance, intervient cette année à un moment où 19 enfants sont détenus à la maison centrale de Labé sans jugement. Parmi eux, deux filles dont une nourrice qui a accouché en prison. C’est la direction préfectorale de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance qui l’a annoncé, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Labé.

Lire

Décès de l’enseignant après une injection à Labé : les précisions du directeur préfectoral de la santé

2 juin 2020 à 0 12 04 06046

Dr Mamadou Hady Diallo, Directeur préfectoral de la santé (DPS) de Labé

Le directeur préfectoral de la santé (DPS) de Labé, Dr Mamadou Hady Diallo apporte ici des précisions sur les résultats des investigations menées par son district sanitaire, suite à la disparition de monsieur Abdallah Mairie Diallo, qui était jusque-là chargé de la formation continue à la Direction Préfectorale de l’Education (DPE). Décès survenu dans la matinée de ce lundi, 1er juin 2020, immédiatement après avoir pris une injection avec un agent de santé de la place, rapporte un correspondant de Guineematin.com, en Moyenne Guinée.

Lire

COVID-19 à Labé : une femme testée positive à Taran !

1 juin 2020 à 17 05 43 06436

Une femme mariée, arrivée à Labé il y a trois jours à bord d’un véhicule de transport en commun, a été déclarée positive à la pandémie du COVID-19. C’est le Dr Mamadou Houdy Bah, Directeur Régional de la santé de Labé, qui a annoncé cette mauvaise nouvelle ce lundi, 1er juin 2020, rapporte un des correspondants de Guineematin.com dans la capitale de la Moyenne Guinée.

Lire

DPE – Labé : Abdallah Mairie rend l’âme immédiatement après avoir pris une injection

1 juin 2020 à 12 12 16 06166

Feu Abdoulaye Mairie Diallo, dit Abdallah N’dayê

Un des chargés de la formation continue près de la Direction Préfectorale de l’Education (DPE) de Labé, Abdoulaye Mairie Diallo connu sous le sobriquet d’Abdallah N’dayê vient de trouver la mort dans des circonstances émouvantes alors qu’il était parti de lui-même prendre une injection au sein d’une structure sanitaire privée de la place, rapporte un correspondant de Guineematin.com, en Moyenne Guinée.

Lire

Vol de bétail à Tougué : « le maire de Kollet pris dans son propre piège », selon un ressortissant vivant à Paris

31 mai 2020 à 10 10 33 05335

Alpha Tougué, ressortissant de Kollet à Paris

Fils de l’actuel directeur préfectoral de l’Environnement de Tougué, Mamadou Malal Baldé mis en cause dans l’affaire de la coupe abusive de 500 madriers à Kouratongo, le sieur « Alpha Tougué » vivant à Paris, en France, s’inscrit en faux contre les déclaration du maire de la commune rurale de Kollet, Ibrahima Kaba Bah, faites dans nos colonnes autour du récent cas de vol de bétail enregistré dans la contré et dont la procédure suit son cours normal devant la justice de paix de la préfecture, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Dongol-Touma (Pita) : SOS pour l’école primaire franco-arabe publique de Pellal Mawndé

31 mai 2020 à 10 10 19 05195

Si la reprise effective des cours en République de Guinée devient effective en ce mois de juin, comme une rumeur persistante veut le faire croire, ce sont environs 60 écolières et écoliers du district de Pellal Mandé, relevant de la commune rurale de Donghol-Touma, dans la préfecture de Pita, qui risquent de se retrouver dans la rue, parce que leur école primaire franco-arable publique reste encore inopérationnelle depuis qu’elle a été décoiffée par une tornade accompagnée d’un vent violent le lundi, 18 mai 2020, à 15 heures, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Labé : une fille tombe accidentellement dans un puits et meurt

30 mai 2020 à 19 07 58 05585

Une jeune fille de 15 ans a trouvé la mort dans un puits ce samedi, 30 mai 2020, à Labé. Le drame s’est produit aux environs de 12 heures à Bournètè 1, un secteur relevant du quartier Madina, dans la commune urbaine de Labé. Selon les informations confiées Guineematin.com, la victime se nomme Ramatoulaye Diallo, élève en classe de 8ème année. Elle puisait de l’eau, lorsqu’elle a glissé et est tombée dans le puits.

Lire

Flambée du prix de la viande à Labé : le maire de la commune urbaine dénonce la mauvaise foi des bouchers

30 mai 2020 à 14 02 04 05045

Mamadou Aliou Laly Diallo, maire de la commune urbaine de Labé

Pour le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo, l’augmentation vertigineuse et unilatérale du prix de la viande dont le kilogramme est vendu aujourd’hui à 45 mille francs guinéens au marché central constitue « une mauvaise foi des bouchers » qui, depuis l’année dernière, avaient conclu un accord de concertations préalables avec les autorités communales, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Crise de viande à Labé : le kilogramme vendu jusqu’à 45 mille

29 mai 2020 à 18 06 08 05085

Depuis la fin du mois de ramadan, la boucherie centrale de Labé connait un manque de viande sans précédent. La crise a provoqué une hausse du prix du kilogramme à 45 mille francs guinéens que l’on n’arrive même plus à trouver dans les boucheries de la place. Cette situation joue négativement sur les citoyens qui ne savent plus à quel boucher se vouer, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses correspondants dans la préfecture.

Lire