Un citoyen, venu rendre visite à un de ses parents alité à l’hôpital régional de Labé, accuse deux médecins de l’avoir bastonné. Les faits se seraient produits aux environs de 11 heures ce mardi, 23 octobre 2018, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé dans la capitale du Fouta.

Selon Abdourahmane Barry, chauffeur de profession, interrogé par notre reporter, « ce matin, je suis venu rendre visite à un mon petit frère, hospitalisé à la chirurgie. Entre-temps, le malade a eu besoin d’aller aux toilettes. C’est ainsi que je décide de l’accompagner. Mais, les médecins se sont interposés. Pourtant, mon petit frère voulait vraiment se mettre à l’aise. Deux médecins sont venus me barrer la route. L’un s’appelle Aziz Diop et l’autre, j’ignore son nom. L’un a pris mes mains et l’autre m’a donné un coup de tête au nez et le sang a coulé. J’ai été vraiment étonné par cet acte parce que moi, je ne croyais pas qu’un médecin pouvait agir de telle façon. C’est pourquoi, j’ai formulé ma plainte contre ces deux médecins, pour coups et blessures volontaires ».

Interrogé sur cet incident pour leur version des faits, les deux médecins n’ont pas voulu s’expliquer. Le directeur de l’hôpital, Docteur Ataoullaye Sall, va demander à notre reporter d’aller vers le chef service Urologie de l’hôpital, qui est le responsable direct de ces deux médecins.

Le chef du service urologie, malgré le saignement constaté sur le plaignant, a dit ne pas en savoir grand-chose. Selon Dr Kindy, « chaque jour, à 9 heures, nous faisons le tour des salles d’hospitalisation pour les premières consultations. Et pour se faire, nous demandons à nos aides-soignants d’aller dire aux parents des patients de sortir avant qu’on arrive. Mais le plus souvent, ces derniers rencontrent assez de réticence. C’est ainsi, ce jeune a refusé carrément de sortir et ils sont allés me le dire. A mon tour, j’ai porté plainte auprès de la direction pour informer ma hiérarchie. C’est jusqu’à ce niveau que je connais », a-t-il dit.

Aux dernières nouvelles, on apprend que l’affaire a été portée au commissariat central de Labé. Selon certaines indiscrétions, les deux médecins, mis en cause dans cette affaire, avaient tenté, sans succès, d’étouffer le problème.

Il faut rappeler que ce n’est pas la première fois que ces genre d’incidents se produit entre citoyens et médecins à l’hôpital régional de Labé. Dans un passé récent, c’est un autre médecin en service à la chirurgie, du nom de Docteur Sylla, qui s’était fait rouer de coups par un citoyen à qui il avait interdit de jeter un sachet plastique dans l’enceinte du dit hôpital.

Depuis Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin