Accompagné des représentants de la direction nationale du service d’infrastructures et d’équipements scolaires, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kalil Konaté, a visé certains chantiers Scolaires. Cette démarche vise à s’enquérir du niveau d’avancement des différentes infrastructures scolaires financées par son département, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui a accompagné la délégation.

Ce mardi 15 août 2017, quatre chantiers ont été visités. Parmi eux, deux sont des chantiers nouvellement bâtis et les deux autres en état de rénovation.

La première étape a été le collège Behanzin où les travaux sont à 70% d’exécution ; la seconde étape a été le collège de Gbessia port 2 où les travaux sont à 80% d’exécution ; la troisième étape a été le collège de Bonfi où les travaux sont à 85% ; et, la dernière étape a été le collège de Dabomba avec 98% des travaux exécutés.

Les collèges de Behanzin et de Bonfie sont composés, chacun, de 24 salles de classes, plus un bloc administratif ; alors que ceux de Gbéssia et de Dabompa disposent, chacun, de 12 salles de classes, plus un bloc administratif.

Après avoir sillonné ces différents chantiers, le ministre Ibrahima Kalil Konaté a dit être au regret de constater que les chantiers qu’on croyait disponibles pour la rentrée de cette année sont à 80 ou à 85% d’exécution. « Je ne suis ni content, ni mécontent », dit-il avant d’expliquer : « il y a des chantiers qui sont à 80% et à 85% ; alors que je comptais à 100%. Je suis vraiment au regret de constater cet aspect. Mais, le département, à travers le service national d’infrastructures et d’équipements scolaires, nous avons payé entièrement l’argent pour la construction. C’est pourquoi, j’ai décidé aujourd’hui, moi-même avec le directeur, de passer dans ces écoles pour mettre la pression sur ces gens qui sont sur ces chantiers. Maintenant, chaque semaine, je passerai sur ces écoles pour voir l’état d’avancement ; car, j’ai besoin de mettre ces établissements à la disposition de la population », a dit le ministre.

Seulement, Ibrahima Kalil Konaté n’a pas caché sa satisfaction pour la conduite des travaux au collège de Dabompa. « Contrairement aux autres chantiers, Dabompa est prêt. Ici, les tables bancs sont prêts, les tableaux sont peints, les livres sont disponibles. Ce qui reste ici, c’est l’électrification. Donc, cette école sera opérationnelle à partir du 15 septembre », a indiqué le ministre « K au carrée ».

Parlant de l’objectif visé par la construction de ces collèges, le ministre de l’Enseignement a rappelé que le président de la République et son gouvernement se sont engagés dans l’enseignement gratuit et de qualité de la population. « C’est dans cet esprit que ce gouvernement s’est assigné de construire beaucoup d’écoles. Pas pour concurrencer les écoles privées ; mais, notre devoir est de donner de l’enseignement gratuit », dit-il, avant de faire un clin d’œil aux partenaires financiers de la Guinée dans ce domaine, notamment pour la duplication de ces construction à l’intérieur du pays. « L’arrière pays aussi existe, ils ont droit à des écoles publiques. Nous avons signé beaucoup de conventions. Notre département vient de bénéficier d’un millions d’euros avec les Allemands. Il y a la Banque Mondiale qui se décide de mettre 15 millions d’euros à notre disposition, Plan International qui commence aussi à travailler à Kankan, Kouroussa, Faranah, Kissidougou. Cela veut dire que ces infrastructures ne vont pas se limiter à Conakry… » a-t-il soutenu.

Enfin, Ibrahima Cissé, Directeur du service national d’infrastructures et d’équipements scolaires a rassuré que les entreprises ont pris les dispositions pour multiplier les équipes afin que les écoles soient opérationnelles au mois de septembre.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin