Cellou Dalein sur l’accord politiqueC’est par une minute de silence à la mémoire des victimes de la répression pendant la crise postélectorales et des manifestations pacifiques de l’opposition que le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a débuté son adresse à ses militants ce samedi, 11 août 2018, au siège national du parti à la Minière, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

L’actualité oblige, l’accord politique mettant fin à la crise postélectorale, née de la falsification des résultats issus du vote lors des élections locales du 04 février dernier, était le seul sujet inscrit à l’ordre du jour à l’assemblée générale de l’UFDG.

Trois jours après la signature de l’accord, le leader de de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a profité de ce grand rassemblement pour expliquer à ses partisans ce qui a prévalu à cette entente politique de dernière minute.

Selon Cellou Dalein Diallo, l’accord trouvé est une victoire pour l’opposition en ce sens que les suffrages volés lors de la centralisation des votes ont été en partie restitués. « Nous n’avons pas tout récupéré parce qu’on est entré dans un dialogue politique. Il fallait faire des concessions. Nous avons dû abandonner une partie des suffrages que le peuple de Guinée nous a donnés lors des élections. Nous avons récupéré une partie. Mais, c’est un signal très fort dont il faut se réjouir », a estimé l’opposant.

Egalement, le leader de l’UFDG se félicite d’avoir pu récupérer tous les quartiers où son parti avait gagné grâce à la volonté et à l’engagement des citoyens qui ont voté pour les listes de son parti. « Le RPG s’étend rendu compte qu’il a perdu dans les urnes a instrumentalisé les CACV pour s’octroyer des majorités qu’il n’a pas acquises dans les urnes », a fustigé le président de l’UFDG, ajoutant que ce n’est pas la capacité de négociation des responsables du parti qui a conduit à cette « victoire » ; mais, la détermination des militants à la base.

Malgré cette ‘’victoire’’ annoncée, le chef de file de l’opposition reconnait que c’est un accord qui fait aussi l’objet de quelques critiques qu’il qualifie d’ailleurs de non fondées. « Lorsque le voleur et la victime du vol se retrouvent, et le premier dit :‘’je te rends ça et ça ; et, toi aussi abandonne ça, on se met d’accord’’. On a accepté de récupérer une partie du butin et on a renoncé à une partie parce que c’est ça la vérité », a-t-il lancé.

Revenant sur les faits, Cellou Dalein Diallo a rappelé qu’à travers la fraude électorale, son parti avait perdu 4 sièges à Dixinn, 3 à Matam, 5 à Dubréka et 5 à Kindia. « Nous, nous demandions que ces suffrages soient rendus et les quartiers dont on avait perdu le contrôle par le fait de la fraude nous soient restitués. Ils ont dit qu’on va trouver un compromis politique. On nous a rendu tous les quartiers, toutes les communes rurales et pour les communes urbaines, on a demandé d’aller au vote », explique-t-il aux militants surexcités par le résultat des négociations.

Enfin, Elhadj Cellou Dalein Diallo a appelé ses partisans à la mobilisation pour les futures échéances électorales à venir, notamment les législatives prévues pour 2018 et la présidentielle de 2020.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin