Le budget de l’Etat pour l’exercice 2021 risque d’être géré par ordonnance. C’est le président de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara, qui l’a annoncé cette semaine. Et, cette annonce ne laisse pas indifférent le vice-président de l’UFR, Bakary Goyo Zoumanigui. L’opposant dénonce une situation grave qui témoigne, selon lui, de l’incompétence du pouvoir en place. Il l’a dit au cours de l’assemblée générale hebdomadaire du parti dirigé par Sidya Touré, ce samedi 12 décembre 2020, à Conakry.

Honorable Goyo Zoumanigui, vice président de UFR

« Nous avons dit que ces gens-là (le régime RPG) ne peuvent pas gérer ce pays comme il le faut. Le Chef de l’Etat s’est même fâché contre ses ministres parce que le déficit budgétaire est devenu très énorme. Et puis, il faut savoir que le prochain budget risque d’être géré par ordonnance. C’est-à-dire il risque de ne pas être voté par les députés. Normalement, chaque ministre doit passer à l’Assemblée nationale pour défendre son budget. Mais cette fois-ci, aucun ministre ne vient. On a demandé aux secrétaires généraux de venir défendre les budgets.

Ce n’est pas la norme. La norme démocratique et républicaine veut que chaque ministre lui-même vienne défendre son budget. Parce que c’est lui qui est nommé pour venir gérer un département. Donc, c’est l’une des preuves que le nouveau gouvernement qui sera mis en place aura une charge très lourde. Si le budget national doit être géré par ordonnance, cela veut dire que nous ne sommes plus dans une république qui se respecte. C’est comme si on était en transition », a dit ce vice-président de l’Union des Forces Républicaines.

Par ailleurs, l’opposant s’est prononcé sur la décision du gouvernement d’interdire les manifestations appelées par les opposants au troisième mandat du président Alpha Condé le jour de son investiture. Il a demandé aux militants de l’UFR d’écouter leur leader Sidya Touré. « Vous avez déjà entendu que le gouvernement interdit toute manifestation dans le pays. Mais cela ne nous concerne pas. Nous suivons les ordres de notre leader. Ce qu’il va nous dire, c’est ce que nous allons faire. D’ici-là, restons vigilants », a lancé l’honorable Bakary Goyo Zoumanigui.

A rappeler que l’UFR est membre du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Cette coalition de partis d’opposition et d’organisations de la société civile appelle les Guinéens à manifester le 15 décembre 2020, jour de l’investiture du président Alpha Condé, pour protester contre son troisième mandat.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel : 622919225

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin