Honorable Eva Cross, présidente commission mines et industrie

Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, l’Assemblée nationale a approuvé à une écrasante majorité la loi d’autorisation de ratification de la Convention d’exploitation des blocs 1 et 2 du Simandou par Winning Consortium SAU. La plénière de ce vendredi, 26 juin 2020, a mobilisé dans la salle des Congrès du Palais du peuple 101 députés sur les 114 inscrits.

Après cette approbation, Guineematin.com a donné la parole à la Présidente de la Commission mines et industrie, l’honorable Eva Cross. Etant une des principales personnalités qui a permis l’aboutissement heureux des travaux, la députée a exprimé sa joie et sa satisfaction de voir un tel projet prendre forme en Guinée.

« En tant qu’élue du peuple, j’exprime ici toute ma joie et ma satisfaction quant à l’aboutissement heureux des travaux qui ont permis l’adhésion massive des députés à ce projet de grande envergure. Je peux même dire que ce projet intégré est un méga projet. Il est actuellement unique en Afrique et peut être même dans le monde de par sa taille et par la qualité des infrastructures minières qu’il englobe. Ils vont construire non seulement la mine mais également le trans-guinéen, une ligne de chemin de fer moderne d’une longueur de 679 km qui va relier les quatre régions naturelles du pays ; et le port en eau profonde à Matakang », a souligné l’honorable Eva Cross.

D’après elle, c’est bien du fait de la lourdeur des infrastructures qui a fait que ce grand gisement de fer de classe mondiale est resté inexploité jusqu’ici.

« Ce qui ne sera plus le cas avec ces nouveaux partenaires. Ce Consortium va en plus créer de nombreux emplois. En période de construction de la mine et des infrastructures, plus de 30 mille emplois directs seront créés et accompagnés de 65 mille emplois indirects. Pendant l’exploitation, ce sont plus de 10 mille emplois que le projet entend employer et plus de 30 mille emplois directs. Du côté de l’Etat, ce sera un véritable ouf de soulagement, le trésor bénéficiera de 15,5 milliards de dollars sur les 25 ans de vie de la Convention et ce, sans compter l’apport direct du projet aux collectivités directement impactées. Cela va indéniablement contribuer au développement et à l’essor économique de notre pays », a déclaré la Présidente de la commission Mines et industrie.

Pour l’honorable Eva Cross, le doute n’est plus permis pour la réhabilitation de ce projet p, vu les engagements des promoteurs et les garanties offertes par l’Etat guinéen.

Elle a rappelé qu’en 2014 avec l’approbation du projet Simandou en faveur de Rio Tinto, des circonstances aggravantes se sont invitées et n’ont pas permis sa concrétisation sur le terrain. Marquant son optimisme, elle a déclaré que cette fois-ci ce projet Simandou aura bel et bien lieu.

Honorable Eva Cross, présidente commission mines et industrie

« Avec Rio Tinto, le pays a connu l’épidémie Ebola. En plus d’Ebola, il y a eu la chute du prix du minerai de fer sur le marché international. Avec ce Consortium, les engagements sont très forts et les garanties précises comme je vous l’ai dit plus haut. Donc, point n’est besoin de comparer les deux projets. Avec ce projet, le gouvernement à travers le ministère des mines a mis des verrous notamment en ce qui concerne le non-respect des délais amenant la Société à payer directement des pénalités et aussi, en cas de récidives répétées le Gouvernement s’autorise à retirer le permis. Ce qui est sûre avec. Ce qui est sûr avec l’engagement de nos partenaires, et le sérieux qui les accompagnes, on n’en arrivera pas là et le projet a toutes les chances d’être réalisé dans les délais indiqués ».

Avant d’autoriser la loi de ratification, les Députés ont formulé des recommandations au Consortium pour qualifier davantage le projet, a révélé la patronne de la Commission mines et industrie de l’Assemblée nationale.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin