Ce samedi, 1er avril 2017, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation a présidé une cérémonie de vulgarisation du code de déontologie de l’administrateur territorial issu des accords du dialogue politique dans la région administrative de Kindia, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Donner plus de lisibilité et de visibilité à la mission dévolue aux administrateurs territoriaux dans la gestion de nos circonscriptions, mais surtout à leur comportement face aux problèmes qui se posent dans la gestion de la vie nationale, c’est l’objectif principal du partage et de la vulgarisation du code de déontologie de l’administrateur territorial. Cette rencontre est initiée par le département de l’Administration du territoire et de la décentralisation avec appui technique et financier de l’Union européenne.

En prenant la parole à la cérémonie d’aujourd’hui, le chef dudit département, le Général Boureima Condé a rappelé aux administrateurs territoriaux l’importance du respect du code déontologie dans l’exécution de leur mission. « Il est question de vulgariser le code de déontologie. Vous vous souviendrez que chaque corporation bien organisée et bien structurée évolue sur la base d’une éthique et d’une déontologie. Donc, c’est l’ensemble des règles qui régissent le bon fonctionnement de la corporation. Il en est ainsi aussi de l’administration guinéenne. Mais surtout pour ce qui est de l’administration territoriale sur laquelle sont rivés tous les regards sur le comportement des sous-préfets, des préfets, des gouverneurs de région, etc. Donc, le dialogue politique s’est tenu en Guinée et un des points clés a été la vulgarisation du code de déontologie. Et, c’est ce que nous sommes entrain faire à Kindia », a expliqué le Général Bouréma Condé, ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation.

Pour sa part, la représentante de la délégation de l’Union européenne à cette cérémonie a rappelé les raisons qui ont motivé leur accompagnement de cette initiative. « On accompagne le ministère de l’Administration du territoire pour permettre à ses cadres à la base de se comporter bien sur le terrain afin d’éviter les petits problèmes… », a notamment dit madame Espéranza Arrizabalaga Vena, chargée de programme au bureau de l’Union européenne en Guinée.

Enfin, pour mieux répondre aux attentes d’une administration de développement, l’occasion a été mise à profit par les administrateurs territoriaux, les élus locaux et les membres des organisations régionales de la société civile pour échanger et approfondir leurs connaissances sur certains points comme les grands principes de l’administration du développement, les attitudes et comportements, les exigences d’une administration de développement.

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél : 620 74 80 10

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin