« On s’est entendu sur un seul candidat. Mais, ce qui vient de se passer est une trahison. Il y a eu trois candidats. Et, nous, on n’est pas d’accord avec ça. C’est pourquoi, on est sorti de la salle »


Aly Mansaré, président du district de Sogoréyah et conseiller élu sur la liste du RPG arc-en-ciel

Les citoyens de la commune rurale de Ouré-kaba (préfecture de Mamou) doivent encore patienter avant de connaître les dirigeants de leur exécutif communal. L’opération de vote qui était prévue ce mardi, 22 Janvier 2019, pour élire le maire et les autres membres du bureau de la mairie a été suspendue dans l’après-midi, avant d’être finalement reportée à une date ultérieur. Ceci, à cause des querelles intestines enregistrées dans les rangs du RPG arc-en-ciel, au tout début de ladite opération, a appris Guineematin.com de sources locales.

Près d’une année après la tenue des élections communales et communautaires en Guinée, les populations de Ouré-kaba attendent toujours l’installation de leur conseil communal, élus au soir du 04 Février 2018. Après plusieurs hésitations, les autorités administratives de Mamou, « sur instruction du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation », ont fini par rompre le silence en annonçant la tenue de l’élection de l’exécutif communal dans cette commune rurale ce mardi. Sur le terrain, tout était déjà prêt pour la réussite de l’opération. Une mission de supervision, conduite par le secrétaire général de l’administration de la préfecture de Mamou, s’est même rendue à Ouré-kaba ce matin.

Mamady Diaré

Malheureusement, au moment où les opérations de vote pour l’élection de l’exécutif communal ont démarré, des querelles intestines ont éclaté entre les conseillers du parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel. Ces querelles interminables ont cédé la place à une cacophonie qui a obligé le superviseur, Mamady Diaré, de suspendre dans un premier temps les opérations. Et, dans un second temps, de reporter l’élection de l’exécutif communal.

« Nous remercions tout le monde, parce que tous les 23 conseillers qui sont sur la liste étaient présents dans la salle. Nous avons procédé à la lecture des principes et règlements de l’élection pour la mise en place de l’exécutif. Et, tout en disant que quand il y a une incompréhension, nous serons obligés de suspendre. A la suite du déroulement, il y a eu trois (3) candidats au sein d’un même parti, c’est-à-dire le RPG. Et, finalement, les autres conseillers du parti ont commencé à murmurer. Ils se sont levés pour dire qu’ils avaient un consensus. C’est-à-dire qu’il faut un seul candidat au niveau du RPG. Et, comme ça criait, et les cris attiraient l’attention de la foule qui était dehors, en tant que superviseur, j’ai suspendu la séance », a expliqué Mamady Diaré, le secrétaire général chargé de l’administration de la préfecture de Mamou.

Selon plusieurs sources qui étaient dans la salle de vote, c’est de justesse qu’une bagarre a été évitée sur les lieux. « Ça n’a pas été facile pour le RPG arc-en-ciel. Puisqu’on s’était dit quelque chose ; et, aujourd’hui, on a trouvé le contraire. On avait décidé de présenter un seul candidat ; et, aujourd’hui, on a été surpris de voir d’autres se présenter… » a indiqué Mamadouba Camara, conseiller élu sur la liste indépendante Benkan.

De son côté, Aly Mansaré, président du district de Sogoréyah et conseiller élu sur la liste du RPG arc-en-ciel, a dénoncé une trahison. « On s’est entendu sur un seul candidat. Mais, ce qui vient de se passer est une trahison. Il y a eu trois candidats. Et, nous, on n’est pas d’accord avec ça. C’est pourquoi, on est sorti de la salle », a-t-il expliqué.

Joint au téléphone par Guineematin.com, la tête de liste de l’UFDG à Ouré-Kaba, Elhadj Aliou Sow, a confirmé ces querelles avant de prévenir : « maintenant, c’est au gouvernement de voir. Mais, nous, on n’acceptera pas une élection-nomination à Ouré-kaba. Si les autorités veulent la paix ici, ils doivent faire une élection crédible ».

A noter que ce sont les conseillers Elhadj Ousmane Barry, Fodé Lamine et Karamo Diandian (tous conseillers élus du RPG) qui se sont présentés tous candidats ce mardi pour briguer le poste de maire de la commune rurale de Ouré-Kaba.

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin