Moussa Iboun Conté

Comme annoncé précédemment, le tribunal de première instance de Kaloum a rendu sa décision hier, mardi 3 février 2021, sur le contentieux opposant le camp de Moussa Iboun Conté à celui d’Alpha Abdoulaye Diallo autour du contrôle de l’association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante (AGEPI).

La juridiction a annulé le congrès qui a porté Alpha Abdoulaye Diallo à la tête de l’organisation, ordonnant l’organisation d’un nouveau congrès. Réagissant à cette décision au micro d’un journaliste de Guineematin.com, Moussa Iboun Conté a exprimé un sentiment de fierté parce que, dit-il, le tribunal a dit le droit dans cette affaire.

« Je voudrais d’abord remercier les médias pour l’intérêt que les médias guinéens accordent à ce dossier. Vous savez que les médias, qui constituent disons une entité de la société civile, sont les sentinelles de l’Etat de droit et de la démocratie. Donc, chacun de nous doit se battre pour le respect des principes qui guident et qui dirigent n’importe quelle entité.

Donc, la justice, se fondant sur les statuts et le règlement intérieur de l’AGEPI, a dit le droit. Et moi, je suis une personne qui se bat pour la démocratie et l’Etat de droit. Donc, je suis animé d’un sentiment de fierté et je suis confiant quant à l’avenir de notre pays », a déclaré Moussa Iboun Conté, qui avait saisi la justice pour contester l’élection d’Alpha Abdoulaye Diallo à la tête de l’AGEPI.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com