Comme annoncé précédemment, les fidèles musulmans de Guinée ont célébré ce mardi, 20 juillet 2021, l’Aïd El Kébir. A Kindia, cette célébration a eu lieu dans sous le signe de la fraternité et de la paix. L’érudit de la ville, Elhadj Abdoul Wakil Allamali Keïta a mis cette occasion à profit pour demander au président Alpha Condé d’accorder son pardon et de libérer tous les détenus politiques qui croupissent dans les différentes prisons de Guinée. Ce notable a aussi prévenu les guinéens sur les dangers de l’ethnocentrisme, rapporte un des correspondants de Guineematin.com à Kindia.

Devant les fidèles réunis à la place des martyrs de Kindia, l’érudit Elhadj Abdoul Wakil Allamali Keïta a tout d’abord rendu grâce à Dieu pour avoir accordé aux musulmans de Guinée de célébrer cette grande fête de Tabaski dans la paix. Le notable a ensuite salué la récente libération de quatre opposants et hauts cadres de l’UFDG qui étaient incarcérés à la maison centrale de Conakry. Puis, il a invité le président Alpha Condé le reste des prisonniers politiques et d’opinions qui sont encore dans les prisons du pays.

Elhadj Abdoul Wakil Allamali Keita, érudit de Kindia

« Je loue le tout puissant Allah qui nous à encore donné sa grâce de vie pour commémorer cette grande fête musulmane. Mes vœux de bonne santé et de prospérité à tous les fidèles musulmans de Kindia et de  Guinée… Aujourd’hui, mon premier message s’adresse au chef de l’État, professeur Alpha Condé. Tous les guinéens saluent la semi-libération des détenus politiques. Je salue également cet acte posé par notre président. Car, il est le pouvoir central aujourd’hui dans notre pays. Alors, avec tous ces pouvoirs, je le prie encore de libérer le reste des détenus, qu’il pardonne à ses détenus dans l’intérêt de la guinée », a demandé Elhadj Abdoul Wakil Allamali Keïta.

Par ailleurs, l’érudit de Kindia a appelé les guinéens à bannir l’ethnocentrisme pour consolider la paix et la cohésion sociale dans le pays.

« C’est vrai qu’il y a coronavirus chez nous. Et, c’est vrai que coronavirus et beaucoup d’autres maladies tuent dans le monde. Mais, il y a  une autre qui tue de plus, c’est l’ethnocentrisme. Elle (l’ethnocentrisme) est une maladie qui tue plus que le coronavirus. Donc, si nous voulons que la paix règne sur nos territoires, bannissons cet acte qui nous divise, cet acte qui est l’ennemi de la cohésion et la paix dans le monde », a conseillé Elhadj Abdoul Wakil Allamali Keïta.

À noter que c’est le grand imam de Kindia, Elhadj Mamoudou Camara, qui a officié la prière à la place des martyrs.

De Kindia, Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tel : 628516951

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin