Le procès de Thierno Sadou Barry, un jeune homme de 30 ans, s’est poursuivi hier, vendredi 11 juin 2021, devant la Cour d’appel de Conakry. Il est jugé pour enlèvement et séquestration d’un conducteur de taxi moto, qui a disparu il y a près de trois ans à Mamou. Des faits pour lesquels il a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle en première instance, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est en août 2018 que Thierno Sadou Barry aurait déplacé Mamadou Baïlo Barry, un conducteur de taxi moto, dans la ville de Mamou. Et depuis ce déplacement, le taxi-motard n’a pas été retrouvé. Suspecté de l’avoir enlevé et tué, Thierno Sadou Barry a été interpellé et jugé par le tribunal de première instance de Mamou. Reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, l’accusé a été condamné en 2019, à 10 ans de réclusion criminelle et à 10 millions de francs d’amende. Une décision que son avocat a attaquée devant la Cour d’appel de Conakry. Me Tafsir Barry estime que son client a été condamné à tort et en violation flagrante de la loi.

« D’abord, ce jugement n’a pas suivi la procédure normale. L’accusé a été jugé et condamné à Mamou sans qu’il ne soit assisté par un conseil. Il a été arrêté suite à une dénonciation (faite par ceux qui étaient présents lorsque l’accusé a déplacé le taxi-motard porté disparu) et il n’a jamais reconnu les faits. Il a dit qu’au moment des faits, il était à Conakry. Ensuite, durant tout le long de ce procès, la partie civile a été régulièrement citée, mais elle n’a jamais comparu ici pour donner sa version des faits. Aujourd’hui, on n’a aucune preuve pour dire que la moto de Mamadou Baïlo Barry a été retirée ou qu’il est mort. 

Il est bel et bien vivant et il serait quelque part à l’étranger. Aucune pièce à conviction, aucun témoignage n’existe. Donc il y a un doute dans cette affaire. Et le doute profite à l’accusé. C’est pourquoi,  nous plaidons non coupable, et nous vous demandons de renvoyer l’accusé des fins de la poursuite pour crime non constitué. Et si par extraordinaire vous retenez quelque chose contre lui, nous vous demandons de le condamner au temps mis », a plaidé l’avocat de la défense.

Mais le parquet général, lui, est convaincu que l’accusé est effectivement coupable des faits qui lui sont reprochés. Il sollicite donc la confirmation de la peine qui lui a été infligée en première instance. « Il a enlevé le jeune, il l’a séquestré, avant de le tuer. Il a séquestré le monsieur et l’a tué. Mais on ne sait jusqu’à présent pas où il a mis le corps. Le corps et la moto n’ont pas été retrouvés. Le père de la victime est affecté par cet acte, parce que c’est dans ce transport qu’il faisait nourrir sa famille. C’est pourquoi le ministère public requiert de confirmer la décision rendue par la juridiction de première instance », a requis la procureure.

Après les plaidoiries et réquisitions, la Cour a renvoyé le dossier au 9 juillet 2021 pour rendre sa décision. En attendant, Thierno Sadou Barry reste en prison.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620589527/664413227

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin