Guékédou, préfectureLa préfecture de Guéckédougou, dans la Région Administrative (RA) de N’Zérékoré, en Guinée Forestière reste encore enclavée en matière de signal de la Radio et de la Télévision Guinéenne, a appris Guineematin.com de sources locales.

Les émissions de la radio et de la télévision nationale ne sont pas reçues normalement dans la préfecture de Guéckedou où les habitants utilisent divers canaux de communication pour s’informer.

« C’est par le canal de la radio rurale locale qui synchronise parfois que nous recevons le signal de la radio et de la télévision. Et lorsque la radio rurale ne fonctionne pas, nous ne recevons pas des informations de la radio nationale. Pour suivre la télévision nationale, nous fréquentons les vidéos clubs qui ont des antennes paraboliques à défaut d’avoir un voisin équipé », explique Elie Bala Millimono, un enseignant en service à la Direction Préfectorale de l’Education de Guéckédou.

Dans le même ordre d’idée, Aly Badra Keïta, un diplômé de l’université guinéenne travaillant dans l’informel révèle une méthode quelque peu spéciale utilisée par les citoyens de la ville de Guéckédou pour s’informer.

« Pour les informations, si ce n’est pas pour la télévision, il faut que ça soit en communication par téléphone », déclare-t-il.

Il y a une autre source d’informations pour les citoyens de Guéckédou : « à Guéckédou, il n’y a ni télévision, ni radio nationale. C’est seulement sur l’internet qu’on s’informe. Avant, la radio rurale prenait. Mais, actuellement, ça aussi ça ne prend pas. On se connecte à travers le téléphone », ajoute Alpha Mory Condé, un autre diplômé de l’Université guinéenne.

En attendant une réaction favorable des autorités de la communication, « à Guéckédou, on s’informe comme on peut », constate David Yombouno, envoyé spécial de la radio nationale.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin