Salambandé (Mali) : des détournement et surfacturation signalés au Centre de Santé

10 mai 2016 à 7 07 58 05585

Ordonnance médicaleDans une correspondance adressée, depuis le 20 avril 2016, au sous-préfet de Salambandé, dans la préfecture de Mali, région administrative de Labé, en Moyenne Guinée, trois structures de la société civile dénoncent des nombreux cas de détournement et de surfacturation au Centre de Santé de la collectivité, a appris un des correspondants de Guineematin.com dans la région.

Lire

Occupation anarchique : la mairie de Labé interdit le stationnement sur plusieurs voies publiques

9 mai 2016 à 16 04 13 05135

nouvelle_équipe_mairie_labéLa cité de Labé connait de plus en plus un engorgement récurant de ses voiries urbaines. En plus d’être souvent bourrées de monde, ces voies de circulation sont illégalement occupées par des véhicules, mais surtout des engins de poids lourds. Une situation qui occasionne une grande insécurité pour les usagers de ces voiries. C’est donc en réaction à cette situation que la délégation spéciale de Labé a décidé, ce lundi 9 avril 2016, de prendre de nouvelles mesures, a appris Guineematin.com via sa correspondante locale.

Lire

Alpha invité dans le bastion de Cellou : le chef de l’Etat pour inaugurer la mosquée de Timbo

9 mai 2016 à 14 02 58 05585

TimboLa grande mosquée historique de Karamoko Alpha Mo Timbo, située dans la sous-préfecture du même nom, à 55 kilomètres de la commune urbaine de Mamou, vient d’être entièrement rénovée. Avec une capacité d’accueil de deux mille places, cette maison de Dieu sera inaugurée le 27 mai 2016, a appris Guineemarin.com, de sources locales des organisateurs.

Lire

Un mort et un blessé suite à un éboulement à Labé : vidéo

5 mai 2016 à 18 06 38 05385

éboulementComme nous l’annoncions précédemment, un éboulement a fait un mort et un blessé ce jeudi 5 mai 2016 sur le site d’un chantier en construction au quartier Mosquée, non loin de la grande mosquée, dans la commune urbaine de Labé, a constaté sur place Guineematin.com à travers une correspondante locale.

Lire

Mort Kadiatou Camara à Mamou : « la clinique est illégale » déclare la DPS

5 mai 2016 à 14 02 24 05245
Dr. Hadja Mariama Kankalabé Diallo, Directrice préfectorale de la santé de Mamou

Dr. Hadja Mariama Kankalabé Diallo, Directrice préfectorale de la santé de Mamou

Comme l’annonçait Guineematin.com hier, une jeune fille (Kadiatou Camara) âgée de 17 ans est morte aux environs de 19 heures, le Mardi 03 Mai 2016, dans une clinique privée, sise au quartier Kimbely dans la commune urbaine de Mamou. Depuis cette annonce, la question sur la légalité de cette clinique se lit sur toutes les lèvres.

Lire

Mamou : une vieille qui marchait à l’aide d’une canne tuée par un camion à Baliah

4 mai 2016 à 16 04 44 05445

camionÂgée de 68 ans et mère de six enfants (dont deux filles) et originaire de la sous-préfecture de Kégnéko, dans la préfecture de Mamou, Néné Rouguiatou Diallo est morte ce mercredi 04 Mai 2016 dans un accident de la circulation à Pétel Baliyah, dans la commune urbaine de Mamou, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

Lire

Commune rurale de Sangaréyah : le RPG s’impose par « une élection » reconnaît l’UFDG

3 mai 2016 à 9 09 43 05435

Pita, préfectureLe responsable du RPG (avec toute son ancienne équipe) a été reconduit à la tête de la commune rurale de Sangaréyah, dans la préfecture de Pita, a appris Guineematin.com à travers un entretien téléphonique avec monsieur Oury Bailo Bah de l’UFDG. C’est d’ailleurs ce responsable local de l’UFDG qui est le grand perdant, puisqu’ayant été nommé président de la délégation spéciale de Sangaréyah par le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation dans le cadre de l’application des accords du 20 août 2015.

Lire

Elhadj Ousmane Baldé à Guineematin : « tout a été fait dans les règles » (vidéo)

2 mai 2016 à 22 10 38 05385
Elhadj Ousmane Sans loi Baldé

Elhadj Ousmane Baldé « Sans Loi »

Après avoir investi, de ses fonds propres, trente milliards six cent millions de francs guinéens pour bâtir une des plus grandes mosquées d’Afrique de l’Ouest, la deuxième plus grande de la Guinée (après la mosquée Fayçal de Conakry), Elhadj Ousmane Baldé, dit « Sans Loi », le bâtisseur de cette Maison de Dieu, fait aujourd’hui face à une inutile polémique. Alors qu’il a lancé les travaux de construction de cette gigantesque mosquée, le 13 août 2001, en présence du chef de l’Etat guinéen d’alors, le richissime homme d’affaires a vu l’événement complètement boudé par le régime du professeur Alpha Condé.

Lire

Meeting de Cellou Dalein à Mamou : accueil à 7 km de la ville

2 mai 2016 à 11 11 22 05225

Cellou Dalein DialloDe retour de la sous-préfecture de Fatako, préfecture de Tougué, dans la région administrative de Labé où il a assisté à l’inauguration de la deuxième plus grande mosquée de la Guinée, le chef de file de l’opposition guinéenne anime un meeting que ses partisans veulent géant ce lundi 02 Mai 2016 à Mamou, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Lire

Dalaba : lancement des consultations communautaires 2016

1 mai 2016 à 22 10 00 05005

DalabaLa sous-préfecture de Ditinn a servi de cadre hier, samedi 30 avril 2016, à une rencontre qui a mobilisé les autorités préfectorales, communales et communautaires, des députés, ONG et associations sur les enjeux de la défense de l’environnement,  la promotion de la citoyenneté, de la santé, de l’éducation et autres axes liés au développement, a constaté Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

Lire

Absence des autorités à l’inauguration de la mosquée de Fatako : voici les lettres d’invitation

1 mai 2016 à 18 06 32 05325

inauguration de la mosquéeUne polémique est née de l’absence de toutes les autorités guinéennes (et même de la ligue islamique nationale) à la cérémonie officielle d’inauguration de la mosquée de Fatako, la deuxième plus grande mosquée de la République de Guinée, après Fayçal. Après les informations laissant entendre que les autorités n’ont pas été officiellement informées, Guineematin.com a reçu copie de plusieurs lettres d’invitation à cette cérémonie historique.

Lire

Cellou Dallein contre les « absents » de Fatako : « celui qui est contre ça est contre sa propre personne »

30 avril 2016 à 12 12 01 04014

Cellou Dalein Diallo (2)Comme l’annonçaient précédemment les envoyés spéciaux de Guineematin.com, plusieurs centaines de fidèles musulmans sont venus de Conakry, des autres régions et de l’Afrique pour participer hier, vendredi 29 avril 2016, à l’inauguration de la mosquée de Fatako, la plus grande Maison de Dieu de la République de Guinée. Mais, toutes les autorités publiques (ministres, gouverneur, préfet, sous-préfet) ont boudé la cérémonie, y compris les responsables locaux de la ligue islamique…

Lire

L’absence autorités à Fatako fait jaser : «ils savent pourquoi je ne suis pas allé », dit le gouverneur

29 avril 2016 à 22 10 03 04034

Gouverneur Sadou KeitaL’inauguration de la plus grande mosquée de la Guinée s’est déroulée ce vendredi 29 avril 2016 devant plusieurs milliers de musulmans dans la sous-préfecture de Fatako, préfecture de Tougué, dans la région de Labé. Mais, curieusement, aucune des autorités de la République n’a accepté d’y aller : ni le chef de l’Etat, ni aucun ministre, gouverneur, préfet ou même le sous-préfet de la localité, ont constaté les envoyés spéciaux de Guineematin.com à Fatako.

Lire

Mosquée de Fatako : le pouvoir refuse toute participation à la cérémonie d’inauguration

29 avril 2016 à 14 02 05 04054

Mosquée de Fatako (3)Aussi surprenant que cela puisse paraître, le régime du professeur Alpha Condé refuse la participation de toutes les autorités publiques à l’inauguration de la plus grande mosquée de la République. Lui-même invité, le chef de l’Etat, absent, n’a été représenté ni par un ministre, ni un gouverneur, encore moins par un préfet ou un sous-préfet. Mais, comme si cela ne suffisait pas, c’est la ligue islamique locale qui vient d’annoncer qu’il lui a été demandé de s’abstenir à toute participation à la cérémonie, a appris Guineematin.com, à travers l’un de ses envoyés spéciaux à Fatako.

Lire

Pluie de musulmans à la mosquée de Fatako : les membres de la commission d’organisation débordés

29 avril 2016 à 13 01 34 04344

Mosquée de Fatako (3)A quelques minutes du début de la cérémonie d’ouverture de la mosquée de Fatako, la plus grande de la République de Guinée, les membres de la commission d’organisation sont totalement débordés face à l’affluence massive des fidèles musulmans venus assister à cette ouverture, a constaté Guineematin.com à travers ses deux envoyés spéciaux à Fatako.

Lire

Sangaréyah : le maire du RPG ne « cède pas le fauteuil et fait de la résistance », selon l’UFDG

29 avril 2016 à 11 11 27 04274

UFDGL’accord du 20 août 2015 n’est toujours pas appliqué en sa partie concernant la recomposition des délégations spéciales dans la commune rurale de Sangaréyah, située à environ 160 kilomètres à l’Ouest de la ville de Pita. Le « président de la délégation spéciale » qui a été désigné par l’UFDG et qui a été nommé dans le décret du MATD à cet effet, Monsieur Oury Bailo Bah, n’est toujours pas installé à la tête de la délégation spéciale de Sangaréyah. C’est donc celui qu’il devait remplacer, Monsieur Mamadou Diouldé Bah du RPG, en poste depuis l’an 2 000 qui continue d’officier, a appris Guineematin.com des deux adversaires politiques.

Lire

Inauguration de la mosquée de Fatako : 600 invités étrangers

28 avril 2016 à 19 07 10 04104

Mosquée de FatakoC’est demain, vendredi 29 avril 2016, que sera officiellement inaugurée la grande mosquée de la sous-préfecture de Fatako, localité située à 15 kilomètres de Kankalabé et à 9 kilomètres de Koïn, dans de la préfecture de Tougué, a constaté Guineematin.com, à travers son envoyé spécial. 

Lire

Un éleveur menacé à Pita : « ils disent qu’on est étranger… Ils ont planifié de m’assassiner »

27 avril 2016 à 12 12 41 04414

Pita, préfecture« Le maire de la Commune Rurale, Diouldé Bah, paye régulièrement de l’argent aux gens de Pita pour qu’on le laisse continuer à gérer la Commune rurale à sa guise. Il est en place depuis l’an 2 000 et jusqu’à présent il se maintient et est impliqué dans toutes sortes d’affaires louches. C’est le cas du vol de bétail qu’il règle ici en faisant payer les voleurs pour les libérer… », a notamment dit au téléphone de Guineematin.com monsieur Boubacar Sow, le président de la coordination des éleveurs de Sangaréyah, une sous préfecture située à environ 160 kilomètres à l’Ouest de la préfecture de Pita.

Lire