Elhadj KaltambaElhadj Mamadou Saliou Kaltamba, l’un des 29 Conseillers élus à la Commune rurale de Koumbia (dans la préfecture de Gaoual) et membre du Bureau exécutif national de l’UFR, a expliqué à un reporter de Guineematin.com ses ambitions pour sa commune. 

Ce représentant du parti de Sidya Touré (le Haut représentant du Chef de l’Etat) avait réussi à décrocher dix postes de conseillers au scrutin du 4 février dernier. Et, l’accord électoral entre l’UFR et le RPG arc-en-ciel lui fait espérer avoir le contrôle de la commune de Koumbia avec le soutien de l’UPR.

Seulement, ce conseiller de l’UFR a déploré le temps perdu depuis le 4 février pour aboutir au dernier accord politique signé entre la mouvance présidentielle, l’opposition et le Gouvernement, le 08 août dernier au QG de l’UFDG.

« Si on savait qu’on allait terminer par ça, dès la rencontre du Chef de l’Etat avec les différents acteurs, il fallait mettre cet accord en place. C’est ce compromis politique qu’on cherchait. Mais, il a fallu qu’on dise oui, demain c’est la manifestation pour qu’on nous sorte cela et à quelle heure ? Ce document avec l’UFDG est signé non pas en présence des membres du comité de suivi encore moins devant les autres acteurs impliqués dans le processus. C’est ce que nous, on avait déploré. Sinon, c’est une solution qui nous permet de sortir de la crise, il faut le reconnaître », a déploré Elhadj Mamadou Saliou Kaltamba.

Elhadj KaltambaPar ailleurs, cet élu de l’UFR à Koumbia n’a pas aimé la signature de cet accord au QG de l’UFDG…« C’est tout le gouvernement qui s’est déplacé au siège d’un parti politique ; alors que le président du Comité de suivi aurait pu le faire au département de l’Administration du territoire, en recevant les parties prenantes. Nous, à l’UFR, nous mettons toujours l’intérêt du pays en avant. Nous pensons partager cette position avec les principaux acteurs impliqués dans le processus. Nous pensons qu’il est bien possible que les formations politiques s’entendent et s’accordent sur l’essentiel pour contribuer à la décrispation du climat politique du pays ».

Pour la conquête de la mairie de Koumbia, Elhadj Mamadou Saliou Kaltamba se dit prêt et explique déjà que tout est priorité chez lui, une fois à la tête de cette municipalité de la préfecture de Gaoual. « Ce que je peux vous dire, je suis engagé à relever le défi pour le développement de cette localité, c’est pourquoi nous nous sommes portés candidats à ces consultations de proximité », a-t-il dit.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin