Comme annoncé précédemment, le comité national de rassemblement et du développement (CNRD) a rencontré ce mardi, 14 septembre 2021, les acteurs politiques au palais du peuple. Ce tête-à-tête s’inscrit dans le cadre des concertations nationales engagées par la junte militaire (actuellement au pouvoir en Guinée) pour une transition apaisée qui doit déboucher sur des élections libres et crédibles dans le pays, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Ce premier round avec les leaders politiques s’est déroulé à huis clos, loin des caméras et des micros des journalistes. Apparemment, il n’y a pas eu grand-chose sur la feuille de route de la transition. Le Colonel Mamady Doumbouya a pris la parole pour décliner un petit discours, puis il a passé la parole aux acteurs politiques. Et, chacun s’est exprimé sur les quelques idées que le chef du CNRD a avancé. Mais, au sortir de l’hémicycle, Cellou Dalein Diallo, le président de l’UFDG et principal challenger d’Alpha Condé (le chef de l’Etat déchu), avait plutôt l’air satisfait des échanges avec le Colonel Mamady Doumbouya, le chef de la junte militaire. En tout cas, devant les journalistes qui attendaient à la porte, ce leader politique a fait mention de « la bonne foi » du CNRD.

« Nous avons considéré que c’est une réunion de prise de contact. Maintenant, beaucoup ont eu la chance de s’exprimer sur les dérives à éviter. Ils ont dit de résister à la démagogie et toute sorte de force. Le colonel Doumbouya semblait bien approuver ça. Maintenant, les partis vont se retrouver. Moi, je suis à la tête d’une coalition politique forte de 22 membres, nous allons contacter les autres coalitions pour voir si on peut harmoniser nos positions dans cet exercice de définition des termes de cette transition. Nous sommes satisfaits puis qu’il (le colonel Mamady Doumbouya) a dit qu’il souhaite que nous puissions travailler ensemble pour que toutes les propositions qui seront faites, dans la mesure où elles seront jugées cohérentes aux intérêts de la nation, soient prises en compte. Donc, nous sommes satisfaits de pouvoir contribuer à la définition des termes de cette transition… Nous pensons, jusqu’à preuve du contraire, qu’il est de bonne foi », a déclaré Cellou Dalein Diallo.

Mohamed Guéasso Doré pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin