A quelques heures du début des examens nationaux, qui vont démarrer demain, jeudi 22 juillet 2021, l’inspecteur régional de l’éducation de N’Zérékoré a adressé un message à l’ensemble des acteurs concernés par ce processus. Il a invité chacun à jouer pleinement son rôle pour le bon déroulement des épreuves, précisant qu’aucune erreur ne sera tolérée dans cette région, a constaté le correspondant de Guineematin.com à N’Zérékoré.

A la veille du lancement des épreuves du baccalauréat en Guinée, l’inspecteur régional de l’éducation de N’Zérékoré se montre confiant. Selon Amara Condé, tout est mis en place pour le bon déroulement de cet examen national et des deux autres qui vont suivre. 

Amara Condé, inspecteur régional de l’éducation de N’Zérékoré

« C’est au niveau de la photographie que nous avons souvent des problèmes. Mais cette question et toutes les autres sont aujourd’hui réglées. Le département a pris toutes les dispositions pour que les DPE, hommes de terrain, puissent être tous à jour. Et à l’heure qu’il fait, en forêt ici, nous avons les procès-verbaux autrement dit les numéros de tables. Toutes les 6 DPE de la région ont ça et pour tous les 3 examens. Les candidats d’ailleurs sont entrés en possession de ça. Cela veut dire qu’à ce niveau, il n’y a pas de problème », a dit le responsable éducatif.

Après que les autorités ont joué leur partition, l’inspecteur régional de l’éducation de N’Zérékoré appelle les autres acteurs concernés à faire les leurs pour permettre la réussite des examens nationaux de cette année. « Aux cadres, je leur demande d’abord de prendre toutes les dispositions pour que tous les centres d’examen soient des lieux de paix. Que les candidats soient rassurés qu’ils viennent pour une évaluation ordinaire comme les autres. Ce message de sensibilisation va l’endroit de mes collègues enseignants qui sont choisis par leurs différentes DPE pour assurer cette mission de l’Etat.

Aux candidats, mon message, c’est de leur dire que seul le travail paye, aucune erreur ne sera acceptée. A commencer par les téléphones jusqu’aux documents dans les poches ou dans d’autres endroits cachés au niveau des salles. A la communauté, (les parents d’élèves), c’est de prendre toutes les dispositions pendant cette période des examens pour que le maximum soit prêt pour les candidats qui sont l’avenir du pays et qui sont les héritiers de toutes les familles », a dit M. Amara Condé.

A noter que la région de N’Zérékoré présente 64 410 candidats dont 23 982 filles aux trois examens nationaux 2021. Ces candidats sont répartis 240 centres et seront encadrés par 3 896 surveillants.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin