Mohamed Tall, directeur de cabinet du président de l’UFR

Dans un entretien qu’il a accordé à un journaliste de Guineematin.com ce vendredi, 18 décembre 2020, Mohamed Tall, directeur de cabinet du président de l’UFR, Sidya Touré, est revenu sur la confiscation de son passeport hier jeudi. L’ancien ministre de l’Elevage du président Alpha Condé a expliqué que c’est le commissaire de l’aéroport international de Conakry-Gbessia qui a donné des instructions à ses agents pour qu’on l’empêche de voyager.

« Je devais voyager en France pour voir ma famille. Mais, au moment de faire les formalités de police, le commissaire de l’aéroport est venu dans mon dos, a donné des instructions à une dame qui faisait ces formalités. Je l’ai constaté à l’aide du reflet de la vitre du box où l’agent se trouvait. Ensuite, il y a un monsieur habillé en civil qui est venu récupérer le passeport. Tout de suite, la dame s’est déplacée, elle a vu son collègue dans l’autre box d’à côté.

Mais, le monsieur en civil qui a récupéré mon passeport m’a dit de l’attendre. Une dizaine de minutes plus tard, il est revenu et m’a demandé de le suivre. Il m’a installé dans un bureau en bas. C’était la fin de l’histoire en ce qui concerne le passeport. Ensuite, j’ai attendu deux bonnes heures pour récupérer ma valise et rentrer à la maison. Voici ce qui s’est passé et jusqu’ici, je n’ai pas eu de nouvelles », a expliqué l’opposant.

Tout en regrettant d’avoir été empêché de voyager, ce proche collaborateur de Sidya Touré se dit surpris par cette situation. Pour lui, au lieu de restreindre les libertés des opposants, les autorités guinéennes devraient plutôt chercher à apaiser la situation sociopolitique du pays. « Ce n’est jamais agréable d’être confronté à ce genre de situation d’autant plus que ça a été une très grande surprise pour moi. Ce qui est quelque peu regrettable, c’est de ramer un peu à contre-courant de ce que nous avons dit ici, que ce soit les acteurs politiques guinéens ou la communauté internationale.

La Guinée a traversé des moments difficiles, je crois que le moment est venu d’apaiser la situation afin de faire face aux défis qui sont importants. Ça serait bien pour la Guinée que le calme revienne et qu’on essaie ensemble de faire face aux défis. Pour le reste, je vais essayer de récupérer mon passeport et aller voir ma famille », a laissé entendre Mohamed Tall.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin