Cinquante journalistes venus des médias publics et privés de Conakry et des préfectures de la Basse Guinée prennent part à un atelier de formation qui s’est ouvert ce vendredi, 24 janvier 2019, à Kindia. Ils renforcent leurs capacités sur la gouvernance minière en Guinée, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

Cette rencontre de donner et de recevoir est organisée par la structure Wassolon Agency Communication en collaboration avec le ministère des Mines et de la Géologie. Pendant trois jours, les 50 hommes et femmes de médias qui participent aux travaux, seront outillés sur la gouvernance du secteur minier en République de Guinée. Ce qui leur permettra de mieux traiter les questions minières et géologiques.

« Nous avons estimé qu’il était important, à cause de tout le potentiel qui est celui de notre pays, dans le domaine des mines, mais aussi à cause de toutes les idées reçues sur ce secteur de toutes les convoitises, par conséquent objet de tous les commentaires, pour la plupart non avisés, qu’il était donc important, à la suite d’une précédente formation sur les questions de fiscalité, d’apprendre de ce domaine et sur ce domaine.

D’où ce programme de formation qui va être enseigné par d’éminents experts, qui viendront nous parler de sujets aussi variés que le cadastre minier, le code minier, la fiscalité minière, les études d’impact social et environnemental, le contenu local, mais aussi les grands projets miniers et les réformes engagées pour assainir le secteur et le booster », a indiqué Aboubacar Diallo, journaliste et directeur général de la structure Wassolon Agency Communication, à la cérémonie d’ouverture des travaux.

Aboubacar Diallo en a profité pour s’adresser à ses confrères, qui prennent part à cet atelier, en leur rappelant l’importance d’une telle session pour eux. « Je voudrais également, au nom de Wassolon Agency Communication, dire merci à vous chers confrères et consœurs, qui prenez part à cette formation, qui se tient ici à Kindia, loin du vacarme ambiant et du capharnaüm étranglant de la circulation de Conakry pour ceux d’entre vous qui vivez et travaillez dans la capitale guinéenne.

Oui, vous êtes venus de Conakry, mais aussi de loin, je veux dire, de Boké, de Fria, de Gaoual, de Télimélé, de Kamsar, de Boffa, en plus, de Kindia, laissant derrière vous vos familles et vos occupations, prenant de votre temps, pour le consacrer à ce programme de formation, fait pour vous et destiné exclusivement à vous. Vous l’avez fait, vous avez bien fait, vous avez bien agi. Car comme l’avait déjà écrit l’artiste, écrivain et philosophe, Friedrich Nietzche, je le cite : « rien ne prédispose plus au conformisme que le manque de formation ».

Je ne vous apprends rien, en vous rappelant que lorsqu’un esprit humain, fut-il savant, n’est pas constamment nourri, abreuvé de savoir, de connaissances nouvelles, il ne peut prétendre aux métiers d’enseigner et d’informer (…) D’ores et déjà, je puis vous assurer qu’un enseignement de qualité, au contenu divers et varié, vous attend, le long de ces trois jours de formation. Nos osons espérer qu’à la fin, vous repartirez chez vous, avec le sentiment d’avoir bien fait de venir à Kindia, d’avoir bien fait d’accorder de votre attention et de votre temps à ce programme de formation… »

A noter que de nombreux thèmes seront abordés au cours de cet atelier. Pour cette première journée, les travaux ont porté sur la situation du secteur minier, la présentation du ministère des Mines et de la Géologie, la nouvelle politique minière et le plan de développement du secteur minier, le code minier et le cadastre minier.

De Kindia, Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel : 628124362

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin