L’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG) appelle ses militants à soutenir le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). La démarche vise à barrer la route au projet de 3ème mandat pour Alpha Condé qui se précise chaque jour un peu plus. L’annonce en a été faite ce samedi, 29 juin 2019, par Cellou Dalein Diallo à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Cette rencontre politique intervient au lendemain de la sortie du président Alpha Condé qui a carrément défini sa position par rapport à l’idée d’une nouvelle Constitution. Elle a été marquée par la présence des secrétaires généraux de la jeunesse de l’ensemble des partis politiques de l’opposition, membres du FNDC. C’est pour cette raison que le bouillant élu de Matam a sonné la mobilisation générale, notamment à l’UFDG.

Selon Aly Badra Koné, secrétaire général de la jeunesse de l’UFR, un des porte-paroles de la délégation, ils sont porteurs d’un message des partis de l’opposition, à savoir le caractère sacré de la constitution guinéenne. « Comme vous le savez, outre les partis politiques, il y a la société civile, se rajoute les syndicats, j’en passe. Toutes ces personnes se sont mises ensemble pour dire qu’il faut respecter les lois de la République. Ils veulent créer un débat, mais il n’y a pas de débat sur la constitution. On ne créera pas de débat sur une nouvelle constitution, on ne fera pas de débat sur une révision constitutionnelle. Nous allons tuer l’œuf dans le ventre, ça ne va pas sortir, ce n’est pas possible. Mais, pour arriver à cela, il y a des préalables. Nous disons que vous devez chacun de son côté, dans son quartier, informer son voisin, vous devez vous donner la main pour soutenir les coordinations du FNDC qui sont en train d’être mises dans les communes et dans les quartiers. Vous devez être dans la dynamique. Chacun doit se donner la main pour que le jour où le militant Alpha Condé décidera de faire ou de prendre la décision de le faire (en tant que président) de nous soumettre à un référendum pour une révision constitutionnelle ou une nouvelle constitution, il faut qu’on soit prêt à faire en sorte que le plus proche lieu pour lui de quitter la Guinée soit le port de Conakry, parce que c’est là-bas il habite », a-t-il martelé.

Dans son intervention, Cellou Dalein Diallo a dit sa reconnaissance aux responsables de jeunesse des partis politiques de l’opposition et membres du FNDC pour leur visite au siège de l’UFDG. « Vous savez à quel point l’UFDG attache de l’importance au FNDC, puisqu’ici, chaque samedi, nous avons rappelé que toute l’action de l’UFDG dans le cadre de la lutte contre le 3ème mandat s’inscrira dans la dynamique du FNDC. L’UFDG ne fera en son nom aucune manifestation, n’obéira à cet objectif qu’au mot d’ordre du FNDC. Instruction a été donnée à toutes structures à la base et à l’extérieur du pays de se mettre à la disposition du FNDC et de ne mener le combat contre l’assassinat programmé de notre démocratie que dans le cadre du FNDC. Alors, soyez rassuré mes jeunes frères qu’à l’UFDG, vous avez un appui fort. L’UFDG, tous les militants, tous les sympathisants de notre parti sont prêts à répondre au mot d’ordre que le FNDC lancera et lorsque le FNDC le lancera. Mais, les gens sont mobilisés, ils sont débout, prêts à répondre. Il ne s’agira pas de sortir un jour. Alpha nous a donné l’opportunité et la légitimité de demander son départ, on ne se privera pas de ça. Comme il veut commettre un parjure, en violant son serment et la constitution de la République, la seule sanction sera son départ dès que le processus à cet égard sera engagé », a-t-il dit avec insistance.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin