Elhadj Mamadou Sylla, président de l’UDG

La Convergence pour la Renaissance de la Démocratie en Guinée (COREDE), une nouvelle alliance politique créée autour du chef de file de l’opposition, Mamadou Sylla, a officiellement vu le jour ce mercredi, 9 juin 2021, à Conakry. 17 partis politiques ont signé la charte de cette nouvelle coalition, qui entend fonder un nouvel ordre politique en Guinée, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

« Construire une majorité politique suffisamment représentative des sensibilités qui structurent la société guinéenne pour atteindre nos objectifs politiques est nécessaire. Ceci est valable aussi bien pour gagner les élections que pour faire aboutir des revendications en usant de pressions appropriées. La Guinée, caractérisée par l’existence de plusieurs diversités régionales, ethniques, culturelles et sociales, a besoin de chercher l’intégration des points de vue du plus grand nombre pour forger un consensus fort et stable dans la durée », souligne cette charte, lue par le président du PLP, Laye Souleymane Diallo.

La COREDE estime qu’il est dans l’intérêt de tous de rassembler et de fédérer les partis politiques qui convergent dans la même démarche de faire prospérer une opposition crédible, constructive et responsable. « Pour ce faire, nous devons recréer la confiance en surpassant les divergences et animosités personnelles et en maîtrisant le choc des ambitions individuelles pour y parvenir. En effet, l’issue de notre combat dépend avant tout, de notre capacité à faire émerger un pôle politique structuré, innovant et efficace. Notre ultime objectif à cet égard, est de mobiliser les citoyens épris de changement autour d’un projet global alternatif qui a pour finalité de fonder un nouvel ordre politique dont la Guinée a besoin », mentionne le document.

Selon Laye Souleymane Diallo, cette nouvelle alliance politique entend « engager la Guinée dans des réformes institutionnelles visant une relégitimation des institutions de la République pour leur conférer une crédibilité et une solidité,  rénover le système électoral aussi bien les organes de gestion du processus que la constitution d’un fichier électoral exhaustif et sincère de la totalité du corps électoral de l’intérieur comme de l’extérieur du pays, rendre l’administration publique et territoriale neutre et républicaine pour une meilleure organisation des élections transparentes et équitables, promouvoir les fondements de l’État de droit et de la justice ».

Les partis signataires de cette charte sont : l’UDG de Mamadou Sylla, la GéCi de Fodé Mohamed Soumah, l’UFD de Baadiko Bah, l’UDRG de Bah Oury, le PACT de Dr Makalé Traoré, le FAN de Hadja Makalé Camara, le BL de Dr Faya Millimouno, le MPDG de Siaka Barry, l’UDIR de Bouya Konaté, GDE d’Aboubacar Soumah, l’ARN de Me Pépé Koulémou, le PLP de Laye Souleymane Diallo, le PNP de Mamadou Saliou Diallo, PDTG de Dr Taliby Dos Camara, NG deMohamed Cissé, ADPG de Boubacar Bah, et PRD de Thierno Mamadou Bah.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin