Hier, mercredi 26 mai 2021, la fondation américaine des systèmes électoraux (IFES) a organisé un atelier de formation pour une vingtaine de journalistes. Animé par le juriste Elhadj Moussa Diop, cet atelier a porté sur le contentieux électoral.

Selon Mountaga Sylla, le représentant résident d’IFES en Guinée, l’objectif de cet atelier était de renforcer les capacités des médias dans toutes ses composantes : radios, télévisions, presse en ligne et presse écrite.

Mountaga Sylla, représentant d’IFES en Guinée

« Ce renforcement des capacités s’inscrit dans le cadre de la résolution des conflits électoraux, en partenariat avec NDI et grâce au financement de l’USAID. Nous estimons que la presse joue son rôle dans la recherche du consensus et participe à la consolidation de la paix et de la cohésion sociale », a expliqué cet expert électoral.

Pour Mountaga Sylla, les journalistes doivent avoir la maîtrise du contenu du processus électoral pour mieux sensibiliser et mobiliser les différents acteurs électoraux. 

« Le premier niveau, c’est la maîtrise des lois électorales en Guinée sur le volet contentieux, son impact et son efficacité. Et au 2ème niveau, maîtriser les outils de gestion des normes électorales et des conflits électoraux. La presse doit jouer un rôle d’avant-garde pour sensibiliser et mobiliser les acteurs politiques de venir autour de la table en vue d’apaiser le climat politique et électoral », a-t-il expliqué.

De son côté, Mamadou Bhoye Barry, le Chef du service monitoring à la Haute autorité de la communication a salué le choix des thèmes par l’IFES.

Mamadou Bhoye Barry, représentant de la HAC

« Ce sont des thèmes que nous avons appréciés au niveau de la HAC. Par le passé, toutes les élections ont connu des contentieux. Donc, il est important d’encourager cette initiative de l’IFES qui vise à outiller et à qualifier les journalistes dans le règlement des conflits électoraux », a indiqué M. Barry. Le représentant de la HAC a insisté sur son rôle impartial et professionnel dans le traitement de l’information électorale.

Au nom des participants, Cheick N’Doye Sadibou a salué la tenue d’un tel atelier en faveur des hommes des médias.

Cheick Ndoye Sadibou, journaliste

« Cette formation que nous suivons viendra renforcer nos capacités en matière de traitement des informations électorales et au niveau de la gestion des conflits électoraux. Ce qui exige du journaliste de respecter l’éthique et la déontologie du métier dans le traitement des informations, surtout en période électorale », a rappelé ce responsable de l’Union des radios et télévisions libres de Guinée (UTERLGUI).

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin