L’Institut Guinéen d’Etudes et de Sondage (IGES) a été officiellement lancé ce lundi, 30 décembre 2019, à travers une conférence de presse animée à la maison de la presse de Kipé. Première entreprise de sondage en République de Guinée, l’IGES a pour objectif de promouvoir la bonne gouvernance à travers la production des données statistiques fiables et viables, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La création de l’Institut Guinéen d’Etudes et de Sondage (IGES) fait suite à un constat de son Président Directeur Général. Oumar Diakhaby a fait savoir que « la question de la politique en Guinée divise beaucoup les gens. Je suis écrivain et j’ai écrit un livre sur l’ethnicité en Guinée. Je sais combien de fois il y a de la division, il y a de la manipulation dans notre pays portant sur les chiffres. Donc, je me suis dit, en tant qu’entreprise citoyenne, il faut produire des résultats acceptables, produire des résultats dignes de ce nom auprès de l’Etat mais aussi auprès des grandes entreprises pour leur donner des outils qui leur permettront de prendre la bonne décision. Très souvent, les gens font des déclarations sans aucun fondement logique et rationnel. Tout simplement, ce sont des déclarations qui arrangent leurs partis ou leurs structures. Donc, nous, nous essayons de révéler ce que pense véritablement l’opinion en fonction d’un sujet X ou Y », a justifié Oumar Diakhaby, président directeur général de l’Institut Guinéen d’Etudes et de Sondage.

En ce qui concerne les objectifs de cette jeune entreprise qui vient de naitre, Oumar Diakhaby a parlé de la promotion de bonne gouvernance. « A travers la production des données statistiques fiables et viables pour l’intérêt général de notre pays et pour l’intérêt général de tous les guinéens, nous aidons l’Etat et les entreprises à mieux s’autogérer ».

Concernant les méthodes qui seront utilisées, le directeur général de l’Institut Guinéen d’Etudes et de Sondage (IGES) a parlé d’enquêtes. « Nous utilisons la méthode quantitative et qualitative. Donc, pour cela, nous sélectionnons un échantillon à travers lequel nous pouvons obtenir une mini Guinée dans laquelle toutes les composantes de notre population se retrouvent. C’est à cet échantillon là que nous administrons un questionnaire. Nous demandons aux populations ce qu’elles pensent de l’objet d’étude. A chaque fois que nous faisons une enquête, il y a un objet d’étude… Nous recueillons après les résultats finaux pour pouvoir produire des graphiques et des tableaux qui seront présentés à toute la population. Donc, ce sont des enquêtes quantitatives et parfois des enquêtes qualitatives », a expliqué Oumar Diakhaby.

Oumar Diakhaby, directeur général de l’Institut Guinéen d’Etudes et de Sondage

Enfin, le directeur général de l’Institut Guinéen d’Etudes et de Sondage (IGES) a annoncé à l’assistance la signature d’une convention entre son entreprise et l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia (UGLC-S). « C’est une convention qu’on a signée avec le département de Sociologie. Donc, nous faisons en sorte que les étudiants aient un pied à l’étrier dans le milieu professionnel, dans le monde du travail. Nous faisons en sorte qu’ils soient mieux formés et entrent dans le monde du travail à travers des stages que nous leur proposons », a dit Oumar Diakhaby.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 31 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin