Comme annoncé précédemment, Souleymane Taran Diallo, jusque là maire de la commune de Ratoma, a rejoint sa dernière demeure ce vendredi, 28 juin 2019, au cimetière de Hamdallaye. A l’occasion des obsèques, le président de l’UFDG, en lui rendant un dernier hommage, n’a pu contenir ses larmes. Au palais des Sports du stade du 28 septembre, le chef de file de l’opposition a révélé les derniers mots qu’il a eus avec le défunt, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Visage sobre, mine serrée, visiblement touché par la perte d’un de ses plus proche collaborateurs, Cellou Dalein Diallo a commencé par présenter, au nom de l’UFDG, ses condoléances à la famille biologique du défunt, sa famille sportive, celle administrative et au peuple de Guinée tout entier. Selon lui, « Souleymane Taran Diallo a placé sa vie sous le signe du don de soi. D’abord, dans le choix de son métier, l’enseignement, profession exigeante qui demande de multiples qualités, des qualités intellectuelles, puisqu’il s’agit de transmettre le savoir et d’assurer une éducation solide qui assure l’avenir d’une nation. Des qualités humaines, puisque pour aider à réussir, il faut la bienveillance et le sens du partage de ce que l’on a appris. Souleymane Taran, qui incarnait en lui toutes ces qualités, portera en sacerdoce de l’enseignant 30 ans de sa vie en Guinée et aux Seychelles. Souleymane Taran a été aussi un sportif de haut niveau ».

Parlant des qualités du défunt sur plan politique, qui constitue à ses yeux le troisième pilier de l’ancien maire de Ratoma, le président de l’UFDG a décrit là aussi un homme de conviction, qui s’est toujours mis à la disposition du parti. « Il a d’abord été militant de base, président du comité de base, secrétaire général de section, secrétaire fédéral. Et, c’est tout naturellement qu’il sera désigné président de la délégation spéciale de Ratoma. Et, c’est sans appel qu’aux dernières élections communales, les populations de Ratoma le plébisciteront en lui confiant les destinées de leur commune. (…) ».

En outre, Cellou Diallo a magnifié le sens du partage qui a caractérisé l’illustre disparu. « Taran a été un homme d’une incroyable générosité, au service de toute la communauté. Je voudrais rapporter le dernier fait qui souligne la générosité de Souleymane Taran. La dernière conversation que nous avons eue se rapportait à l’installation des commissions à la mairie de Ratoma. Il m’a dit président, je vais attribuer deux commissions au RPG. Et pour me convaincre, il dit monsieur le président, nous devons le faire, parce que nous devons leur prouver que nous sommes capables de partager. Nous devons leur dire que lorsque tu seras président de ce pays, tu tiendras la balance égale entre les guinéens et que dans le partage, nul ne sera lésé. C’est la dernière phrase que Taran a prononcée. C’est cela Taran, la générosité, le partage. Parce qu’il sait que le manque de partage est source de conflit », a-t-il laissé entendre, au bord des larmes.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin