babara-fofanaComme annoncé précédemment sur Guineematin.com, l’Union des Forces Républicaines a tenu son assemblée hebdomadaire ce samedi, 24 septembre 2016, au siège du parti à Matam. C’est l’honorable Ibrahima Bangoura qui a présidé la séance, en présence de nombreux militants et membres du bureau exécutif.

Le fait marquant de cette séance aura été les propos tenus par l’honorable Babara Fofana par rapport aux prochaines élections communales et communautaires. Traduisant en français les propos tenus à ce sujet par le président de séance, Babara Fofana a mis le pied dans le plat, en évoquant les éventuelles alliances en vue de ces élections. Il va dire en substance que le RPG est « difficile », et donc qu’il ne faut pas y compter.

Des propos qui ont visiblement gêné Ibrahima Bangoura, qui va aussitôt inviter son collègue à changer de sujet. Mais, Babara Fofana va insister sur le fait que le RPG est « difficile ». Selon lui, son parti doit compter sur ses propres efforts, se montrer fort et attendre les alliances.

Cela prouve à suffisance que, malgré la présence du leader de l’UFR à la présidence de la République comme Haut Représentant du chef de l’Etat et au gouvernement par un de ses cadres, la confiance n’est pas de mise entre UFR et RPG. Surtout que ces propos ne sont pas tenus par n’importe qui. L’honorable Babara Fofana ne dit-il pas ainsi tout haut ce que d’autres pensent tout bas à l’UFR ? La question vaut son pesant d’or.

Habituée à évoluer en alliance avec l’UFDG depuis 2010, l’UFR n’est-elle pas aujourd’hui esseulée ? Le parti républicain réussira-t-il à faire élire des maires tout seul, sans se faire remorquer par un des grands partis ? En faisant cavalier seul, n’y a-t-il pas un risque pour l’UFR de perdre davantage du terrain ? Wait and see.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17  99 17

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin