Abdenbi Attou, administrateur Général d’EDG

Après la suspension de sa participation aux négociations avec la commission de travail mise en place par l’Administration Général, le collège syndical a obtenu la mise en place d’une commission de négociation. Ce qui a permis la reprise des négociations le vendredi dernier, 03 mai 2019, avec toutes les parties prenantes.

Comme on le sait, à travers le collège syndical, les travailleurs se plaignent d’une mauvaise gestion de leur société, Electricité de Guinée, et menacent d’aller en grève, si des corrections ne sont pas apportées.

Parmi les griefs formulés contre l’Administration générale d’EDG, il y a l’incapacité de l’Administrateur Général de mettre en place une structure fonctionnelle de l’entreprise, l’achat des moyens de locomotion (véhicules et motos) à des prestataires externes d’EDG au détriment du personnel de terrain de l’EDG, le refuse de payer les 40% d’augmentation salariale que le Gouvernement Guinéen a octroyé aux travailleurs guinéens depuis 2017. Mais aussi des recrutements inopportuns et clandestins, la gestion opaque de au sein d’EDG…

En attendant de revenir sur cette menace de grève qui pourrait gravement affecter la fourniture déjà insatisfaisante d’électricité en Guinée, Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien ci-dessous pour télécharger la toute dernière note du secrétaire général du collège syndical d’EDG, monsieur Ahmed Cissoko, annonçant la reprise des négociations :

REPRISE NEGOCIATIONS

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin