Alors qu’il se prépare à entamer les manifestations de rue pour barrer la route au projet de troisième mandat du président Alpha Condé, le FNDC continue de s’agrandir et de se renforcer. Le mouvement politique dénommé « Nos Valeurs Communes » vient de rejoindre les rangs du Front National pour la Défense de la Constitution. La formation politique dirigée par Etienne Soropogui, ancien vice-président des NFD et ancien commissaire de la CENI, a officialisé son adhésion ce jeudi, 10 octobre 2019, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Ce mouvement vient apporter sa contribution à la lutte engagée contre le changement de la constitution ambitionné par le pouvoir et qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. « Avant nous, la Guinée dans toute sa diversité et dans ses différentes composantes à la fois sociale, politique, artistique et syndicale, est passée ici dans ce lieu devenu un somptuaire, pour vous dire qu’elle partage avec vous la lutte que vous avez initiée.

Celle qui consiste à défendre la démocratie à travers son assise fondamentale qui est la constitution. C’est suite à cela que notre parti a décidé, à l’issue d’une décision prise par ses instances suprêmes, de se joindre ce jour et de manière officielle au combat déjà mené par l’ensemble des forces vives de notre pays. Nous sommes absolument disposés à nous associer à toutes les initiatives et actions allant dans le sens de nos objectifs stratégiques », a expliqué Étienne Soropogui.

Etienne Soropogui, président du parti « Nos Valeurs Communes »

L’ancien directeur des opérations de la CENI prévient que le combat dans lequel s’engage le FNDC ne sera pas facile. Mais, il appelle à la mobilisation et à la détermination de tout le monde pour le réussir. « Notre pays est à un autre tournant important de son histoire. Il s’agit donc pour nous de nous fédérer dans une union sacrée pour barrer la route à l’imposture et défendre l’intégrité face à ce qui est convenu d’appeler notre ADN commun, notre âme commune. Cette lutte, faut-il le rappeler, ne se fera pas sans sacrifice.

Elle pourrait être une lutte longue, elle sera forcément laborieuse, elle pourrait malheureusement coûter la vie à certaines personnes parmi nous ici présents. Parce que nous avons à faire à des criminels, des personnes assoiffées de pouvoir et corrompues qui n’ont qu’une seule visée : continuer à piller le pays pour assouvir leurs intérêts égoïstes. Mais nous devons nous armer de courage et de détermination pour continuer la lutte, parce qu’elle va au-delà de nos personnes », a lancé Etienne Soropogui.

De leur côté, les responsables du Front National pour la Défense de la Constitution ont souhaité la bienvenue à leurs nouveaux membres. Ils promettent de se battre avec les Guinéens épris de paix et de justice pour empêcher le président Alpha Condé de s’accrocher au pouvoir au-delà de son dernier mandat.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 00224623532504

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin