Elhadj Mamadou Sylla, chef de file de l’opposition parlementaire

En marge de la plénière d’hier, samedi 19 décembre 2020, le Président de l’Assemblée nationale, Honorable Amadou Damaro Camara, a officiellement acté la désignation du leader de l’Union pour le développement de la Guinée (UDG), Elhadj Mamadou Sylla, comme Chef de file de l’opposition parlementaire, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était au parlement.

« La plénière prend acte que l’honorable Mamadou Sylla est désormais le chef de file de l’opposition… Par conséquent, le bureau de l’Assemblée nationale prendra toutes les dispositions pour qu’il jouisse et soit soumis aux obligations d’un chef de file de l’opposition », a annoncé Amadou Damaro Camara.

 

Au sortir de la plénière, Elhadj Mamadou Sylla n’a pas dissimulé sa grande satisfaction. « Comme je l’ai toujours dit, moi, je suis ouvert. L’opposition parlementaire s’inscrit sur une ligne modérée ; mais, nous sommes ouverts à tout le monde. Je veux rencontrer tout le monde… Je veux rencontrer et discuter avec Elhadj Cellou Dalein Diallo. Et, si je peux faire quelque chose entre lui et le président pour décrisper la situation, je le ferai, puisque c’est pour développer notre pays », a promis le nous Chef de file de l’opposition parlementaire.

 

Toutefois, Elhadj Mamadou Sylla, précise qu’il n’y a pas de passation de service prévue entre lui et son prédécesseur Cellou Dalein Diallo. Il estime que ce sera au ministre d’Etat, conseiller du président de la République, chargé des relations avec les institutions républicaines qui devrait faire en sorte qu’il soit installé dans ses nouvelles fonctions et qu’il jouisse des privilèges conséquents.

 

A la question de savoir pourquoi il a refusé d’assister à la cérémonie d’investiture du Pr Alpha Condé, le leader de l’UDG, a esquivé la question, tout en rassurant que le linge sale a été lavé avec le pouvoir…

 

« Vous savez, c’est difficile ; mais, il faut se dire la vérité. Il ne s’agit pas d’annoncer le Chef de file ou d’envoyer la carte. Nous nous sommes retrouvés avec le Président, nous avons lavé le linge sale et c’est fini. Si on doit te reconnaître honorifiquement et qu’on ne le fait pas, ce n’est pas bon. Aujourd’hui, c’est chose faite. Maintenant, c’est l’installation à mon cabinet qui va suivre. Je rappelle que c’est une loi qui institue le Chef de file dans notre pays. Quand les gens parlent de dictature, ils doivent savoir que ce régime est en train de restituer quelque chose à l’opposition parlementaire. C’est une bonne chose pour le pays et au-delà », s’est réjoui le nouveau Chef de file.

 

Déjà, Mamadou Sylla annonce la formation très prochaine de son cabinet et promet de s’entourer de Conseillers qui vont s’occuper des différents domaines sectoriels de l’Etat.

 

« C’est ce qui me permettra, lorsqu’il va nous recevoir, peut être une fois ou deux fois par mois, de lui dire ce qui va et ce qui ne va pas. Il ne faut pas oublier que c’est lui le capitaine dans le bateau ; et, nous autres, nous sommes ses Conseillers », a précisé le patron de l’UDG.

 

A rappeler que le parti de Mamadou Sylla (UDG) n’a que quatre (4) députés à l’Assemblée nationale. Et, il dirige un groupe parlementaire (Alliance patriotique), composé de 14 membres et dirigé par Elhadj Dembo Sylla

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin