RéunionLa préfecture de Kindia a organisé son conseil d’administration pour faire le bilan des activités réalisées en 2015 et faire des projections de cette année 2016. L’évènement s’est déroulé du jeudi 05 au vendredi 06 mai, en présence de Mohamed Dine Camara préfet de Kindia, des responsables des différents services administratifs et les organisations non gouvernementales impliquées dans  le développement de la ville de Kindia, a constaté Guineematin.com à travers un de ses correspondants locaux.

Dans son discours de circonstance, le préfet de Kindia, Mohamed Dine Camara, a rappelé les grands axes de cette rencontre de deux jours et les différentes  activités réalisées en 2015. « Chaque année, nous devons nous retrouver pour tirer les leçons de l’année écoulée et faire des projections de l’année en cours. C’est ce qui nous amène à faire cette  activité. Nous sommes des relais du gouvernement central, donc on ne pourra se donner des résultats sans organiser le CA. C’est au cours  de cette rencontre que  nous pourrons arrêter ce que nous voulons faire l’année en cours. Pour ce qui a été réalisé, nous sommes sur les résultats de l’année dernière, notamment l’entretien de certains bâtiments, l’adduction  d’eau et le relèvement de la clôture de la préfecture », a expliqué le premier responsable de la préfecture de Kindia.

préfetAu cours de cette rencontre, les représentants des dix communes ont présenté, à tour de rôle, les différentes activités réalisées dans leurs collectivités.

Dans son exposé, le chef de la section budget de la préfecture de Kindia, Nana Danfanga, a présenté  le budget de l’année qui s’évalue à plus de deux milliards de nos francs. « Le budget 2016 s’équilibre en recettes et en dépenses à  la somme de deux milliards soixante millions huit cents quatre vingt sept mille huit cents vingt six francs guinéens (2  060 887 826 GNF). Concernant l’exercice 2015, le budget s’équilibrait en recettes et en dépenses à la somme de deux milliards quatre cents cinquante deux millions deux cents deux francs(2  452 000 202 GNF), soit un taux de réalisation de 53,44 pour cent », a énoncé monsieur Danfanga.

 Les grandes priorités de cette année sont les secteurs de la santé et de l’éducation, ont-il expliqué.

De  Kindia Sékou Komoya Kaba pour Guineematin.com

Tél. : 656238181

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin