Le procès opposant Momo Soumah aux frères Gassime Sylla et Mamadouba Bangaly Sylla s’est achevé hier, lundi 06 mai 2019, au Tribunal de Première Instance de Mafanco. A l’issue des débats, les deux prévenus ont été relaxés pour délit non constitué, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Après l’énoncé du verdict par le juge Amadou Kindy Baldé, la joie se lisait sur le visage de Gassime Sylla qui était seul à comparaître tout au long de ce procès. Son frère Mamadouba Bangaly Sylla, en cavale, et lui ont été renvoyés des fins de poursuite pour délit non constitué de diffamation, injures et de menace.

En effet, avant l’ouverture de cette dernière audience, la partie civile a déposé une lettre de désistement au niveau du ministère public. Mais malgré cela, le procureur a demandé au tribunal de retenir Gassime Sylla et Mamadouba Bangaly Sylla dans les liens de la culpabilité. Pour la répression, il a requis un an d’emprisonnement assorti de sursis et une amende de 500 mille francs guinéens contre Gassime Sylla du fait qu’il a comparu et la condamnation par défaut de Mamadouba Bangaly Sylla et au payement d’une amende de 500 mille francs guinéens.

De son côté, l’avocate de la défense, Me Mamaissata Fofana, s’est basée sur le désistement de la partie civile pour demander au tribunal de relaxer ses clients. « En la matière, l’infraction reprochée à mes clients, c’est la diffamation. En pareilles circonstances, si la victime adresse une lettre de désistement au ministère public, la procédure ne doit plus exister. Si c’était un cas de vol, là ce n’est pas la victime qui subit directement, mais il s’agit d’une diffamation.

Le plaignant qui s’est senti diffamé, a fini par désister. Je vous prie donc, conformément aux dispositions de l’article 544 du code de procédure pénale, monsieur le président, je vous demande la libération pure et simple de mes clients », a sollicité l’avocate des prévenus.

Après le délibéré, le tribunal a déclaré les deux prévenus non coupables des faits de diffamation, injures et menace, pour lesquels ils étaient poursuis. Il les a renvoyés des fins de poursuite pour délit non constitué.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin