Au terme d’une réunion de son conseil politique tenue ce mercredi, 9 juin 2021, l’UFDG a pris une nouvelle décision par rapport au dialogue politique en perspective. Le principal parti d’opposition du pays annonce qu’il ne parlera plus de ce sujet qui fait débat au sein de la classe politique tant que :

« Les cadres et militants de l’UFDG de l’ANAD et du FNDC seront maintenus en prison ; les bâtiments de l’UFDG abritant son siège et ses bureaux seront fermés et occupés par les forces de défense et de sécurité ; le président du parti (Cellou Dalein Diallo), son épouse et ses proches collaborateurs seront arbitrairement privés de leurs droits et libertés de voyager ».

Guineematin.com vous propose ci-dessous le communiqué du parti :

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com