Quelques semaines après les folles journées des violentes manifestations à Dalaba, Dr Sada Sow, coordinateur préfectoral du FNDC, est toujours introuvable. Alors que de nombreuses interpellations ont été enregistrées, Dr Sow a réussi à passer entre les mailles du filet. Dans un entretien accordé au correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture, le coordinateur préfectoral du FNDC réaffirme son engagement à continuer le combat contre le 3ème mandat et appelle à la mobilisation générale.

Les manifestations de la mi-janvier ont fait d’importants dégâts matériels à Dalaba, notamment des destructions d’édifices publics. Il s’en est suivi des exactions sur les populations civiles et de nombreuses arrestations. Le coordinateur préfectoral du FNDC, a réussi à utiliser.

Dr Sada Sow, coordinateur préfectoral du FNDC à Dalaba

Interrogé sur la question, Dr Sada Sow a laissé entendre qu’il est bien à Dalaba. « Après ces événements, je suis resté longtemps à Dalaba, chez moi à Diaguissa. Donc, je ne suis pas sorti parce qu’on m’avait dit qu’il y avait une mafia en ville qui était entrain de chercher les gens d’une manière désordonnée et impitoyable. Donc, je suis resté chez moi et jusqu’au moment où beaucoup de gens m’ont conseillé de sortir, de me réfugier ailleurs. Mais moi, je ne me suis pas refugié. Je suis resté à Dalaba, pas chez moi, mais à Dalaba. Maintenant qu’il ya eu des arrestations arbitraires et tout, j’ai été obligé de me retirer pour voir effectivement ce qui ce passe, surtout qu’on m’avait dit officiellement que mon nom figurait sur 4 listes de gens qui devraient être arrêtés. C’est pourquoi, par prévention, j’ai été obligé de me retirer de la vie publique de Dalaba », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, Dr Sada Sow demande aux citoyens de Dalaba de ne pas se tromper d’adversaire en pactisant avec « les ennemis » pour s’en prendre à leurs frères par la dénonciation. « Comme je l’ai toujours dit et je l’ai fait la dernière fois quand nous étions à la Mosquée de Dalaba devant tout le monde, je dis et je redis, je persiste et je signe : ceux qui sont de Dalaba doivent montrer un certain courage. On ne peut pas vouloir d’une chose et de son contraire à la fois. Lorsque des gens viennent détruire complètement Dalaba, il ne faudrait pas que les gens de Dalaba acceptent que ce soit ceux-là qui sont de Dalaba qu’on accuse et laisser ceux qui sont venus cracher, uriner même dans les marmites des gens et faire du n’importent quoi. Ces gens là aujourd’hui sont encore là, ils sont encore là à faire un nettoyage dans toutes les maisons, de maison en maison. Mais, nous savons qu’il y a des indicateurs… »

Parlant du combat contre le 3ème mandat, Dr Sada Sow dit qu’il se poursuivra jusqu’au bout, malgré les difficultés du moment. « J’ai été, je suis et resterais FNDC. Moi, je ne suis pas sorti parce que j’ai peur de ceci où cela, mais c’est seulement la stratégie qui le commande. Il faut tout faire pour ne pas tomber dans un trou sinon je reste et demeure FNDC et je ne suis pas là entrain de me coucher où de me mordre les doigts. Je suis entrain de mener encore mes activités tout à fait conforme au FNDC. Je suis à Dalaba et je vais sortir très bientôt s’il plaît à Dieu. Mais, je vais dire aux gens de rester sereins, de faire les recommandations du FNDC parce que nous sommes tous en communication à travers les réseaux sociaux. Il faudrait que les gens se réveillent parce que nous y arriverons, s’il plaît à Dieu. Notre cause va réussir », a-t-il martelé.

Pour finir, coordinateur préfectoral du FNDC de Dalaba invite les guinéens à s’inscrire dans le combat du FNDC et se battre pour que la Guinée change. « Je salue tout le monde et j’encourage tout le monde à aller dans le sens du FNDC. Le FNDC n’est pas un parti politique, c’est un mouvement national et international que tout le monde doit supporter, tous les hommes dignes, pour que nous ayons encore la paix dans ce pays ».

Depuis Dalaba, Hammady Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin