Le ministre de la Justice poursuit ses démarches visant à trouver une solution à la crise qui paralyse l’appareil judiciaire guinéen. Hier, mardi 20 avril 2021, Me Mory Doumbouya a rencontré les avocats pour discuter avec eux autour des dispositions à prendre pour résoudre durablement le problème lié à l’exécution des décisions de justice, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Depuis le lundi, 19 avril 2021, le travail est à l’arrêt dans les cours et tribunaux de Guinée. Cette situation est la conséquence de la grève générale et illimitée déclenchée la semaine dernière par les huissiers de justice, qui protestent contre les obstacles qui les empêchent de faire leur travail. Les avocats ont décidé d’accompagner cette démarche des huissiers, en suspendant eux aussi leurs activités pour exiger que les autorités facilitent l’exécution des décisions de justice.

Face à cette situation, le ministre de la Justice s’active pour chercher à trouver le « compromis nécessaire » permettant de mettre fin à ce problème, qui est récurrent dans notre pays. Après avoir effectué une visite surprise au siège du barreau de Guinée lundi, Me Mory Doumbouya est reparti sur les lieux ce mardi 20 avril pour rencontrer les avocats. Il a échangé avec eux autour des pistes de solutions pouvant permettre de résoudre de façon durable cette crise qui paralyse l’appareil judiciaire guinéen.

Maitre Mory Doumbouya, ministre de la justice garde des sceaux

« La situation est sur le point d’évoluer. Hier, j’étais venu faire les préliminaires avec les membres du conseil de l’ordre, notamment le secrétaire général du conseil de l’ordre des avocats. Et j’avais demandé que je revienne aujourd’hui pour porter mon message. Ce qu’a bien voulu accepter M. le secrétaire général, qui a convoqué une réunion extraordinaire de l’ordre. Je sors donc des débats qui m’ont permis d’exprimer la vision du ministère de la Justice aux membres du conseil de l’ordre. Comme je le disais hier, nous sommes venus pour trouver le compromis nécessaire.

C’est vrai, les questions posées en lien avec l’exécution des décisions de justice sont des questions qui nécessitent d’être prises en compte pour parfaire le fonctionnement du service public de la justice. Mais, je viens de porter d’autres aspects non moins importants à l’attention des membres du conseil de l’ordre pour qu’ensemble, nous puissions approfondir les réflexions et trouver des solutions non pas définitives, mais des solutions durables », a indiqué le Garde des Sceaux, au sortir de la rencontre.

Maitre Jean Batiste Haba, secrétaire général du conseil de l’ordre des avocats et bâtonnier par intérim

De son côté, le Secrétaire général du conseil de l’ordre des avocats de Guinée et bâtonnier par intérim, est sorti satisfait de cette rencontre. Me Jean Baptiste Haba espère que les choses vont rapidement entrer en ordre. « Je dis et je le répète, au nom du barreau de Guinée, que les démarches telles qu’elles sont en train d’être menées, le traitement tel qu’il est en train de se faire par le Garde des Sceaux, est vraiment en train de prendre un bon départ.  Nous espérons que très prochainement, les choses puissent entrer en ordre et que les juridictions puissent reprendre à fonctionner normalement », a dit l’avocat.

Ce mercredi, 21 avril 2021, le ministre de la Justice va rencontrer la chambre nationale des huissiers de justice pour échanger avec eux sur cette situation.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com 

Tel : 622919225

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin