Cellou Dalein Diallo

« Verdict ignominieux », c’est ainsi que Cellou Dalein Diallo qualifie la condamnation de l’activiste Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, responsable de la mobilisation et des antennes du FNDC.

Le président de l’UFDG se dit « profondément choqué » par cette décision rendue ce jeudi, 10 juin 2021, par la Cour d’appel de Conakry et exprime sa solidarité avec l’opposant au troisième mandat du président Alpha Condé.

« Je suis profondément choqué par le verdict ignominieux rendu ce jeudi 10 juin par la Cour d’appel de Conakry contre Oumar Sylla alias « Foniké Menguè ». Je tiens à exprimer ma totale solidarité́ avec ce jeune dont le courage et la dignité forcent l’admiration.

Je demeure convaincu que cette condamnation injuste dictée par Alpha Condé n’affectera pas le moral et la détermination de notre camarade que le peuple de Guinée portera à jamais dans son cœur et que l’histoire acquittera », a écrit Cellou Dalein Diallo sur sa page Facebook.

A rappeler que c’est le troisième procès auquel Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, a fait face depuis son engagement dans la lutte contre le troisième mandat du président Alpha Condé. Son premier procès s’est achevé le 28 août 2020 devant le Tribunal de Première Instance de Dixinn.

La juridiction l’avait déclaré non coupable des faits de « communication et diffusion de fausses informations, menaces notamment de violence ou de mort » pour lesquels il était poursuivi. Mais le parquet de Dixinn avait aussitôt relevé appel de cette décision du juge Alphonse Charles Wright.

Pour la deuxième fois, l’activiste de la société civile a été jugé par le Tribunal de Première Instance de Mafanco, qui l’a reconnu coupable de « provocation directe d’un attroupement non armé suivi d’effets ». Des faits pour lesquels il a été condamné le 28 janvier 2021, à 11 mois d’emprisonnement ferme. Ses avocats aussi avaient interjeté appel contre cette décision.

A l’issue de son procès en appel qui portait sur ces deux dossiers, ce responsable du Front National pour la Défense de la Constitution a été condamné, ce jeudi 10 juin 2021, à 3 ans d’emprisonnement ferme.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com