Face à la recrudescence de l’incivisme des citoyens, le conseil communal a décidé de prendre ses responsabilités. C’est pour atteindre cet objectif que le conseil a rencontré ce mercredi, 21 juin 2017, tous les présidents des conseils de quartiers dans la salle des actes de la mairie, rapporte la correspondante de Guineematin.com sur place.

L’occupation anarchique des artères publiques, la divagation des animaux domestiques, la non couverture des fosses sceptiques et l’utilisation des moustiquaires pour la protection des cultures maraîchères sont entre autres constats alarmants faits par les autorités communales. Ce qui les a amenés à prendre des mesures draconiennes contre les auteurs de ces actes.

Dans son intervention, le président de la délégation spéciale n’a pas été tendre avec les responsables des quartiers qu’il accuse de ne jamais transmettre les messages de décisions prises par la mairie, à leurs populations respectives.

Selon Amara Traoré, ce n’est pas la première fois qu’une telle rencontre se tienne : « ce n’est pas la première fois que l’on parle de la fermeture des fosses sceptiques, mais ça n’a jamais été respecté. La semaine dernière un enfant a perdu la vie dans une fosse située au quartier Aviation, c’est la dix septième personnes qui meurt dans une fosse à Fria. L’occupation anarchique de la devanture de la Bicigui et le maintien des animaux domestiques, je ne sais combien de fois on l’a dit, ce qui est nouveau dans nos débats, c’est le cas des moustiquaires que des partenaires nous ont offerts pour nous protéger des moustiques que les gens utilisent pour faire des haies autour des jardins potagers. C’est grave ! Les partenaires sont découragés d’aider Fria dans ce sens. Il faut que ces mauvais comportements cessent dans notre commune », a notamment dit Amara Traoré, président de la délégation spéciale.

Parlant des dispositions prises, Amara Traoré persiste et signe : « Vous les chefs de quartiers, je vous demande d’informer vos citoyens qu’à partir de la semaine prochaine, quiconque garera son véhicule devant la Bicigui, la retrouvera à la fourrière, s’il n’est pas content, on le mettra lui même à la fourrière. Quant aux fosses sceptiques, fermez-les ou protégez-les par des haies ; sinon, nous allons passer à la vitesse supérieure. Les moustiquaires, je ne veux plus voir une haie entourée de moustiquaires dans la ville de Fria. Dites-leur de tout enlever à partir d’aujourd’hui parce que les moustiquaires ne sont mas là pour ça », a-t-il insisté.

A tour de rôle, les présidents des conseils de quartier présents ont apprécié les décisions et ont promis de les faire respecter à la lettre. Certains d’entre eux n’ont pas manqué de dénoncer la négligence des autorités quant à l’application de la loi.

A rappeler que ces décisions sont bien accueillies par les citoyens de Fria qui reconnaissent que l’indiscipline bat son plein dans la ville.

De Fria, Djénabou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 628 28 67 44/ 657 10 69 15

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin