Le parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) a tenu hier, samedi 13 février 2021, son assemblée générale hebdomadaire. Au cours de cette rencontre politique, le secrétaire général chargé de la formation politique du parti s’est exprimé sur les opérations de déguerpissement dont plusieurs habitants de Conakry sont aujourd’hui victimes. Et, sans détour, Elhadj Ibrahima Kalil Diallo a accusé le régime Alpha Condé de créer des difficultés aux pauvres, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Selon ce membre du bureau exécutif national du PEDN, ces opérations de déguerpissements qui détruisent les activités de plusieurs centaines guinéens lambdas sont injustes et mettent en difficultés des milliers de familles à travers la capitale. Egalement, Elhadj Ibrahima Kalil Diallo s’est montré très sceptiques et moins réceptif sur les raisons évoquées par les autorités pour procéder aux démolitions des boutiques et autres auxiliaires de commerce qui longent les rues de Conakry.

Elhadj Ibrahima Kalil Diallo, secrétaire général du PEDN

« Aujourd’hui, il y a des gens qui sont déguerpis de leurs lieux de travail et qui soutenaient leurs familles. Chaque jour, des milliers de familles comptent sur ces mères et pères de famille ; et, on vient pour les chasser. Ce qui est déplorable, ces personnes sont installées en complicité avec les administrateurs de marché qui ont pris de l’argent avec eux. Et, aujourd’hui, ils ne peuvent plus subvenir au besoin de leurs familles. C’est injuste. L’État devrait construire des marchés et les envoyer là-bas. Alors, pour quelle raison il faut les chasser s’ils (l’Etat) n’ont pas pu faire ça ? C’est juste pour créer des difficultés chez les pauvres. On dit que c’est pour agrandir les routes ; mais, pourquoi s’en prendre à nos routes, alors que celles de l’intérieur du pays sont devenues un calvaire. Si cette mesure (le déguerpissement des emprises de la route) devait être prise, ce n’est pas de cette manière là. Il y a des routes qui sont impraticables et l’État n’a rien fait pour ça », a indiqué Elhadj Ibrahima Kalil Diallo.

A noter qu’à cause de ces opérations de déguerpissement, initiées par le gouvernement et piloté par le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire, plusieurs petits commerçants et des hommes de métiers (mécaniciens, menuisier, sculpteurs…) sont désemparés. Car, beaucoup d’entre eux n’ont plus aucun moyen de se relever et aucune mesure n’a été prise par le gouvernement pour les dédommager.

Ismaël Diallo pour Guineematin.com

Tel : +224624693333

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin