étudiants Le  ministre de l’Enseignement supérieur et de  la recherche scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé, a visité les différentes institutions d’Enseignements supérieurs de la ville de Kindia hier, mercredi 27 avril 2016, pour s’enquérir des réalités de ces différents établissements, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses correspondants locaux.

C’est au centre universitaire de Kindia que le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Abdoulaye Yéro Baldé, accompagné de plusieurs cadres de son département, a entamé la  visite des différents établissements de sa juridiction. Objectif, toucher du doigt les réalités que vivent ces différentes institutions d’enseignement supérieur de la ville de Kindia.

Au centre universitaire de Kindia comme la plupart des différentes universités publiques guinéennes, enseignants et étudiants sont confrontés à de nombreuses difficultés logistiques pour les bonnes adaptations du système LMD. Le porte-parole des étudiants a profité de son discours pour poser quelques doléances au chef du département de l’enseignement supérieur afin d’améliorer leurs conditions de vie. Parmi ces doléances, figure le fameux problème de tablettes que le président de la République leur avait promis lors de la dernière campagne électorale.

étudiantsParmi les difficultés rencontrées par les étudiants, Abdoulaye Bangoura le porte-parole des  étudiants, a énuméré : « le manque d’outils informatiques qui sont incontournables dans le système LMD. Pour cela monsieur le ministre nous avons été informés par son excellence  le professeur Alpha Condé de la venue des tablettes pour l’année  universitaire 2015-2016 avec le slogan ‘’un étudiant une tablette’’, chose qui n’est toujours pas respectée ; le manque d’une cantine appropriée au sein de notre université (dans ce monde du 21ème siècle, nous utilisons encore des  bois, des bambous accomplis des feuilles de palmiers pour en faire des cantines dans notre centre) ; le manque d’une bibliothèque qui est adaptée à nos besoins ; et, l’insuffisance des moyens de transports », a expliqué Abdoulaye Bangoura le porte-parole des  étudiants du centre universitaire de Kindia.

Abdoulaye Yéro Baldé, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifiqueLe nouveau chef de département de l’Enseignement Supérieur, Abdoulaye Yéro Baldé, dans intervention, a pris acte des cris de cœur des étudiants : « je prends bonne note des cris de cœur des  étudiants, notamment l’état des infrastructures, sans oublier le problème de transport. Quant aux fameux problèmes des tablettes, l’Etat est en train de se battre de sa manière pour vous offrir cet outil. Mais, ça coûte énormément ! Quand nous avons évalué, c’était à dix millions de dollars. Il y avait un sponsor qui devrait préfinancer ; mais, malheureusement, il a rencontré des difficultés. Donc, la semaine dernière, j’ai contacté le président de l’association des banques pour voir dans quelle mesure les banques peuvent contribuer à financer ces tablettes. Mais, je vous rappelle que ce n’est pas gratuit », a répondu le ministre Abdoulaye Yéro Baldé.

Après le centre universitaire de Kindia, cette  délégation du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique s’est successivement rendue au centre de recherche environnemental de Kindia, à l’institut privé Bambo Kéba Fadiga et au centre de recherche biologique de Pastoriah pour voir  l’état actuel de ces infrastructures.

De  Kindia, Sékou Komoyah  Kaba  pour Guineematin.com

Tél. : 656238181

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin