Alhassane Bah

Les habitants de la zone Bambéto-Hamdallaye, en banlieue de Conakry, ont vécu une nouvelle journée de terreur hier, mardi 21 juillet 2020, lendemain de la manifestation appelée par le FNDC pour exiger le départ du président Alpha Condé. Selon les témoignages, des agents des forces de l’ordre se sont introduits dans les quartiers pour tirer à balles réelles sur plusieurs jeunes. Parmi les blessés, figure Alhassane Bah, un jeune homme de 15 ans, qui habite à Hamdallaye Prince.

Joint au téléphone par un journaliste de Guineematin.com, son père a déclaré que des gendarmes ont trouvé le jeune devant son domicile et ont ouvert le feu sur lui. « Mon fils était assis devant notre cour, c’est là que des gendarmes l’ont trouvé. Ils ont tiré sur lui et la balle s’est logée dans son bras. Après, les agents se sont arrêtés là-bas pour empêcher les gens de l’emmener à l’hôpital.

C’est lorsque les femmes du quartier sont sorties en grand nombre pour crier que les gendarmes ont pris la fuite. Après, on a pris le jeune blessé pour l’envoyer à l’hôpital sino-guinéen de Kipé. Les médecins lui ont fait les premiers soins, ils ont dit d’attendre demain pour faire l’opération afin d’extraire la balle », a expliqué ce père de famille, partagé entre tristesse et consternation.

Élève en classe de 7ème année, Alhassane Bah est originaire du district de Ley Nièlè, relevant de la sous-préfecture de Bourouwal Tappè, dans la préfecture de Pita.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin