Pépé Francis HABA, président du parti Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD)

Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, le président Alpha Condé vient de procéder à la nomination partielle des membres du tout premier gouvernement de son troisième mandat. Et, la publication de son décret ne laisse pas indifférent les acteurs politiques guinéens. Joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com Pépé Francis Haba, le président du parti Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD), estime qu’Alpha Condé n’ira nulle part en continuant à faire du neuf avec de l’ancien.

Alpha Condé a commencé à nommer les ministres du premier gouvernement de son troisième mandat à la tête de la Guinée. Sur les 16 ministres nommés, il n’y en a qu’une personne qui fait son entrée : Madame Kadiatou Emilie Diaby, la nouvelle ministre des Travaux publics, jusque-là fonctionnaire à la Banque africaine de développement (BAD). Ibrahima Kalil Kaba, qui devient chef de la diplomatie guinéenne était déjà ministre Directeur de Cabinet à la présidence de la République et les 14 autres dans le précédent gouvernement.

Pour le président de l’UGDD, les guinéens ne doivent pas s’attendre à un grand changement. « Alpha Condé va reconduire la plupart des ministres qui l’ont à usurper la victoire de Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG ».

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, la réaction de Francis Haba :

A l’image de la structure gouvernementale- qui est pléthorique par rapport à la population guinéenne et qui pourrait d’ailleurs connaître des conflits de compétences- j pense que Alpha Condé est dans la même lancée de reconduire la même équipe qui l’a aidé à usurper la victoire d’Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo. Parce que quelque part, on va dire qu’il est dos au mur. Lorsque des ministres, des directeurs nationaux, des commis de l’Etat t’ont aidé à te maintenir au pouvoir, je pense que tu n’as pas d’autres solutions que de les confirmer.

En tout cas, dans l’écrasante majorité des cas, les mêmes ministres vont revenir. Ce qui naturellement va laisser un goût amer à ceux qui croyaient que le slogan gouverner autrement pourrait permettre à la population guinéenne de connaître le bonheur. Je pense que ça va être la même pratique, malheureusement, le même système de corruption, le même système d’enrichissement illicite, d’autant plus que le poisson pourrit par la tête.

Tant que lui-même est pouvoir, il ne va pas lutter contre la corruption, la gabegie financière. Puisque tout ce qu’il veut, c’est de se maintenir au pouvoir, d’entretenir son armée de répression, de continuer à terroriser l’opposition politique, je ne vois pas comment le slogan gouverner autrement aura un sens dans notre pays.

Entretien réalisé par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 0 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin