Des jeunes venus dans un véhicule barrent la route au cortège de Cellou Dalein dans le village de Moribaya, situé dans la sous-préfecture de Tokounou (préfecture de Kankan), ce dimanche 11 octobre 2020

Candidat à un troisième mandat (contre lequel le FNDC continue d’organiser des manifestations de protestation), le président Alpha Condé se montre de plus en plus préoccupé par une éventuelle perte de son électorat et subséquemment du fauteuil présidentiel. Alors qu’il était rassuré par ses ministres et hauts cadres déployés sur tout le territoire national que la Guinée profonde soutient sa réélection, le président sortant a été surpris de voir d’impressionnantes mobilisations des citoyens dans les différents meetings de son principal opposant à Faranah et dans les villes et villages de la Guinée forestière. Il a alors pris son avion et décidé de ne plus compter ses cadres et les visioconférences.

Mais, selon certains partisans de l’opposition, c’est toute sa stratégie que le champion du RPG va changer. A en croire un UFDGiste qui est dans le cortège, la crainte de perdre le fauteuil présidentiel pousse le président sortant à des extrêmes. C’est ce qui aurait expliqué la stratégie visant à empêcher les meetings de Cellou Dalein Diallo en Haute Guinée, le bastion qu’Alpha Condé craint de voir définitivement basculer dans le camp adverse…

Alors qu’il était à une centaine de kilomètres du centre-ville de Kankan où il devait tenir son meeting ce dimanche, 11 octobre 2020, le président et candidat de l’UFDG a été bloqué par un groupe de jeunes déployés à Tokounou par des véhicules. Le silence complice des agents de sécurité et de l’administration publique ont fait dire aux opposants que « l’ordre est venu d’en haut… ».

Après un moment de concertation avec ses lieutenants, le leader de l’opposition guinéenne a appris que ses partisans- qui s’étaient massés à l’entrée de la ville de Kankan pour l’accueillir- sont également pris à partie par des des jeunes déployés par le pouvoir et que les forces de sécurité ont refusé d’intervenir…

Evitant à tout prix les conséquences des affrontements dans le pays, l’opposant qui se croit aujourd’hui plus proche de la présidence que jamais a alors décidé de privilégier la paix et la concorde entre les Guinéens à sa campagne. Il a donc orienté son cortège sur la route de Mamou où Cellou Dalein Diallo et sa délégation passeront la nuit, avant de reprendre les meetings. Sans doute qu’au cours des prochains meetings, le candidat qui promet « d’unir et servir le peuple de Guinée » reviendra largement sur cette stratégie du pouvoir qui l’empêche de faire sa campagne en Haute Guinée.

A suivre !

De Kissidougou, Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin