ERAM de DabolaLe ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, s’est rendu sur le chantier de la nouvelle Ecole Régionale des Arts et Métiers (ERAM) de Dabola, ce samedi, 1er septembre 2018. Accompagné de plusieurs cadres de son département, Lansana Komara est allé s’enquérir de l’évolution des travaux sur le terrain, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Dabola.

Pour cette visite, Lansana Komara est accompagné du Secrétaire Général de son Département, Michael Koïvogui et du Directeur Général de l’Agence Guinéenne pour la Promotion de l’Emploi (AGUIPE), Sékouba Mara. Le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail et sa suite ont été accueillis par le préfet de Dabola.

Ibrahima Sy Savané

En souhaitant la bienvenue à ses hôtes, le préfet, Ibrahima Sy Savané s’est réjoui de la construction d’une telle infrastructure dans sa préfecture. Car selon lui, les effets se font déjà ressentir sur le terrain.

« La population de Dabola est aujourd’hui très enthousiaste. Quand vous voyez ce grand chantier, il y a aujourd’hui plus de 78% des fils de Dabola qui y travaillent. Donc, loin sans faux, on ne voit plus les jeunes au niveau des cafés, au niveau des lieux de rencontre, pour raconter du n’importe quoi. Cette école nous permettra de tuer définitivement le chômage des jeunes, parce que c’est l’objectif visé par le professeur Alpha Condé », a déclaré le préfet de Dabola.

Mamadou Alimou Diallo

C’est une superficie de 5 heures qui a été choisie pour abriter l’ERAM de Dabola. 34 ouvrages sont prévus sur les lieux en plus de la clôture. Les travaux ont débuté en janvier 2018, et ils avancent très bien, assure l’ingénieur Mamadou Alimou Diallo : « Nous avons 13 bâtiments dont 6 sont à R+1, le 7ème est à R+2, plus maintenant les ateliers qui sont aussi au nombre de 13. Nous sommes à 35% de l’évolution des travaux. A l’heure qu’il est, nous préparons le coulage des dalles. Nous avons fait 8 mois sur un délai contractuel de un an six mois. Nous faisons les bouchées doubles pour être dans le délai », a-t-il dit, précisant qu’au minimum 150 ouvriers y travaillent par jours.

Sékouba Mara

De son côté, Sékouba Mara, Directeur Général de l’AGUIPE et coordinateur de l’unité de gestion des ERAM de Coyah et de Dabola, a félicité l’entreprise pour le niveau d’avancement des travaux. « A date, à Coyah, on est sorti de terre, à Dabola on est sorti de terre également. Et, nous sommes en train de préparer les dalles à tous les niveaux. A Coyah, il y a 16 bâtiments dont plusieurs autres R+2. A Dabola, tout ce qui est prévu pour ce qui est élaboré pour cet accord est en train de sortir de terre. Les sentiments aujourd’hui, c’est de remercier la BID (Banque Internationale de Développement), notre partenaire et toutes les institutions qui accompagnent notre pays ; et leur dire qu’en Guinée, il y a des cadres compétents qui sont en train de mettre en œuvre la politique du président de la République. Parce que nous, nous ne ménagerons aucun effort pour faire en sorte que les qualités demandées dans ces activités d’infrastructures soient effectives. Et, nous ne ménagerons aucun effort pour travailler de concert avec la supervision, la construction des grands projets pour faire en sorte que le délai soit respecté », a-t-il souligné.

Abondant dans le même sens, le ministre de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle de l’Emploi et du Travail s’est réjoui de l’état d’évolution des travaux sur le chantier de l’ERAM de Faranah basée à Dabola. « On dit chez nous, mieux vaut voir une fois que d’entendre 10 fois. Donc, c’est ce qui me pousse aujourd’hui à être-là. Et surtout, encourager les travailleurs, encourager la coordination pour que le travail aille vite, pour que le délai soit respecté. Une fois que le délai est respecté, cela nous permettra nous autres de travailler pour le lancement de la phase d’équipement et de la réception du bâtiment », a dit Lanasana Komara.

Le ministre Lansana Komara

Le ministre Komara rappelle que ce projet était à l’arrêt parce que les fonds nécessaires pour l’exécution des travaux n’étaient pas décaissés. C’est donc lui qui a contribué à la reprise des travaux sur le chantier : « Vous n’êtes pas sans savoir que quand je suis arrivé au département, il y avait un blocage au niveau du décaissement. Mais Dieu merci, avec une équipe compétente et la coordination, sous la clairvoyance du professeur Alpha Condé, président de la République, Dieu merci nous avons pu débloquer ces fonds-là qui sont aujourd’hui à la disposition des entreprises qui sont en train de travailler. Et, c’est pourquoi, je viens voir réellement ce qu’ils sont en train de faire avec cet argent-là pour que nous puissions vraiment aller plus loin afin de finaliser ces travaux-là à date. L’allure avec laquelle ils sont en train de travailler, s’ils maintiennent cette allure, j’ai bon espoir qu’ils vont respecter le délai », a ajouté le ministre Lanasana Komara.

A rappeler que c’est le président Alpha Condé qui a initié la construction et l’équipement des Ecoles Régionales des Arts et Métiers dans les huit régions administratives du pays. L’objectif est de désengorger l’Ecole Nationale des Arts et Métiers (ENAM) de Conakry, mais aussi de promouvoir la formation des jeunes sur les métiers porteurs d’emplois.

De Dabola, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin