Le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) adhère au Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). L’annonce en a été faite ce jeudi, 10 octobre 2019, à l’occasion d’une cérémonie organisée à cet effet au siège de la structure, sis au quartier Cosa, dans la commune de Ratoma. C’était en présence des responsables du GOHA et de certains cadres du FNDC, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Alors que le FNDC s’apprête à entamer ses manifestations le lundi, 14 octobre prochain, le GOHA annonce avoir rejoint le mouvement. S’inscrivant dans la même démarche de lutte contre le 3ème mandat pour Alpha Condé que le FNDC, le président du GOHA a appelé l’ensemble des citoyens, notamment les opérateurs économiques, à répondre au mot d’ordre lancé par le mouvement.

Chérif Mohamed Abdallah, président du GOHA

« Le GOHA en tant qu’organisation de promotion et de défense des droits des opérateurs économiques, donc organisation citoyenne, aujourd’hui, vu tout ce qui se passe sur le terrain, vu l’intérêt des opérateurs économiques membres de notre organisation de Conakry, de l’intérieur du pays et de l’extérieur, nous vous annonçons solennellement et officiellement l’adhésion du GOHA au sein du FNDC. Et donc, nous demandons à l’ensemble des opérateurs économiques de comprendre cela et d’agir conséquemment », a dit Chérif Mohamed Abdallah.

En outre, le président du GOHA a invité tous les opérateurs économiques de Guinée et de l’extérieur à se plier aux demandes du FNDC au compte de la journée du lundi. « A partir d’aujourd’hui, je demande à l’ensemble des opérateurs économiques, membres et sympathisants de notre organisation, de Conakry et de toutes les villes du pays et de toute la diaspora dans le monde entier, de suivre à la lettre les consignes données par le FNDC. Nous avons trop subi. Aujourd’hui, nous avons plus de 1700 opérateurs économiques victimes de pillages. Nous avons plus de 200 milliards de FG de perte. Je profite de ce micro pour lancer un appel pressant au peuple de Guinée, parce qu’il s’agit d’un combat de tous les citoyens, il s’agit de défendre notre démocratie. Parce que qui parle de bonne gouvernance, parle de bonne économie. Les opérateurs économiques ne peuvent pas exercer si nous ne travaillons pas dans un bon environnement. C’est parce qu’il n’y a pas eu de bon environnement. C’est ce qui a amené les pillages dans les différents marchés du pays. Donc, les opérateurs économiques doivent suivre les consignes du FNDC à la lettre », a expliqué Cherif Mohamed Abdallah Haidara.

De son côté, Sékou Koundouno, responsable des stratégies et planification du FNDC, a félicité les membres du GOHA avant d’exprimer sa satisfaction pour leur adhésion.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 00224623532504

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin