Dr Faya Millimouno, président du BL

A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti, ce samedi 30 janvier 2021, Dr Faya Millimouno est revenu sur sa participation à l’investiture du président Alpha Condé, le 15 décembre 2020. Cette attitude de l’opposant, connu pour son opposition au 3ème mandat du Chef de l’Etat guinéen, avait suscité beaucoup de réactions dans le pays. Beaucoup l’avaient accusé de retourner sa veste pour chercher à rentrer dans le gouvernement. Le président du Bloc Libéral a répondu à cette polémique, assurant qu’il a participé à cette cérémonie dans le seul but de décrisper la situation politique et éviter au pays de sombrer dans une guerre civile.

« Après notre participation à l’investiture du président, nous avons pris la parole pour dire que notre pays avait besoin que la tension baisse pour qu’on dialogue. Qu’on donne la chance à l’espoir d’exister dans notre pays. Je me félicite aujourd’hui qu’après notre passage à l’investiture que la presque totalité des acteurs majeurs de notre pays aient emboîté le pas au BL. Parce qu’il n’y pas un parti politique majeur aujourd’hui qui ne parle pas de dialogue en Guinée. Mais, nous n’étions pas allés à l’investiture parce que nous avions un contrat d’être au gouvernement. Pas du tout.

Il faut que les Guinéens réalisent que nous sommes passés à un micron de la guerre civile dans notre pays. Imaginez l’effet que ça vous fait que la personne avec qui vous êtes né ensemble, grandi ensemble, dont vous avez donné vos enfants l’un à l’autre en mariage, et soudain, l’un a envie d’en finir avec l’autre. Vous ne voyez pas que nous étions en danger ? Est-ce qu’on voulait que le Rwanda ou le Liberia se reproduisent ici pour qu’on se rende compte du danger auquel on était exposés. En tant que parti patriote, nous avons réalisé cela et on s’est dit qu’il faut qu’on travaille pour baisser la tension. Voilà la première raison.

La deuxième raison est que voilà combien de nos responsables sont en prison aujourd’hui ? Ousmane Gaoual et Cie, sans oublier ceux qui sont là-bas et qui ne sont connus que par leur papa et leur maman. Ils sont par centaine là-bas. Le vœu du BL, c’est de les voir libres. C’est le président de la République lui-même qui m’appelle pour me dire : je t’invite à l’investiture. Croyez-vous que je peux taper à toutes les portes pour le dialogue et que je refuse ce premier appel qu’on  m’a lancé ? Je crois qu’il y a beaucoup qui n’ont pas compris ce que ma participation a apporté à la Guinée en termes de baisse de tensions dans le pays », se félicite Dr Faya Millimouno.

Malick Diakité pour Guineematin.com 

Tel : 626-66-29-27 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin