Dr. Nima Condé du service de nutrition au CHU DonkaLa semaine mondiale de l’allaitement maternel a débuté ce mercredi, 1er août 2018. Durant les sept jours à vernir, les hommes et les femmes doivent soutenir, encourager et protéger l’allaitement maternel partout dans le monde. Dans une interview accordée à un reporter de Guineematin.com, Dr Nima Condé, affectueusement appelée ‘’Amie des enfants’’ du Centre de Conseil en Allaitement Maternel du CHU Donka a expliqué l’importance de l’allaitement maternel.

Guineematin.com : aujourd’hui débute la semaine mondiale de l’allaitement maternel. Quelles sont les actions à mener sur le terrain ?

Dr Nima Condé : comme c’est la semaine mondiale de l’allaitement maternel, il est mieux de passer l’information, comme vous le faites là, sur toute l’étendue du monde parce que vous avez si bien entendu, c’est la semaine mondiale de l’allaitement maternel. L’allaitement ne concerne pas seulement les femmes, les tantes ou bien les bébés de la naissance jusqu’à six mois, mais concerne tout le monde. Que ça soit le couple, la famille, la population ou la communauté, donc ça intéresse tout le monde. Donc, il s’agit de passer l’information et que tout le monde soit au courant de ce qu’est l’allaitement maternel et de ce qu’on doit faire pendant cette semaine. C’est ce qu’on doit faire dans les marchés hebdomadaires, dans les lieux publics. Partout où il y a deux à trois personnes on doit passer l’information.

Guinematin.com : qu’est-ce que l’allaitement maternel ?

Dr Nima Condé : il y a le lait maternel et l’allaitement maternel. Le lait maternel, c’est le liquide qui provient du sein de la mère. L’allaitement maternel maintenant, c’est l’acte qui se passe entre le bébé et la maman. C’est-à-dire le fait que la maman a fait une mise au sein et donner son sein à son bébé et que le bébé tire le lait du sein de la mère. Rassurez-vous que c’est un acte qui est naturel, c’est un fait qui est naturel, le lait maternel est naturel.

Guineematin.com : quelle est l’importance de l’allaitement maternel pour un enfant ?

Dr. Nima Condé du service de nutrition au CHU DonkaDr Nima Condé : l’allaitement maternel a une importance vraiment capitale, surtout pour le bébé, de la naissance jusqu’à six mois. Les bébés n’ont pas besoin d’autres choses que le lait maternel. Ce lait maternel contient tous les éléments nutritifs dont le bébé a besoin. On n’a pas besoin d’apport, on n’a pas besoin de supplément pour le bébé. Pour dire que le bébé a soif, on doit lui donner de l’eau, non. Il y a suffisamment d’eau dans le lait maternel, il y a des vitamines, il y a du calcium. Surtout qu’est ce qui est intéressant, il y a de la lipase dans le lait maternel. Cette lipase gère la digestion du bébé et rend la digestion aisée et rapide. Et qu’est-ce qui est étonnant encore ? Les anticorps et les anti-infections sont là pour protéger le bébé contre les infections c’est-à-dire contre les maladies. Une fois que le bébé est nourri exclusivement du lait maternel, il n’a pas besoin d’autres choses. L’anticorps là gère maintenant le terrain d’infection et une fois le bébé ne prenne que le lait maternel son terrain d’infection est fermé. Parce que les infections n’auront pas leurs places là-bas. On peut citer beaucoup d’éléments nutritifs qui se trouvent dans le lait maternel, il y a le fer dans le lait maternel qui est là pour protéger, pour que l’enfant ne soit pas anémié. Il y a le sucre dans le lait maternel, il y a les matières grasses dans le lait maternel. Donc, on parle de tout ça pour vraiment ressortir l’importance du lait maternel chez les nouveaux nés.

Guineematin.com : l’allaitement maternel commence quand chez le nouveau-né ?

Dr Nima Condé : dès les premières minutes de la naissance, c’est-à-dire dans la salle d’accouchement. Si le bébé n’a pas d’infection, c’est-à-dire il y a des infections néo-natales précoces, le bébé il n’est pas né avec une maladie ou bien il manifeste dès après l’accouchement on doit mettre le bébé au sein. C’est-à-dire il y a des signes que le bébé manifeste, dès que le bébé remue sa bouche, il cri. Des signes qui disent que le bébé est en bon état. Vous allez voir sa bouche comme s’il veut téter ou bien il cri et là les membres sont là pour faire des mouvements. On se rassure maintenant que la maman n’a rien et on le met au sein. Dans le cas contraire, on ne souhaite pas, si le bébé est malade là maintenant on fait recours dans les centres spécialisés pour les nouveaux nés. Donc, dès la première minute on doit mettre le bébé au sein pour tirer le sein et cela favorise la chaleur de la mère. C’est ce qu’on appelle peau à peau. On met le bébé sur la mère.

Guineematin.com : quel est le cycle normal de l’allaitement maternel pour un bébé ?

Dr Nima Condé : quand on commence l’allaitement, dès les premières heures de l’accouchement, c’est jusqu’à six mois. L’allaitement maternel exclusif est recommandé pour six mois et à partir de six mois maintenant, c’est ce qu’on appelle aussi la diversification. Et ça aussi, on peut rajouter d’autres éléments sur le lait jusqu’à deux ans le bébé est sous le lait maternel, selon l’Organisation Mondiale de la Santé. Mais jusqu’à six mois pleins, de préférence que le bébé prenne du lait maternel avec les techniques. Toutes les mères presque donnent le lait maternel. Mais, il y en a qui donnent les premiers jours, certaines les premières semaines, d’autres les premiers mois, mais accompagné à autre chose. Ce qu’on est en train de faire là, c’est la sensibilisation et elle fait partie de l’éducation. La sensibilisation là fait partie du changement de méthodes d’allaitement. Parce que, moi je peux donner le lait maternel à mon enfant, mais soi-disant que le lait maternel ne peut pas être suffisant pour mon enfant ou bien je n’ai pas assez de lait. Je peux dire aussi que je donne du lait à mon enfant et que mon enfant a soif, parce que je ne connais pas. Quand la femme pense qu’elle n’a pas assez de lait, c’est parce qu’elle n’a pas été informée. Si une femme pense que son bébé ne prend pas suffisamment de lait, parce qu’elle-même n’a pas de lait, c’est parce qu’elle n’est pas informée. Il faut que pendant la grossesse, la mère sache que ses seins peuvent donner du lait maternel et aussi se demander si le bébé peut téter avec la forme de ses seins. Et après l’accouchement, il faut que la femme soit rassurée qu’elle a suffisamment le lait avec les techniques d’allaitement.

Guineematin.com : quelles sont ces techniques d’allaitement ?

Dr Nima Condé : rassurer les mères que le bébé ne tète pas le mamelon ou le bout du sein mais le bébé tète le sein. Une fois que le bébé n’a pas une bonne position par rapport à sa mère, cela peut provoquer des vomissements, peut provoquer aussi les douleurs d’articulation chez la mère et finalement, si le bébé vomi, c’est là on parle maintenant de la qualité du lait. Or, le lait ne se dénature pas. Pour rien au monde le lait ne se dénature pas, le lait peut perdre la quantité, c’est à dire la production du lait peut être réduite, si on n’applique pas les techniques d’allaitement comme la mise au sein fréquente, une bonne mise au sein, la mère soit relâchée parce que ça compte beaucoup. Une fois que la mère est stressée, elle a des problèmes, cela peut aussi réduire la production du lait. Il faut que la stimulation et le reflexe soient là parce que le bébé crée de la stimulation. Donc la mère doit mettre en tête qu’elle a une bonne qualité de lait, elle ne doit pas dire que mon lait est amer, mon lait n’est pas acide parce que souvent on parle chez nous ici que le lait est amer, le lait est acide, il n’est pas de la bonne qualité, il y a de l’eau de côté. C’est normal qu’on distingue l’eau et le lait maternel cela ne veut pas dire que le lait n’est pas bon. Quand la mère est en forme, elle est bien psychologiquement, elle peut produire assez de lait mais quand une fois qu’elle a des problèmes, elle a des ennuis, elle a un manque de confiance en elle-même, pour dire que je n’ai pas assez de lait, la qualité n’est pas bonne, je ne peux pas allaiter mon enfant, cela peut réduire la production du lait.

Guinematin.com : quels sont les risques sanitaires pour les bébés qui ne suivent pas le cycle normal de l’allaitement maternel ?

Dr Nima Condé : Les bébés qui ne prennent pas du lait maternel ou bien, ils prennent le lait maternel avec autre chose, seront exposés aux infections, c’est-à-dire la diarrhée est là, les infections pulmonaires. Un bébé qui n’est pas au lait maternel est exposé aux infections parce que le terrain d’infection est disponible et l’anticorps qui doit protéger ce bébé-là manque ou n’existe même pas. Et le bébé ne peut pas se défendre devant ces infections.

Guineematin.com : certaines femmes ont des plaies sur leurs seins dès après l’accouchement, est –ce qu’elles peuvent bien allaiter leurs bébés ?

Dr Nima Condé : bien sûr. Ces plaies-là indiquent qu’il y a une mauvaise prise du sein, c’est-à-dire quand le bébé ne tète pas bien. Normalement, le bout du sein doit être entre le palais et la langue, le mamelon ne doit pas être au niveau de la gencive. C’est l’aréole qui doit être au niveau de la gencive, là il prend maintenant toute la partie noire. Le cercle noir qui entoure le mamelon doit être presque dans la bouche du bébé et là il étire maintenant. S’il y a une bonne prise de sein vous entendez même le dégouttement.

Guineematin.com : quels sont les conseils que vous prodiguez aux femmes dans l’allaitement maternel ?

Dr Nima Condé : je n’ai pas d’autres conseils. C’est juste de donner le courage aux mamans, donner l’information aux médias, à toute la population dans le monde entier que le lait maternel est idéal. Rien ne peut remplacer le lait maternel. Donc, ce sont les médias qui peuvent vraiment nous épauler pour que les femmes donnent plus le lait maternel et que les femmes sachent que le lait maternel n’a pas un deux. Quand les femmes allaitent, elles doivent savoir qu’elles peuvent manger tout parce que dès fois on dit que la femme allaitante ne doit pas prendre des oranges, elle ne doit pas prendre de l’ananas, elle ne doit pas prendre de la patate, les feuilles de manioc et autres choses qui sont un peu acides. Mais, ça n’a rien à voir avec le lait maternel. Donc, les femmes doivent se rassurer qu’elles n’ont pas de régime spécial. C’est le bébé qui a un régime spécial qui est le lait maternel seulement. Mais la mère peut manger tout ce qu’elle a envie de manger et que les mères se rassurent qu’elles n’ont pas de mauvais lait. Elles n’ont qu’à donner suffisamment le lait maternel à leurs enfants.

Interview réalisée par Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin