Amadou Diallo, secrétaire général de la CNTG

Camarades travailleuses et travailleurs de Guinée !

À l’instar des années passées, les travailleuses et travailleurs de plusieurs pays du Monde, dont la Guinée, célèbrent le 1er Mai, la Fête Internationale du Travail.

Cette journée est une occasion unique pour le Monde du Travail de se retrouver pour célébrer dans la joie et l’allégresse. Cette date historique qui illustre il y a 135 ans le combat des ouvriers épris pour une justice sociale, qui réclamait une meilleure condition de vie et de travail. Ce mouvement de protestation avait enregistré beaucoup de victimes au niveau de la Classe Ouvrière. Depuis ces événements dramatiques, plusieurs travailleurs et travailleuses à travers le monde se sont engagés dans le combat pour une justice sociale.

Le 1er Mai est aussi, une journée particulière au cours de laquelle, les travailleuses et travailleurs ont l’unique opportunité de soumettre aux Employeurs, leurs avis et propositions sur l’état des relations de travail dont l’amélioration constante est la raison fondamentale de la lutte de la classe ouvrière.

Toutefois, comme on le sait, l’Humanité toute entière connaît de nos jours une situation particulière, caractérisée par une crise sanitaire sous la forme de pandémie de type COvID-19. Cette crise survenue en fin d’année 2019 en Chine, a gagné le monde entier aujourd’hui, constituant ainsi un des plus grands défis auxquels nous sommes confrontés et ce pour plusieurs raisons :

Amadou Diallo, secrétaire général de la CNTG

– d’abord par le nombre de personnes affectées dont plusieurs centaines de milliers de mort- et qui va toujours croissant dans certains pays malgré toutes les mesures prises pour stopper la pandémie;

– ensuite, le COVID-19 a remis en cause des systèmes de soins et de protection sociale, notamment dans les pays jusque-là réputés les plus avancés en la matière;

– de même, par ses effets dévastateurs au plan de la production dans tous les pays, le COVID-19 a désarticulé les Économies portant un coup sérieux à la croissance mondiale.

– enfin, et pour dire simple, le COVID-19 a remis en cause « l’ordre mondial » car, désormais rien ne sera plus comme avant et des incertitudes sont à craindre pour tous les continents.

L’Inter-Centrale CNTG-USTG salue l’effort fourni par le Gouvernement guinéen pour avoir assister la population guinéenne dans la prise en charge des frais d’électricité d’eau et le transport public.

Camarades Travailleuses et Travailleurs de Guinée,

En raison de cette grave et inquiétante situation qui a entraîné une crise économique sans précédent, le Monde du Travail guinéen est confronté à de nouveaux défis qui obligent particulièrement. le Mouvement syndical à s’adapter pour être en capacité de porter haut et fort le message des travailleurs/ses; lesquels sont en droit de s’interroger sur les risques que pourrait entraîner le mal sur leurs conditions de vie et de travail en l’absence de toute riposte efficace et concertée.

Le thème de cette année porte sur : « Création d’Emploi et nouveau Contrat Social »

En effet, depuis la notification des premiers cas, les conséquences liées à la crise sanitaire connaissent une évolution inquiétante. Les chiffres fournis par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), indiquent clairement que la pandémie s’est installée profondément dans notre pays et elle n’épargne personne.

L’Inter-Centrale CNTG-USTG saisit cette occasion pour présenter ses sincères condoléances à toutes les familles guinéennes qui ont perdu un membre des suites du COVID-19.

Camarades Travailleurs/ses de Guinée,

La journée du 1 Mai 2021 est aussi pour nous, une Journée de souvenir et de recueillement:

– Journée de recueillement en souvenir de tous les Camarades (connus ou anonymes) que nous avons perdus et dont la mémoire reste toujours vivace dans nos cœurs. Nous prions constamment Allah Le Tout Miséricordieux pour le repos éternel de leurs Âmes. Amine !

– Journée de soutien aussi à l’endroit de tous ceux et celles qui sont sur les différents chantiers pour apporter leur contribution à l’édification d’une Guinée prospère, faite de justice sociale et d’équité, malgré un contexte économique et sanitaire très difficile.

Parmi ces soldats de L’Économie nationale, nous rendons ici un hommage appuyé et mérité à tous les personnels de santé qui, comme lors de la crise de la Maladie à Virus Ebola en Guinée, ne ménagent rien pour sauver des vies souvent dans des conditions de travail risquées. Cette abnégation et ce don de soi, forcent notre respect et appellent une reconnaissance de toute la Nation.

Mesdames et messieurs les Employeurs,

L’Inter-Centrale CNTG-USTG salue les mesures institutionnelles et sanitaires déjà prises par le Gouvernement pour protéger les populations de notre pays.

Elle félicite et encourage également, ceux des employeurs qui ont bien voulu développer des initiatives en vue de protéger leurs employés, notamment par la mise en place de moyens de protection individuelle et collective sur les lieux de travail, mais également par le maintien des emplois et le gel de toute autre mesure de compression du personnel en ces moments difficiles engendrés par le COVID-19.

Toutefois, l’Inter-Centrale CNTG-USTG estime qu’il reste beaucoup à faire au regard de la montée en puissance quotidienne des cas de contamination. C’est pourquoi, elle invite le Gouvernement à prendre en compte et d’activer les structures de concertation sociale fondées sur le tripartisme (Gouvernement-Employeurs travailleurs) pour développer des stratégies adaptées aux réalités et conditions socio-économiques de notre pays. L’expérience réussie de la lutte contre la Maladie à Virus Ebola, constitue à bien des égards, un exemple en la matière. S’agissant particulièrement du Dialogue Social, l’inter-Centrale demande au Premier Ministre, Chef du Gouvernement de rendre opérationnel, le Conseil National du Dialogue Social (CNDS) dont le Décret de création date d’Août 2016 mais est toujours en veilleuse.

Dans le même ordre, l’inter central encourage le Gouvernement à rendre inclusives et durables, toutes les mesures de protection sociale destinées aux populations vulnérables, notamment celles à bas revenu des secteurs publics et parapublics, les retraités et les acteurs de L’économie informelle, de loin les plus nombreux.

Pour l’ensemble du pays et dans le cadre d’une justice sociale équitable, inclusive, l’Inter-Centrale CNTG-USTG demande au Gouvernement, d’assurer un meilleur partage des richesses nationales générées par l’exploitation des ressources du sol et du sous-sol guinéens.

Elle invite vivement le Gouvernement de la République :

– à faire du dialogue social inclusif le moyen de prévention et de gestion par excellence des conflits sociaux;

– à accorder de meilleurs revenus aux travailleurs, créateurs de la richesse nationale ;

– à doter notre pays d’un système de protection sociale inclusive;

– à concevoir et mettre en œuvre de meilleures politiques et programmes de formation ouvrant sur une employabilité effective des jeunes diplômés pour résorber le chômage massif des diplômés et réduire la pauvreté ;

– à prendre des mesures exemplaires contre la violence faite aux femmes et filles;

– à construire et équiper des Écoles modernes pour une formation de qualité en faveur des enfants et jeunes de Guinée ;

– à concevoir des politiques et programmes de santé modernes pour tous ;

– à assurer une sécurité effective des citoyens et de leurs biens ;

– à accorder la même égalité de chance à tous les guinéens pour l’accès aux emplois publics comme privés ;

– à privilégier en toute circonstance l’unité nationale et la paix dans notre pays.

Camarades travailleuses et travailleurs de tous les secteurs d’activité de la

Nation !

L’Inter-Centrale CNTG-USTG ne saurait terminer cette adresse sans souhaiter à tous les travailleurs/ses de Guinée, une meilleure santé et pleins succès dans leur activité professionnelle.

Aux malades et à ceux et celles qui ont été victimes d’injustice, de privation de leurs Droits fondamentaux ou de leurs biens, l’inter central exprime sa profonde compassion et sa solidarité agissante.

Aux travailleurs d’Afrique et du Monde, elle adresse les vives salutations des travailleurs/ses de Guinée.

Chers Camarades de lutte !

Dans un Monde en pleine mutation caractérisé particulièrement par la montée des inégalités, la remise en cause de plusieurs Droits acquis par des Employeurs peu soucieux du bien-être des travailleurs/ses, en effet comme nous le savons tous, la vie est devenue plus chère aujourd’hui qu’hier et ce faisant, le désespoir s’installe durablement surtout pour la frange de la population la plus pauvre. Il est de notre devoir de renforcer la Solidarité et l’Unité syndicales comme alternative face à tous les dangers qui guettent notre pays.

Il en est ainsi aussi de toutes les questions d’intérêt national qui ont entraîné ces derniers temps, notre pays sur un chemin périlleux et mis en cause ses fondements, du simple fait d’un déficit de dialogue entre les partenaires sociaux.

Face au danger que constitue le COVID-19 pour le devenir de notre cher pays, l’Inter-Centrale CNTG-USTG invite tous les travailleurs/ses à se mobiliser pour vaincre à court terme la pandémie. Pour ce faire aucune prudence n’est de trop car, il y va de la santé de chacun et de tous les guinéens.

L’Inter-Centrale CNTG-USTG s’inscrit dans cette dynamique et renouvelle son attachement indéfectible aux idéaux de Liberté, de Paix, de Justice Sociale et de Solidarité qui sont l’âme et les fondements du 1er Mai.

Vive la Fête internationale du Travail !

Vive les travailleurs/ses de Guinée !

Vive l’Unité et la Solidarité syndicales !

Vive L’inter-Centrale CNTG-USTG !

Vive la Guinée, unie et prospère !

Je vous remercie !

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin