Lancée le 30 novembre 2019, l’opération d’enrôlement des électeurs et de révision des listes électorales fait objet de beaucoup de critiques. Le sujet a été évoqué à l’assemblée générale du MoDeL de ce samedi, 30 novembre 2019.

Aliou Bah, le président de la formation politique, a dénoncé la préparation et la gestion de ce processus par la CENI, accusant l’institution électorale de s’être détournée de sa mission, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

« Les agents qui ont été formés et préparés pour ces opérations de révision du fichier électoral ont été mis à l’écart et envoyés dans les zones dites favorables ou supposées favorables au pouvoir et ils ont recruté des gens qui n’ont aucune connaissance de l’utilisation des machines pour les poster dans les fiefs où ils estiment qu’ils n’ont pas le potentiel. Alors, ces facteurs dénotent que la CENI est sortie de sa vocation normale de faire un travail technique correct.

Mais elle obéit à une planification politique en termes d’agenda stratégique pour sous-évaluer le potentiel qu’ils estiment être favorable à l’opposition et surévaluer dans les zones localisées où ils estiment qu’ils ont plus de chance de faire enrôler le maximum de guinéens possibles même n’ayant pas l’âge de voter afin de gonfler le fichier, et que cela serve de base pour tripatouiller toutes les prochaines consultations électorales », a indiqué l’opposant.

Selon lui, c’est l’une des raisons qui ont amené les partis politiques d’opposition à se retrouver cette semaine au QG de l’UFDG pour se concerter et prendre des dispositions. « Les concertations qui ont été menées et qui ont conduit à la réunion d’avant-hier étaient de dire que les acteurs de l’opposition doivent recréer une plateforme d’échange d’informations et une plateforme de mutualisation des efforts face aux fondamentaux. Quels sont les fondamentaux actuels ? C’est la menace qui pèse sur notre démocratie, c’est la participation de l’opposition politique dans la lutte du FNDC, la problématique du processus électoral et en l’occurrence la question de la révision.

Ce sont des choses essentielles qui imposent à l’opposition une certaine unité d’action. Au-delà de toutes nos divergences, des querelles et mesquineries, les uns et les autres ont décidé de taire et de mettre de côté toutes ces subjectivités et ensemble se focaliser sur l’essentiel afin que toute l’opposition politique parle d’une seule voix autour de ces questions essentielles. Au cours de cette réunion, nous avons examiné ensemble à travers les comptes rendus des uns et des autres, les questions qui sont en rapport avec le processus électoral dans son ensemble et en particulier la question de la révision actuelle du fichier électoral », a-t-il annoncé.

En ce qui concerne la révision du fichier électoral, le président du MoDeL estime que c’est « un échec, une catastrophe parce que la loi a été d’abord violée. Au lieu de trois mois prévus par la loi en termes de révision ordinaire, la CENI a imposé un calendrier de révision extraordinaire de 25 jours », a fustigé Aliou Bah, avant d’annoncer que l’opposition a rédigé un mémorandum adressé à tous ceux qui sont impliqués dans le processus électoral qui sont les partenaires techniques et financiers, les institutions républicaines, les acteurs politiques, pour que tout le monde soit au même niveau d’information. « Je vous apprends que ce mémo a été rédigé, transmis. Et en début de semaine, il y a des rendez-vous qui sont prévus auxquels nous prendront part pour essayer d’expliciter à ces partenaires et à tout le monde la catastrophe qui est en cours ».

Par ailleurs, Aliou Bah a salué vivement la libération des leaders du Front National pour la Défense de la Constitution, qui apporte « joie et satisfaction » aux responsables et militants du MoDeL. « C’est une occasion pour moi, au nom du parti et de la représentativité que nous avons dans les organes de décision et d’opération du FNDC, de remercier chacun de vous pour les efforts qui ont été fournis », a lancé l’opposant.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin